Google Home Mini

Google Home Mini

5 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.9/10
55

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 5 tests du Google Home Mini. Les experts notent Google Home Mini 7.9/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Google Home Mini et d'autres Enceinte lecteur audio Google.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Google Home Mini ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Google Home Mini ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Google Home Mini

Tom's Guide

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

8.0/10

[Test] Google Home Mini : que vaut la petite enceinte connectée de Google ?

>>> Retrouvez le test du Google Home L'hiver dernier, nous avons reçu une enceinte Echo et depuis, Alexa s'est immiscée dans notre vie quotidienne pour contrôler la lumière, écouter de la musique ou régler le réveil, le tout grâce à la commande vocale. Mais après avoir testé le Google Home Mini qui est proposée au prix de 59 euros, nous sommes sur le point d'abandonner la solution d'Amazon pour celle de Google. En effet, la Mini est non seulement plus attrayante que la Dot, mais elle est aussi plus performante pour écouter de la musique. Même si Alexa garde l'avantage dans certains domaines, le Google Home Mini devrait combler son retard. Bien que les enceintes connectées d'Amazon soient très pratiques, elles ne sont pas vraiment séduisantes. Aussi pratique soit-elle, l'Echo Dot par exemple, est un boitier noir de la taille d'un palet de hockey qui n'a rien d'attrayant. Donc bravo à Google pour avoir doté le Home Mini d'un design autrement plus agréable. Compacte et rond comme l'Echo Dot, elle affiche des bords arrondis qui lui confèrent un aspect plus doux. Comme pour le premier Google Home, la partie supérieure de la Mini est recouverte d'un tissu gris qui ne fait qu'ajouter à son côté plus chaleureux. Celui-ci dissimule des commandes tactiles qui ont été désactivées avec la dernière mise à jour. Désormais elles permettent uniquement de régler le volume. Comme sur l'Echo Dot et le Google Home premier du nom, un interrupteur physique à l'arrière du Home Mini permet de désactiver le microphone. Bien que des LED placées sur la partie supérieure du Home Mini s'allument lorsque la voix est détectée, il est difficile de les distinguer, surtout lorsque l'enceinte est en face de soit. L'anneau lumineux de l'Echo Dot est bien plus pratique avec une couleur qui change dès que la voix est détectée. Avec des dimensions de 43,18 mm de haut et 99 mm de diamètre, le Google Home Mini est un peu plus grand que l'Echo Dot (38,1 mm de haut et 83,82 mm de diamètre). Reste qu'une fois posée sur votre table de nuit, vous ne verrez probablement pas la différence. Ajouter un périphérique connecté à Google Home n'est pas aussi simple qu'avec Alexa. Pour ajouter un appareil, vous devez d'abord sélectionner « Contrôle de la maison » dans le menu de l'application. Reste ensuite à cliquer sur le bouton « + » et à ajouter le périphérique de votre choix (Philips Hue, LIFX, Nest, etc.). Avec l'application Alexa, un menu Smart...

01net

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

6.0/10

Test : Home Mini, l’enceinte intelligente idéale pour découvrir l’Assistant Google depuis son canapé

Au cœur de l'été dernier, Google commercialisait enfin son enceinte intelligente Home. Il s'agissait en fait du premier étage de sa fusée Assistant. Depuis, les déclinaisons se sont multipliées chez les constructeurs, notamment lors du dernier IFA de Berlin où elles ont été une tendance forte du salon. Au tour de Google d'entrer dans le jeu ; le 4 octobre dernier, il présentait le Home Max et le Home Mini qui nous intéresse ici. L'enceinte compacte de Google a tout d'abord connu des débuts difficiles. Un journaliste d'Android Report avait constaté que l'appareil transmettait intégralement à Google ce qu'il entendait, sans qu'il ait été besoin de prononcer « OK Google ». La société de Mountain View s'est rendue compte qu'un bug provenant de la surface tactile du Home Mini provoquait ce dysfonctionnement. La première mise à jour de l'enceinte a donc consisté à supprimer le déclenchement de l'enregistrement en touchant la partie supérieure de l'enceinte. Après ces soucis de jeunesse, le Home Mini peut désormais être utilisé sereinement et ne se déclenche désormais que lorsqu'on lui lance un « OK Google ». Bien plus discrète que son aînée, l'enceinte ne mesure que 9,8 centimètres de diamètre, 4,2 d'épaisseur et pèse seulement 173 grammes. Elle est habillée d'un tissu en nylon, mais contrairement au Google Home, impossible d'acheter au mini de nouveaux habits pour les changer au gré de ses envies. Avec une taille aussi réduite, il est très facile de dissimuler le Mini dans un coin, invisible de tous. Un avantage pour ceux qui ne veulent pas forcément exposer l'objet au milieu de leur salon. En revanche, autant abandonner l'idée d'écouter de la musique sur ce Home Mini. Le Home d'origine n'était déjà pas idéal pour cela, mais la qualité était acceptable pour un usage occasionnel. Cette version compacte ne servira à la rigueur qu'à écouter une émission de radio. Pour la musique, on repassera. Nos mesures de bande passante montrent en effet que les fréquences ne se concentre que dans les bas médiums, le reste est globalement aux abonnés absents. En revanche, ceux qui possèdent déjà une installation Hi-Fi trouveront certainement leur bonheur avec ce Home Mini qui pourra y diffuser de la musique. A condition toutefois de disposer d'une Chromecast Audio connectée à son amplificateur (ou même à n'importe quel enceinte équipée d'une prise jack), en l'absence de toute sortie audio sur le Mini qui...

Phonandroid

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

9.0/10

Test du Google Home Mini : le futur à la portée de tous !

Google a dévoilé le Google Home Mini début septembre 2017. La firme de Mountain View propose un modèle réduit, moins puissant mais surtout beaucoup moins cher de son enceinte connectée. Google Assistant est bien entendu de la partie. Alors petit mais costaud ? Réponses dans notre test complet. Le marché des enceintes connectées s'est étoffé en 2017. Après l'Echo d'Amazon (avec l'assistante Alexa), c'est Google qui a dévoilé son Google Home. En début d'année, Apple levait également le voile sur le HomePod, une enceinte connectée avec Siri qui a la particularité d'offrir une qualité de son optimale.En septembre 2017, Google a pris l'avantage sur ses concurrents en dévoilant deux nouveaux produits : le Google Home Max et le Google Home Mini. Avec ces deux produits, le géant américain est à même de proposer une gamme complète d'enceintes connectées. La version « classique » à 150 euros a déjà fait ses preuves. La version Max (axée sur le son) n'est pas disponible en France. Dommage puisqu'elle entre en concurrence directe avec le HomePod d'Apple qui sera très probablement commercialisé dans l'Hexagone à un prix très élevé.Reste une version Mini qui fait office d'excellent produit d'appel pour découvrir le potentiel des enceintes connectées. A 59 euros, le Google Home Mini est la moins chère des enceintes connectées du marché. Un prix attractif, c'est bien, encore faut-il que le produit soit à la hauteur. Google a su par le passé prouver qu'il savait créer des produits abordables et redoutablement efficaces avec le Chromecast. Le Google Home Mini est-il le nouveau Chromecast ? Nous l'avons testé quelques jours, voici nos impressions.Google a toujours su proposer des produits au design soigné, minimaliste et épuré. Le Chromecast 2 ou le Google Home en sont des preuves indéniables. Avec le Google Home Mini, la firme remet le couvert avec un appareil que l'on qualifiera de « mignon ». Il prend la forme d'un galet parfaitement rond (diamètre de 10 cm et hauteur de 4 cm) qui tient aisément dans une main. Comme le Google Home classique, il est divisé en deux parties. La partie inférieure est en plastique blanc alors que la partie supérieure est constituée de tissu. Sur notre modèle de test il s'agit d'un tissu gris mais d'autres versions plus colorées existent également.Sous le galet on a une petit surface ronde en caoutchouc permettant au Google Home Mini de ne pas glisser sur les meubles. On retrouve...

FrAndroid

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.0/10

Test du Google Home Mini, la porte d'entrée de l'écosystème Google Assistant

Dévoilé en septembre 2017, le Google Home Mini est une alternative moins onéreuse au Home classique. Plus petit, et moins puissant, il donne néanmoins accès à toute la puissance de Google Assistant. Nous l'avons testé. Aux États-Unis, bien loin de chez nous, se livre une féroce bataille entre Amazon et Google. D'un côté, Alexa, de l'autre Assistant, respectivement intégré dans la famille Echo et Home. En France, nous avons Google et… Google. En attendant qu'Amazon supporte la langue française, qu'Apple sorte (enfin) son HomePod et qu'Orange… oubliez Orange. Google a donc agrandi sa famille début octobre. Le Home Max, prévu uniquement aux États-Unis pour le moment (399 dollars, quand même), et le Home Mini. 59 euros, contre 149 euros pour le Home classique (sorti en août en France). Le résultat est un appareil plus petit, moins cher et plus simple. Il bénéficie toujours de l'IA Google Assistant de son plus grand frère, mais il ne comporte pas un système aussi perfectionné de haut-parleurs. Si vous vous êtes déjà demandé si cet assistant vocal fonctionnerait dans votre maison, Google espère que vous prendrez le risque d'acheter ce petit appareil bon marché. La plupart des fonctionnalités que nous avons évoquées dans le test de Google Home s'appliquent toujours. Le Home Mini possède toujours un système de mots-clés de maillage incroyable, créant un réseau de commandes vocales de type Star Trek avec d'autres appareils Google (Chromecast) et Android. Vous continuez à le gérer via l'application Google Home sur Android et iOS. Pour le coup, on s'est principalement occupé du matériel dans ce test. Google Home Google LLC Le design du Google Home Mini est plutôt mignon. Pour moi, c'est un gros galet recouvert d'un tissu. C'est un petit cercle d'à peu près 10 centimètres de diamètre et de 4,2 cm de haut. Le dessus est recouvert d'une surface tissée, tandis que la moitié inférieure est en plastique avec un gros pied en caoutchouc. Puisque le Google Home Mini ressemble à du linge ou à un coussin de canapé, il se fond facilement dans votre environnement. En tout cas, bien plus que le Home classique. Sous le tissu se trouve un ensemble de quatre LED, qui fonctionnent comme celles du Google Home classique. C'est moins que le Home original, ce dernier intègre 11 lumières. Mais bon, Google a essayé de réduire les coûts par-ci par-là. Les lumières s'allument lorsque le Home vous parle ou vous écoute, et il...

CNET France

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.5/10

Google Home Mini, le test

Après avoir laissé le champ libre à Amazon et ses Echo pendant deux ans sur le marché des enceintes connectées, Google entend bien riposter avec son line-up de Google Home. L'enjeu est stratégique car dans la course aux assistants virtuel, c'est bien celui qui sera le plus agressif, qui disposera du plus large écosystème de produit et de service qui s'imposera. Et pour mieux pousser sa solution Google joue sur deux leviers, le prix et la distribution à l'internationale de ses Google Home. Le prix d'abord. Face à la Google Home "Classique" la grande force de la Home Mini réside dans son prix, 59 euros. De quoi pousser l'adoption et motiver l'achat compulsif car pour ce tarif, le périphérique de Google permet de faire beaucoup de chose comme écouter de la musique, obtenir des informations, piloter des appareils domotiques ou passer des appels téléphoniques. L'international ensuite. A la différence des Amazon Echo qui n'ont pas quitté les frontières états-uniennes, on trouve dès à présent la Home Mini en France et dans d'autres pays. Design minimalisteGoogle a fait dans la simplicité avec une forme oblongue constituée de plastique et d'un tissu sans bouton visible, à l'exception d'un curseur pour couper le micro caché à l'arrière de l'appareil. La Home Mini est disponible en trois coloris : galet, charbon, corail.Pour activer l'Assistant Google, il faut prononcer la phrase « Ok Google » ou « Dis Google » suivi de la question ou de la commande désirée. On peut lui demander de lire de la musique, de prendre la main sur des gadgets connectés, de faire une recherche sur Internet ou de contrôler Netflix ou YouTube via un téléviseur équipé d'un Chromecast.Google Assistant, l'IA qui anime les Google Home se montre toujours aussi utile et généralement assez performant pour répondre à la plupart des requêtes qu'on lui soumet. La voix par défaut est féminine mais l'on peut basculer sur une voix masculine via l'application mobile Home. Initialement, la Mini disposait d'une zone tactile que l'on pouvait utiliser pour suspendre et reprendre la lecture de musique ou bien convoquer Google Assistant. Mais suite à un défaut de conception pour le moins fâcheux (et indiscrèt), cette zone tactile n'est plus utilisable, il faudra donc nécessairement passer par des requêtes vocales. Les zones tactiles pour le contrôle du volume demeurent en revanche toujours fonctionnelles.Le design de cette Home Mini nous semble parfaitement...