Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming

Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming. Les experts notent Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming et d'autres Carte graphique Asus.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2016

Lire la suite...

6.0/10

Asus ROG Strix RX 480 O8G Gaming : un overclocking sympathique

La Radeon RX 480 d'AMD est déclinée en version Strix chez Asus ; c'est-à-dire que cette version overclockée propose le système de refroidissement DirectCU III du constructeur, assez convaincant sur les autres modèles de la marque, ainsi qu'une alimentation remodelée. Asus continue de transposer son système de refroidissement DirectCU III sur l'ensemble de ses séries de cartes graphiques, qu'elles soient équipées de puces Nvidia ou AMD. Nous trouvons d'ailleurs ici un système en tout point identique à celui que nous avons pu rencontrer sur les GeForce GTX 1060 Strix OC et GeForce GTX 1080 Strix OC de la marque. On retrouve ainsi cinq caloducs en cuivre qui sont plus ou moins en contact avec le GPU. En réalité, deux caloducs sont entièrement en contact avec la puce, deux autres ne voient qu'un léger bout de silicium tandis que le dernier ne fait que récupérer des calories par inertie. Ces tubes en cuivre nickelé font le lien avec les deux radiateurs qui servent d'éléments de dissipation. Ces radiateurs sont composés d'une multitude d'ailettes en aluminium, clipsées les unes aux autres. L'étage d'alimentation est également en contact avec l'un de ces radiateurs, mais ce n'est pas le cas de la mémoire. Celle-ci est en partie surmontée par une plaque métallique. Cela n'aide selon nous pas à la dissipation puisque seule une infime partie de la surface des puces est en contact. Deux puces sont d'ailleurs à l'air libre. L'ensemble du système est refroidi par trois ventilateurs qui poussent de l'air sur la carte. Au repos, ces ventilateurs sont à l'arrêt total et restent dans cette situation jusqu'à que la température excède 60°C ou que la charge 3D augmente. Le système démarre d'ailleurs en deux temps puisqu'un seul ventilateur se met en route (celui placé en bout de carte) avant d'être rejoint par les deux autres. Une astuce qui permet de ne pas faire trop de bruit s'il s'agit juste de réguler une brève montée en température. Dans les jeux, le comportement des ventilateurs est légèrement moins bon que celui observé sur les deux GeForce citées précédemment. Ce n'est pas un mauvais résultat puisque le système reste relativement peu bruyant, mais le souffle est bien présent et audible.