AMD Radeon RX Vega 64

AMD Radeon RX Vega 64

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du AMD Radeon RX Vega 64. Les experts notent AMD Radeon RX Vega 64 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du AMD Radeon RX Vega 64 et d'autres Carte graphique AMD.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de AMD Radeon RX Vega 64 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec AMD Radeon RX Vega 64 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test AMD Radeon RX Vega 64

Tomshardware

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

Radeon RX Vega 64 et 56 : notre test complet

Plus de deux ans après la dernière carte graphique haut de gamme d'AMD, la R9 Fury X, les Radeon RX Vega débarquent enfin sur la marché grand public, après une Vega Frontier Edition destinée aux professionnels. La R9 Fury X était parvenu à bien concurrencer le meilleur de l'époque chez NVIDIA (GTX 980 Ti et autre Titan X Maxwell), la question se pose aujourd'hui pour les RX Vega 64 et 56, que l'on espère à la hauteur, même si nos premières anticipations sur la Vega FE les plaçaient plutôt face aux GTX 1080 et 1070. Pour la petite histoire, la carte nous a été envoyée dans un bundle collector, avec une flopée de goodies en tout genre et même une puce Vega 10 seule, pour la postérité ! Ceci nous laisse penser que les cartes ont aussi été bien choisies, avec un GPU de bonne qualité (voir Golden Sample). Les performances, température et consommation que vous verrez dans ce test seraient alors en plein potentiel de Vega 10, mais nous ne pouvons pas le confirmer pour l'instant. MSI Radeon RX Vega 56 HMB2 – 8 Go 519,90 € Materiel.net AMD Radeon RX Vega 64 610 € Cdiscount AMD Radeon RX Vega 56 - Promo 405 € LDLC Caractéristiques des Vega 64 et 56 Les Vega 64 et 56 ont la même architecture, dont l'organisation est similaire à celle des précédentes puces Fiji des Radeon R9 Fury X : quatre shader engines (appelés graphics pipeline sur le diagramme), chacun avec ses propres unités de géométrie et de rasterisation. Dans ces moteurs, il y a plusieurs Compute Units (unités de traitement) embarquant chacune 64 processeurs de flux (Stream Processors) et quatre unités de texture. Il y aura 16 CU par moteur sur la Vega 64 (4096 processeurs de flux et 256 unités de texture) et 14 CU sur la Vega 56 (3584 processeurs de flux et 224 unités de texture). Les deux puces ont 64 ROP. Ajoutez à cela des fréquences inférieures pour le GPU de la Vega 56, et vous obtenez une bonne différence de puissance théorique. Le mystère de l'appellation est ainsi résolu : à gauche, le GPU complet de la Vega 64 avec ses 64 CU. A droite, le GPU de la Vega 56 et ses 56 CU ! Notez que ces puces intègrent 4 Mo de mémoire cache L2, mais qu'elles totalisent en leur sein 45 Mo de SRAM, ce qui est énorme. Du coup, les Vega 10 regroupent 12,5 milliards de transistors sur une surface de 486 mm² ! C'est encore plus que le GPU GP102 de NVIDIA. Les Vega 10 sont gravés selon le processus 14 nm FinFET de GlobalFoundries. ModèleRX Vega 64RX Vega...

Tomshardware

Ajouté le : 09/2017

Lire la suite...

Test : étude de la RX Vega 64 sous watercooling extrême

On a beaucoup spéculé ces derniers temps sur les gains potentiels obtenus sur la Radeon RX Vega 64 en combinant overclocking et baisse manuelle de tension. Cet article se propose de tester ce qui se passe au niveau du couple fréquence-tension une fois qu'on élimine complètement le facteur température. Histoire d'en avoir le coeur net ! Des mesures nombreuses à interpréter Mais comment allons-nous nous y prendre ? Afin de mieux comprendre comment ces paramètres interagissent, il nous faut d'abord rappeler un peu de théorie et se souvenir de la manière dont AMD PowerTune fonctionne. Ce système contrôle en temps réel les principaux facteurs influençant la performance du GPU, en se basant sur les températures communiquées par les sondes thermiques et les infos fournies par le régulateur de tension. Ces données sont traitées puis transmises au gestionnaire DPM (Digital Power Management Arbitrator), un contrôleur qui va faire la part de choses. Cet arbitre se base sur les limites en termes de consommation, température et tension maximales du GPU présentes dans le BIOS, les pilotes et les programmes de contrôle. Il modifie alors les tensions, fréquences et la vitesse de rotation des ventilateurs afin d'obtenir la performance maximum possible tout en restant dans les limites fixées. Si une température dépasse l'une des limites, le système peut dont automatiquement diminuer la tension et/ou la fréquence. L'enjeu de ce système complexe, c'est de pouvoir répondre en temps réel (ou quasiment) aux besoins en courant à l'aide de VRM adaptés. Pour communiquer avec ces contrôleurs, AMD utilise le protocole SVI2 qui est maintenant maîtrisé par la plupart des acteurs et est aussi présent sur les APU de la marque (la partie CPU étant elle gérée par le Northbridge de la carte mère). En refroidissant la carte à l'aide de notre système de refroidissement spécial (composé de notre compresseur Alphacool Eiszeit 2000 Chiller et d'un bloc de watercooling EK-FC Radeon Vega d'EKWB) avec une eau dont la température reste constante à 20°C, nous pouvons donc éliminer la température comme élément limitant. Pour nos tests, nous utiliserons The Witcher 3 : Wild Hunt en 4K, qui représente une sorte de « scénario du pire » de ce qu'on peut attendre d'un benchmark de jeu. La fréquence maximale ne dépend plus alors que des limites électriques en termes de tension, d'intensité et bien sûr de consommation totale, laquelle est...

Les Numeriques

Ajouté le : 08/2017

Lire la suite...

8.0/10

Radeon RX Vega 64 : AMD tente de reprendre son souffle sur le haut de gamme

Un an après Polaris et la Radeon RX 480, AMD passe la seconde en matière de puce graphique gravée en 14 nm. Annoncée très en amont de sa sortie, l'architecture Vega a longtemps été présentée comme le renouveau d'AMD sur le segment haut de gamme. Un défi que vient donc relever la première carte de la série, la Radeon RX Vega 64 qui est également la première carte graphique grand public à embarquer de la mémoire HBM2. Il aura donc fallu plus de deux ans à AMD pour renouveler sa puce graphique haut de gamme Fiji, que l'on trouvait notamment dans la Radeon R9 Fury X sortie en juin 2015. Et si 2016 a été l'année de la sortie du 28 nm, tant chez Nvidia que chez AMD, cela ne se sera pas passé de la même manière chez les deux fabricants de GPU. Le premier aura pu sortir sa brillante série de GeForce GTX 10 (architecture Pascal) tandis que le second se sera contenté de la modeste série Radeon RX 400 (architecture Polaris) qui visait avant tout à se refaire une place sur le milieu et l'entrée de gamme. Vega a donc la lourde tâche de permettre à AMD de recoller aux cartes haut de gamme de Nvidia. Il en résulte une puce assez imposante constituée de pas moins de 12,5 milliards de transistors gravés en 14 nm FinFET (par GlobalFoundries) sur une surface de 486 mm². C'est donc 0,5 milliard de transistors de plus que la puce GP102 des GeForce GTX 1080 Ti et Titan X, mais surtout 3,6 milliards de plus que sur Fiji et ses 598 mm² (gravure 28 nm, pour rappel). Un tel amas de transistors pourrait donc faire penser que Vega embarque un nombre d'unités de calcul bien plus élevé que Fiji. Il n'en est rien, puisque dans la pratique, ces puces embarquent toutes deux 4 096 unités. La répartition est d'ailleurs similaire, à savoir que l'on est face à 64 blocs Compute Units désormais nommés Next-gen Compute Units (NCU) — c'est de là qu'est tiré le "64" du nom de la carte/ Chaque bloc comporte 64 unités de calcul — nommées Stream Processors par AMD — et enferme également 4 unités dédiées aux textures. Au final, cela nous donne donc une puce composée de 4 096 unités de calcul et 256 unités dédiées aux textures, le tout accompagné de 64 unités de rendu (ROP). Une configuration à l'identique du GPU Fiji de la Radeon R9 Fury X. Représentation graphique de l'ordonnancement des différents blocs du GPU Vega. Du côté de la fréquence de fonctionnement, il y a en revanche des changements significatifs. Avant tout, AMD a revu...