Crucial BX200

Crucial BX200

7 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.5/10
44

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 7 tests du Crucial BX200. Les experts notent Crucial BX200 6.5/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Crucial BX200 et d'autres Disque dur SSD Crucial.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Crucial BX200 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Crucial BX200 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Crucial BX200

Les Numeriques

Ajouté le : 04/2016

Lire la suite...

6.0/10

Crucial BX200 960 Go : grosse capacité, petit prix

La série BX200 de Crucial vise le segment des SSD à bon rapport qualité/prix et tente d'offrir le meilleur prix de revient au gigaoctet. Pour y parvenir, la firme américaine recourt à sa première mémoire TLC, gravée en 16 nm. Nous sommes tentés de dire que rien ne ressemble plus à un SSD Crucial qu'un SSD Crucial. Depuis plusieurs générations, on retrouve ainsi la même coque en aluminium qui confère un poids contenu au BX200 (59 g pour cette version de 960 Go).   À l'intérieur, le circuit imprimé embarque 16 puces mémoire Micron de 64 Go gravées en 16 nm, comme celles du BX100 ; il s'agit cette fois-ci de mémoire TLC, stockant trois bits de données par cellule, une première pour Crucial. Sans mauvais jeux de mots, il s'agit d'un détail crucial puisque c'est précisément l'utilisation de ce type de mémoire qui permet de réduire le coût de fabrication de cette série. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins que pour la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC. Du coup, l'accès aux cellules est moins rapide qu'avec les autres technologies et l'endurance en prend pour son grade — le nombre de sollicitations des cellules étant plus élevé pour une même manœuvre.   Reste que Crucial promet une endurance de 72 To sur l'ensemble de la série BX200, quelle que soit la capacité du modèle. Il s'agit donc d'une endurance similaire à celle promise sur les BX100. Dans la pratique, c'est plus que suffisant pour un usage classique, puisque cela représente près de 40 Go d'écriture par jour sur 5 ans, ce qui est énorme. La garantie est pour sa part modeste (3 ans).   Pour en finir avec les détails techniques, on remarque que le contrôleur est une nouvelle fois signé Silicon Motion, mais le SM2246EN des BX100 est délaissé au profit du SM2256G, moins énergivore et mieux adapté à l'utilisation de TLC. Enfin, 1 Go de mémoire cache est également présent au travers de l'utilisation de deux puces. Nous l'avons vu, l'utilisation de mémoire TLC induit des performances moins élevées, surtout en écriture. Du coup, Crucial recourt à une astuce pour annoncer des performances de premier ordre. Elle...

Les Numeriques

Ajouté le : 03/2016

Lire la suite...

6.0/10

Crucial BX200 240 Go : un SSD pas cher

La série BX200 de Crucial vise le segment des SSD à bon rapport qualité/prix et tente d'offrir le meilleur prix de revient au gigaoctet. Pour y parvenir, la firme américaine recourt à sa première mémoire TLC, gravée en 16 nm. Nous sommes tentés de dire que rien ne ressemble plus à un SSD Crucial qu'un SSD Crucial. Depuis plusieurs générations, on retrouve ainsi la même coque en aluminium qui confère un poids contenu au BX200 (43 g pour cette version de 240 Go). À l'intérieur, le circuit imprimé embarque 4 puces mémoire Micron de 64 Go gravées en 16 nm, comme celles du BX100 ; il s'agit cette fois-ci de mémoire TLC, stockant trois bits de données par cellule, une première pour Crucial. Sans mauvais jeux de mots, il s'agit d'un détail crucial puisque c'est précisément l'utilisation de ce type de mémoire qui permet de réduire le coût de fabrication de cette série. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins que pour la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC. Du coup, l'accès aux cellules est moins rapide qu'avec les autres technologies et l'endurance en prend pour son grade — le nombre de sollicitations des cellules étant plus élevé pour une même manœuvre. Reste que Crucial promet une endurance de 72 To sur l'ensemble de la série BX200, quelle que soit la capacité du modèle. Il s'agit donc d'une endurance similaire à celle promise sur les BX100.

Cowcotland

Ajouté le : 01/2016

Lire la suite...

Test SSD Crucial BX200 480 Go

Crucial revient à la Ferme ce jour avec un nouveau SSD, le BX 200, que nous testons dans sa version 480 Go. Un SSD qui est en SATA III, 2.5 pouces et 7 mm d'épaisseur. Il exploite un contrôleur SM2256 de Silicon Motion, 512 Mo de mémoire cache en DDR3 et des puces TLC 16 nm. Le SSD est donné pour 540 Mo/sec en lecture, 490 Mo/sec en écriture, 66 000 IOPs en lecture 4 Ko et 78 000 en écriture du même type. La durée de vie annoncée est de 72 To et la garantie de 3 ans. Voyons ensemble ce que cela donne en pratique. Nouveau test sur un SSD Crucial ce jour avec le BX200. Un SSD d'entrée de gamme qui exploite un contrôleur Silicon Motion et des puces en TLC 16 nm. Découvrons les caractéristiqurs techniques de dernier : Crucial propose une boite aux couleurs de la marque. Dans cette dernière, nous avons une notice, une entretoise à coller pour passer de 7 à 9.5 mm d'épaisseur, une clé pour Acronis True Image et enfin un SSD. Le SSD de BX200 de Crucial est de taille standard avec ses 100 x 70 x 7 mm. Il accuse seulement 52 gr sur la balance. Ce SSD reprend les codes de la marque. On a du gris et un autocollant bleu en guise de décoration. Le boitier qui protège le PCB est en aluminium et propose les connecteurs SATA III, rien de plus. A l'intérieur du SSD, nous avons un PCB vert qui accueille 512 Mo de mémoire cache en DDR3, un contrôleur Silicon Motion SM2256 et enfin pas moins de 8 puces TLC Synchrone 16 nm de 64 Go qui proviennent de chez Micron. Cela permet au SSD d'afficher 540 Mo/sec en lecture, 490 Mo/sec en écriture et 66 000 IOPs en lecture 4 Ko et 78 000 en écriture du même type. Coté durée de vie, nous avons un volume écrit de 72 To.

59Hardware

Ajouté le : 01/2016

Lire la suite...

Crucial BX200

Crucial, l'un des leaders sur le marché des composants à base de mémoire sait se faire remarquer grâce à une stratégie efficace. Après avoir rencontré un franc succès sur grand nombre de SSD dont le MX200 mais surtout avec une nouvelle gamme de produits en entrée de gamme. Bien que les Crucial V4 n'aient pas su convaincre la presse comme le grand public, le BX100 a su faire remonter la pente à la marque en étant fiable et performant. Sur le marché des SSD, il est fondamental aux constructeurs de conserver une excellente réputation faute de quoi les utilisateurs se tournent vers la concurrence. Il s'agit d'un phénomène de mode assez rare. Si Crucial a su faire une place de choix dans le segment haut de gamme, il lui restait à s'imposer durablement dans la catégorie entrée de gamme avec un rapport capacité tarif attrayant.C'est ici qu'intervient le tout récent BX200 avec des capacités de 240, 480 ou 960GB. Successeur du BX100, cette nouvelle révision emploie de la mémoire TLC gravée en 16nm gérée par un contrôleur Silicon Motion SM2256. Afin de simplifier la migration vers ce nouveau système de stockage, le BX200 est livré avec Acronis True Image HD.Le MX200 est très proche de l'ADATA SP550 puisqu'il dispose du même contrôleur. Il risque donc de montrer des débits similaires en écriture : très rapide quand le tampon SLC est disponible puis les débits s'effondrent une fois saturé. L'ordre de grandeur de cette baisse de régime est de l'ordre de cinq pour un. Le BX200 est un SSD au format 2.5''. Sa hauteur est de 7mm et il dispose d'une interface SATA 6Gb/s. Cette fois la marque fait l'impasse sur le M.2 probablement réservé aux modèles haut de gamme. Il en est de même pour la capacité de 120GB jugée trop limitée pour un confort d'utilisation optimal. Côté performances, Crucial indique que le BX200 serait capable d'atteindre 540MB/S en lecture et 490MB/s en écriture toujours grâce à son cache SLC. En termes d'endurance il est donné pour 72TBW et il est garanti pour trois ans. Le BX200 est muni d'un mécanisme de protection contre les pertes de données, d'une surveillance des températures et du support de DevSleep. La marque a développé une application de gestion du SSD appelé Storage Executive. Il permet de mettre à jour le firmware, d'effectuer un effacement sécurisé et de superviser les différentes informations relatives au SSD. ShareTweet

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2015

Lire la suite...

6.0/10

Crucial BX200 480 Go : un SSD pas cher

La série BX de Crucial se compose des SSD les moins chers de la marque. Pour cette seconde itération, nommée BX200, Crucial inaugure enfin sa mémoire TLC, gravée en 16 nm. Nous sommes tentés de dire que rien ne ressemble plus à un SSD Crucial qu'un SSD Crucial. Depuis plusieurs générations, on retrouve ainsi la même coque en aluminium qui confère un poids contenu au BX200 (53 g). À l'intérieur, le circuit imprimé embarque 8 puces mémoire Micron de 64 Go gravées en 16 nm, comme celles du BX100 ; il s'agit cette fois-ci de mémoire TLC, stockant trois bits de données par cellule, une première pour Crucial. Sans mauvais jeux de mots, il s'agit d'un détail crucial puisque c'est précisément l'utilisation de ce type de mémoire qui permet de réduire le coût de fabrication de cette série. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins que pour la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC. Du coup, l'accès aux cellules est moins rapide qu'avec les autres technologies et l'endurance en prend pour son grade — le nombre de sollicitations des cellules étant plus élevé pour une même manœuvre. Reste que Crucial promet une endurance de 72 To sur l'ensemble de la série BX100, quelle que soit la capacité du modèle. Il s'agit donc d'une endurance similaire à celle promise sur les BX100. Dans la pratique, c'est plus que suffisant pour un usage classique, puisque cela représente près de 40 Go d'écriture par jour sur 5 ans, ce qui est énorme. La garantie est pour sa part modeste (3 ans). Pour en finir avec les détails techniques, on remarque que le contrôleur est une nouvelle fois signé Silicon Motion, mais le SM2246EN des BX100 est délaissé au profit du SM2256G, moins énergivore et mieux adapté à l'utilisation de TLC. Enfin, 512 Mo de mémoire cache sont également présents au sein d'une unique puce. Nous l'avons vu, l'utilisation de mémoire TLC induit des performances moins élevées, surtout en écriture. Du coup, Crucial recourt à une astuce pour annoncer des performances de premier ordre. Elle prend la forme d'un système d'un cache SLC nommé SLC Write Acceleration, similaire à ce que l'on trouve habituellement...

GinjFo

Ajouté le : 12/2015

Lire la suite...

8.0/10

Test du SSD Crucial BX200 480 Go

Crucial propose depuis peu une nouvelle famille de SSD, les BX 200. Remplaçante des BX100, elle vise l'entrée de gamme avec des tarifs assez agressifs.Nous avons mis à l'épreuve le BX200 480 Go afin de connaitre ses performances et ses besoins énergétiques face à l'arrivée, chez ce constructeur, de la TLC. La famille des BX200 se présente dans un format 2,5 pouces de 7 mm d’épaisseur. Elle se compose de trois modèles aux capacités de 240, 480 et 960 Go et surtout inaugure l’utilisation de puces NAND Flash TLC à la place de la traditionnelle MLC. Crucial rejoint ainsi la concurrence comme OCZ, Samsung et Sandisk. SSD Crucial BX200 480 Go Ces BX200 sont une arme sur l’entrée de gamme afin d’avoir en main de quoi proposer des SSD les moins chers possibles. Ceci est rendu possible par l’utilisation d’une gravure à 16 nm et l’usage de TLC. Cette dernière a l’avantage d’être plus économique mais avec une endurance et des performances en retrait (face à la MLC). La durée moyenne de fonctionnement avant défaillance (MTTF) est de 1,5 million d’heures tandis que l’endurance (TBW) est de 72 To soit 40 Go par jour pendant cinq ans. SSD Crucial BX200 480 Go Le BX200 est le successeur du BX100, dont vous pouvez relire notre test ici – Test du SSD BX100 500 Go de Crucial. Il reprend le format et le design et certains éléments techniques comme la présence du contrôleur SM2256 de Silicon Motion compatible avec les commandes TRIM, NCQ et SMART. Nous retrouvons aussi un cache DDR3 à 1 600 MHz. SSD Crucial BX200 480 Go Les capacités proposées avec du 240, 480 et 960 Go dévoilent que Crucial réserve de la capacité de ses SSD à l’over-provisioning. Cette technologie vise à diminuer l’usure prématurée du SSD tout en garantissant un maintien des performances dans le temps. Selon Crucial, ces SSD BX200 peuvent atteindre des débits maximum en lecture et écriture séquentielles de 540 Mo/s et 490 Mo/s pour des scores IOPS de 66000 et 78000 en lecture et écriture aléatoire de fichiers 4K. Cette nouvelle famille de SSD Crucial BX200 est disponible dès à présent aux prix conseillés de 92,99€, 163,99€ et 327,99€ (capacités de 240, 480 et 960 Go). Le bundle s’accompagne d’une licence Acronis True Image HD et d’un adaptateur 9.5 mm. SSD Crucial BX200 480 Go SSD Crucial BX200 480 Go Nous parlions plus haut de TLC plus économique mais également moins performante que la MLC. Portant devant les données...

Clubic

Ajouté le : 11/2015

Lire la suite...

Crucial BX200 : un SSD à prix canon ?

Alors que Crucial peine à renouveler son offre haut de gamme, le constructeur fait en revanche feu de tout bois concernant l'entrée de gamme. Le BX100, qui vient tout juste de fêter ses 6 mois, se voit déjà remplacé par le BX200. Les SSD se suivent et se ressemblent chez Crucial. Après avoir recentré ses MX en milieu de gamme pour laisser le champ libre au BX100 dans l'entrée de gamme, Crucial étoffe cette offre avec un BX200 qui inaugure l'arrivée de la TLC chez le fabricant. Près de quatre mois après OCZ (et son Trion 100), plus d'un an après SanDisk (et son Ultra II), et presque deux ans après Samsung (et le 840 Series), Crucial se met donc enfin à la TLC. Plutôt que d'investir dans ce type de puces, Crucial s'est attelé à affiner encore et toujours la gravure de ses NAND, pour parvenir à 16 nm dès l'été 2014 avec son MX100, alors que la concurrence stagne encore aujourd'hui à 19 nm (chez Toshiba et SanDisk). Ce choix stratégique a permis à Crucial de rester dans la course au prix bas à laquelle participent Samsung et SanDisk, principalement. Avec la combinaison de la TLC et du 16 nm, Crucial a donc entre les mains de quoi proposer le SSD le moins cher du marché. Le BX200 est, sur de nombreux aspects, très proche de son prédécesseur. Évidemment, le format ne change pas, pas plus que le boîtier du SSD, qu'il est impossible à différencier de celui du BX100 sans regarder l'étiquette à l'arrière. Autre point commun entre les deux SSD : leur contrôleur, en l'occurrence le SM2256 de Silicon Motion. Pour la seconde fois, Crucial fait donc appel à cette société. On pourrait se poser la question de l'avenir de ce partenariat, puisque Micron a récemment mis la main sur un fabricant de contrôleurs, la société Tidal Systems. Une entreprise toute récente, mais dont l'expertise ne fait aucun doute, puisque ce sont des anciens de SandForce et Link_A_Media Devices qui en sont à l'origine. Cependant, les travaux de Tidal Systems tournent autour des contrôleurs NVMe, qui équiperont sans doute les prochains SSD haut de gamme de Crucial, ceux qui viendront concurrencer les Intel 750 Series et autres Samsung 950 Pro. Mais pour l'entrée de gamme, voire le milieu de gamme, Crucial risque encore de devoir faire appel à des tiers, comme Silicon Motion. Cette digression terminée, revenons à notre contrôleur. Pour rappel, cette puce présentée il y a plus de 2 ans, est dotée d'un seul cœur et fonctionne sur quatre canaux....