AMD Phenom X4 9600

AMD Phenom X4 9600

5 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 5 tests du AMD Phenom X4 9600. Les experts notent AMD Phenom X4 9600 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du AMD Phenom X4 9600 et d'autres Processeur AMD.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de AMD Phenom X4 9600 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec AMD Phenom X4 9600 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test AMD Phenom X4 9600

Clubic

Ajouté le : 02/2008

Lire la suite...

Quel processeur à moins de 250 euros ?

Annoncée quelques semaines après le lancement des Phenom 9500 et 9600, la Black Edition du Phenom 9600 se distingue sur le papier par une meilleure aptitude en matière d'overclocking. Pour ce faire, AMD déverrouille tout simplement le coefficient multiplicateur du processeur. Rappelons à ce sujet que la plupart des processeurs vendus dans le commerce ont un coefficient bloqué (vers le haut). Cela afin d'éviter que des petits malins maquillent les processeurs en les faisant passer pour ce qu'ils ne sont pas. Toutefois, en matière d'overclocking il reste tout de même beaucoup plus simple de modifier vers le haut le coefficient multiplicateur du processeur que d'augmenter la fréquence du bus système, c'est du moins la promesse de ce Black Edition. Hélas, durant nos essais, l'overclocking de ce processeur fut un échec total. Le passage du coefficient multiplicateur de 11,5x à 12 ou 12,5x pour un gain en fréquence de 100 à 200 MHz s'est systématiquement soldé par des écrans bleus au démarrage de Windows ou lors du lancement de Prime 95.

Tom's Hardware

Ajouté le : 11/2007

Lire la suite...

Test processeur AMD Phenom X4 9600 : Drôle de relève ?

Quatre années après l’Athlon 64 qui a longtemps dominé l’offre d’Intel, AMD propose avec un copieux retard le Phenom. De quoi combler les attentes ? Une fois de plus, vous ne nous en voudrez pas de ne pas faire durer le suspens, nous avions d’ailleurs un peu gâché la surprise dans cette actualité. Le lancement du Phenom, par son caractère unique et ses conséquences, mérite un traitement particulier. Déjà copieusement en retard la « nouvelle architecture » d’AMD n’est pas là où on l’attendait, que ce soit en termes de fréquences ou de performances. Loin des rumeurs, et même loin des chiffres flatteurs annoncés par AMD dans ce communiqué de presse publié en avril dernier qui parlait d’un avantage de 50% sur les calculs en virgule flottante et de 20% sur les calculs entiers. Face à « la meilleure offre » d’Intel. Ce n’est qu’en septembre dernier qu’AMD aura lancé la déclinaison serveur de son K10 (nom de code Barcelona pour ces nouveaux Opteron), là encore en retard.

Matbe

Ajouté le : 11/2007

Lire la suite...

AMD Phenom 9600 et 9500

Qu’elle aura été longue cette gestation du successeur de l’architecture K8. Alors qu’Intel a lancé son architecture Core il y a maintenant 16 mois et son premier processeur quad core il y a 12 mois, AMD n’a dégainé son architecture K10 qu’en septembre dernier avec ses processeurs pour serveurs Barcelona. Depuis cette date, Intel a sorti son Penryn gravé en 45 nanomètres avec la réussite que l’on sait (voir notre article). En ce 19 novembre, c’est au tour des nouveaux processeurs de bureau AMD, les Phenom, de faire leur apparition. Il était plus que temps quand on voit la déferlante de nouveaux processeurs Intel tous plus intéressants les uns que les autres et ridiculisant régulièrement les Athlon 64 X2 en termes de performances. Et ce n’est pas le 6400+ « Black Box Edition » qui est venu changer la donne. 2007 fut d’ailleurs une année bien pauvre pour les fans d’AMD qui ne put que sortir un 6000+ et un 6400+ poussant encore un peu plus loin l’architecture K8 qui n’en avait pas vraiment besoin. Pour rappel, cette architecture K8 est apparue en septembre 2003, soit il y a plus de 4 ans !

HardWare.fr

Ajouté le : 11/2007

Lire la suite...

AMD Phenom 9600

Lancés en septembre 2003, les Athlon 64 furent un véritable succès. AMD disposait en effet d’une architecture diablement efficace face à son rival Intel, que ce soit en terme de performance pure ou de rapport performance / consommation, un facteur qui commençait à prendre de l’importance. AMD continua sur sa lancée avec les Athlon 64 X2, soit une version dual core, qui ont vu le jour en mai 2005. La réaction d’Intel fût longue, puisqu’il aura fallu 3 ans pour voir arriver les Core 2 qui ont débarqués l’été dernier. Mais la réaction était au niveau de l’attente puisque Intel propose depuis une architecture qui ne souffre pas de vrais défauts et affiche des performances de premier ordre malgré une consommation réduite. Le géant de Santa Clara a même enfoncé le clou en lançant il y’a un an le premier processeur x86 quad core, le QX6700. Un an plus tard, AMD arrive enfin avec sa réponse à l’offre quad core d’Intel : les Phenom, qui sont basés sur l’architecture K10 que nous avons déjà détaillée le long de cet article.

Clubic

Ajouté le : 11/2007

Lire la suite...

6.0/10

AMD Phenom 9600 : le successeur de l'Athon 64

Quelques semaines après le lancement du Penryn, le premier microprocesseur gravé en 45nm produit par Intel, AMD lance sa grande contre-offensive sous la forme du Phenom et de sa plate-forme Spider. Longtemps attendu, le Phenom vient succéder aux Athlon 64 X2 dont la durée de vie n'aura été que trop longue. Force est en effet de constater que depuis la sortie des Core 2 Duo chez Intel, c'était pour mémoire en juillet 2006, AMD n'aura hélas jamais été en mesure de contrarier son concurrent principal, du moins en ce qui concerne les performances. Car faute de pouvoir lutter avec Intel sur ce terrain, AMD n'a eu d'autres choix que de procéder à des baisses de prix successives sur ses processeurs, quitte à sacrifier ses marges et son image de marque. Une image de marque déjà bien écornée par la douloureuse transition vers le Socket AM2 et la mémoire DDR2, une transition qui s'était, rappelons-le, soldée par une absence totale de gain de performances.