Asus GeForce GTX 1080 Strix OC

Asus GeForce GTX 1080 Strix OC

5 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.8/10
44

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 5 tests du Asus GeForce GTX 1080 Strix OC. Les experts notent Asus GeForce GTX 1080 Strix OC 8.8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Asus GeForce GTX 1080 Strix OC et d'autres Carte graphique Asus.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Asus GeForce GTX 1080 Strix OC ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Asus GeForce GTX 1080 Strix OC ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Asus GeForce GTX 1080 Strix OC

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2017

Lire la suite...

10/10

Asus GeForce GTX 1080 Ti Strix OC : un GPU qui flirte avec les 2 GHz

Comme si les GeForce GTX 1080 Ti classiques n'étaient pas assez haut de gamme, Asus a décidé de revoir la copie du vaisseau amiral de la série GTX 10 de Nvidia. Avec la GeForce GTX 1080 Ti Strix OC, la firme pousse le curseur un bon cran plus loin, avec un overclocking d'usine important du GPU, un système de refroidissement efficace et, évidemment/malheureusement (rayer la mention inutile), un système d'illumination à Led RGB. Le système de refroidissement utilisé par Asus est ici une évolution du DirectCU III précédemment utilisé sur les cartes haut de gamme de la marque. La différence entre les deux systèmes est à chercher du côté du contact avec le GPU. Jusque-là, Asus vantait son système de caloducs en cuivre nickelé au contact direct du GPU, dont l'avantage était de mieux récupérer les calories qu'un système plus conventionnel. Ici, le système revient justement à un système conventionnel, puisque la puce graphique est en contact avec une plaque métallique qui est elle-même en contact avec les caloducs. Ce retour en arrière prend même un petit nom commercial : "MaxContact", car la surface de contact avec le GPU serait deux fois plus grande qu'auparavant, selon Asus. Toujours est-il que derrière la plaque, on trouve six caloducs en cuivre nickelé et ces tubes se chargent de répartir la chaleur dégagée par la puce graphique de part et d'autre de deux imposants radiateurs. Ces deux radiateurs sont comme toujours composés d'ailettes en aluminium, positionnées verticalement par rapport au circuit imprimé. Mais là encore le système a évolué comparé au système que l'on trouvait sur les autres cartes haut de gamme de la marque (GTX 1080 Strix OC par exemple). L'épaisseur des radiateurs est ainsi plus importante, ce qui n'est pas sans conséquence sur l'épaisseur globale de la carte : elle occupe 2,5 emplacements PCI, contre 2 jusqu'ici. Toujours dans le domaine de la dissipation thermique, on trouve une plaque métallique en contact avec l'ensemble des puces mémoire ainsi qu'avec l'étage d'alimentation. Au niveau de l'étage d'alimentation, la plaque est recouverte d'un pad thermique qui fait le lien avec le radiateur situé au-dessus. Le tout est refroidi par trois ventilateurs qui, outre un design d'ailettes spécifique à Asus, bénéficient d'une résistance à la poussière IP5X au niveau de la motorisation. De quoi ralentir l'encrassement, donc allonger la durée de vie des dits ventilateurs, qui ont par...

Cowcotland

Ajouté le : 05/2017

Lire la suite...

Carte graphique ASUS GTX 1080 Ti Strix OC

Nous testons donc une deuxième GTX 1080 Ti à la Ferme, la GTX 1080 Ti Strix OC d'ASUS. La carte semble posséder deux personnalités distinctes, on ne parle pas là de ses deux BIOS mais plus de sa capacité à sembler si sobre lors de sa sortie de la boite et de sa capacité à être totalement personnalisable une fois branchée. Le logiciel Aura d'ASUS permet en effet de customiser totalement les diverses diodes présentes sur la carte graphique, et si vous possédez d'autres éléments de la même marque, clavier, souris, carte mère, etc., vous pourrez contrôlez l'ensemble des diodes présentes sur ceux-ci.Asus GeForce GTX 1080 Ti ROG STRIX OC - 11 Go (ROG-STRIX-GTX1080TI-O11G-GAMING) : comparer les prix Nvidia propose donc une architecture Pascal plus complète que sur la GTX 1080 tout en laissant une longueur d'avance aux Titan XP X Pascal, qui demeurent les seules à proposer une largeur de bus mémoire de 384 bits et 3840 Cuda Core. La GTX 1080 Ti est très attendue sur le terrain du 4K, on imagine tous qu'il s'agirait là de la première carte totalement apte pour cette très haute résolution. Asus nous a donc fait parvenir la GTX 1080 Ti Strix Oc, il s'agit évidemment d'une version custom de la dernière-née de Nvidia, avec refroidissement maison, overclocking d'usine et Backplate. Le refroidissement Strix est passif jusqu'à ce que le GPU atteigne la température de 55°C. Le design est très sobre avec la couleur noire unique lorsqu'on sort la carte de son packaging, toutefois la carte propose de nombreuses diodes paramétrables une fois la carte branchée. La GTX 1080 Ti Strix Oc d'Asus mesure 28 cm de long, 11.7 cm de haut et 5 cm de large, on est sur une occupation de deux slots et demi, il vous faudra donc trois slots dans les faits. La carte a besoin de deux connecteurs 8-pin pour fonctionner. On trouve des sorties vidéo DVI, HDMI (2.0) x 2 et DisplayPort (1.4) x 2. Le refroidissement est assuré par trois ventilateurs de 88mm.

GinjFo

Ajouté le : 04/2017

Lire la suite...

8.1/10

Test de la Strix GeForce 1080 Ti OC Edition d’Asus

Carte graphique Asus Strix Gaming GeForce GTX 1080 Ti OC EdtionAsus propose au travers de la Strix 1080 Ti OC Edition de revoir la carte de référence de Nvidia. Le constructeur apporte de nombreuses modifications.Elle touche au système de refroidissement, à la conception du PCB, aux fréquences de fonctionnement ou encore au design avec l'usage du système d'éclairage RGB Aura. Cette solution vise les joueurs au portefeuille solide. Disponible aux alentours de 890 €, cette carte veut redéfinir les standards dans certaines définitions. Ceci concerne en particulier le 1440p et le 4K.Nous l'avons mise à l'épreuve aux travers de plusieurs benchmarks et de jeux. Nous avons testé ses prouesses en puissance, en refroidissement et en silence. Que pensez de cette nouvelle référence dans le haut de gamme ? Faut-il craquer ? Aus carte graphique test 2017-04-05

GinjFo

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

7.0/10

Test de la Strix GeForce GTX 1080 OC Edition d’Asus

Il n'a pas fallu attendre bien longtemps avant que les premières solutions customisées de la Geforce GTX 1080 de Nvidia débarquent. Chaque grand constructeur s'est efforcé d'apporter de la valeur ajoutée à la vitrine technologique de Nvidia.Asus, avec sa Strix GeForce GTX 1080 OC Edition, a retravaillé plusieurs aspects de la carte. Cela touche au design, au refroidissement, à la mécanique et aux fréquences. Nous l'avons mise à l'épeure afin de connaitre ses prestations en matière de puissance, de bruit ou encore de consommation électrique. La Strix GeForce GTX 1080 OC Edition est une version personnalisée de la GTX 1080 de Nvidia. Cette carte graphique haut de gamme est imposante et nécessite de la prudence vis-à-vis de la compatibilité boitier. Nous avons d’un côté un format double slot et de l’autre la présence d’un système de refroidissement DirectCU III exigeant quasiment 30 cm. Le design repose sur un cadre en plastique noir surmonté de six pièces aux formes très anguleuses. Leur couleur gris foncé les met en valeur. Il ne s’agit pas que d’une question de design puisqu’elles sont amovibles et imprimables en 3D afin d’offrir à l’utilisateur la possibilité de personnaliser un peu plus sa solution. Le cadre loge un ensemble de trois ventilateurs de 90 mm en charge de pousser l’air au travers de fines ailettes en aluminium de deux radiateurs. L’ensemble se montre massif et s’accompagne d’une plaque arrière recouvrant toute la surface du PCB (la carte électronique). Le DirectCU III exploite des caloducs en contact direct avec le GPU. Ils sont en charge de transporter la chaleur vers les radiateurs. Leur présence est maximisée puisque nous les retrouvons jusqu’aux deux extrémités de la carte. Ce choix conjugué avec les dimensions généreuses permettent d’avoir une importante surface de dissipation thermique. A ce sujet, le DirectCU III propose un mode dit semi-fanless. Si la carte graphique n’est pas sollicitée, c’est-à-dire si son GPU, le processeur graphique, est au repos, les besoins en refroidissement se retrouvent amoindris au point qu’avec ses radiateurs, leurs dimensions et les caloducs, un refroidissement passif est possible. Les trois ventilateurs se retrouvent à l’arrêt et la carte devient totalement inaudible. Asus va même un peu plus loin avec la présence, en terminaison arrière de la carte, de deux connecteurs 4-pin. L’idée, assez judicieuse il faut l’avouer,...

Les Numeriques

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

10/10

Asus GeForce GTX 1080 Strix OC : elle en fait voir de toutes les couleurs

Premier jet de GeForce GTX 1080 overclockée chez Asus avec cette version Strix qui troque le dissipateur de référence contre un DirectCU III à leds et qui overclocke seulement le GPU pour grappiller une poignée de mégahertz. Nous allons voir si cela suffit à creuser l'écart avec les modèles Founders Edition... Le système de refroidissement retenu ici est donc le DirectCU III qu'Asus a étrenné sur sa GeForce GTX 980 Ti Strix. On retrouve donc un système assez proche des autres du fabricant. Le GPU est en contact direct avec trois caloducs et deux caloducs supplémentaires prennent place de part et d'autre des trois premiers. Ces "heatpipes" permettent de répartir la chaleur générée par la puce graphique sur un radiateur assez large, composé d'ailettes en aluminium. Ce radiateur permet également d'absorber les calories dégagées par l'étage d'alimentation. En revanche, les puces mémoire se contentent d'une plaque métallique à l'efficacité moindre. L'ensemble est refroidi par trois ventilateurs qui poussent l'air sur la carte. L'efficacité est bien au rendez-vous puisque le GPU est maintenu à 74°C quand il grimpe à 83°C sur le dissipateur d'origine de Nvidia. Ce type de ventilation a néanmoins un point faible : il n'expulse que peu l'air chaud en dehors du boîtier, le reste restant à l'intérieur. Il est donc nécessaire d'avoir une ventilation correcte du boîtier, c'est-à-dire un ventilateur en aspiration et un autre en extraction ; rien de bien particulier donc. À noter que le carénage en plastique est composé de six plaques amovibles. Le constructeur propose ainsi de les remplacer par des plaques imprimées en 3D, la société fournissant des plans pour imprimante 3D. Côté nuisances sonores, nous sommes tout d'abord ravis de retrouver le système 0dB d'Asus qui permet d'arrêter la rotation des ventilateurs lorsque la température du GPU passe sous les 60°C. On apprécie par ailleurs que seul un ventilateur s'allume lorsque la charge est très faible. Dans les jeux, le souffle généré par la ventilation se fait entendre mais reste très peu dérangeant. Nous sommes au même niveau que le système de référence de Nvidia. Les systèmes d'éclairage LED multicouleurs sont à la mode en ce moment en informatique. Asus propose ici son système Aura qui permet d'illuminer le logo Republic of Gamer à l'arrière de la carte mais également deux chemins lumineux autour des ventilateurs, et ce, dans une palette de...