Crucial MX300

Crucial MX300

8 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.9/10
77

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 8 tests du Crucial MX300. Les experts notent Crucial MX300 6.9/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Crucial MX300 et d'autres Disque dur SSD Crucial.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Crucial MX300 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Crucial MX300 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Crucial MX300

Les Numeriques

Ajouté le : 02/2017

Lire la suite...

6.0/10

Crucial MX300 2 To : une endurance à la hauteur de la capacité de stockage

La famille de SSD MX300 est la première du fabricant Crucial à proposer une capacité de stockage de 2 To. C'est par le biais de l'utilisation de mémoire NAND 3D TLC, en provenance de sa maison mère Micron, que le fabricant est désormais capable de proposer une véritable alternative aux disques durs mécaniques pour le stockage de données grand public. Pour cette version de 2 To — vendue comme une version de 2 050 Go plus exactement — du MX300, Crucial ne brise pas ses codes et réutilise sa coque en métal qui permet d'obtenir un poids dans la moyenne avec 51 grammes. A l'intérieur de cette coque, on découvre un PCB quasi similaire à celui du Crucial MX300 1 To, avec un contrôleur Marvell 88S1074 (4 canaux) et 8 puces de mémoire NAND 3D TLC. La différence est à chercher du côté de la mémoire cache qui est répartie sur deux puces pour un total de 2 Go de DDR3, contre 1 Go sur une puce pour le 1 To. La mémoire utilisée n'est pas de la mémoire NAND conventionnelle — autrement appelée 2D —, mais de la NAND 3D. Les cellules ne sont donc pas uniquement placées sur une grille plane, mais sont empilées sur 32 couches. Cela permet de gagner en densité, et ce, même si la finesse de gravure est plus élevée — mais non spécifiée — que sur les puces dites "2D". Les mémoires 3D permettent également de limiter les pertes d'efficacité induites par l'utilisation de procédés de gravure toujours plus fins. En clair, les puces mémoire 3D permettent de réduire les coûts de fabrication tout en limitant les effets néfastes des petites finesses de gravures. La mémoire NAND 3D TLC d'IMFT — la joint-venture Intel/Micron — permet d'obtenir, sur cette génération, des dies de 48 Go que l'on peut empiler par 16 au maximum pour un total de 768 Go au sein d'une seule puce. Sur ce SSD de 2 To/2 050 Go, Crucial recours à trois variantes de puces avec quatre puces de 384 Go (8 dies), trois puces de 144 Go (3 dies) et une puce de 96 Go (2 dies). Il en résulte un total de 2 064 Go, ce qui laisse donc 14 Go à l'overprovisioning. Ces puces sont par ailleurs rangées dans la catégorie FortisFlash de Micron, ce qui est censé leur assurer une endurance supérieure à la moyenne de celles des mémoires TLC. Celle-ci est d'ailleurs assez confortable puisqu'il est question de 400 To soit 365 Go d'écriture par jour sur 3 ans — soit la durée de la garantie — ou encore de 219 Go sur 5 ans. Le système Rain de Crucial est évidemment...

01net

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

8.0/10

Test : Crucial MX300 2 To, plus besoin de choisir entre un SSD et un disque dur

On trouve actuellement sur le marché d'un côté des SSD qui sont très rapides mais chers, de l'autre les disques durs 2,5 pouces qui offrent un excellent rapport capacité prix (comptez environ 60 euros pour 1 To). Le constructeur Crucial tente de changer la donne avec le MX300, un SSD rapide au prix abordable : 128 euros pour 525 Go, 181 euros pour 750 Go, 268 euros pour 1 To et 587 euros pour 2 To. Ce dernier prix est certes élevé mais le modèle 2 To bénéficie d'un excellent rapport capacité/prix et offre un espace de stockage plus que confortable pour les ordinateurs portables. Le MX300 2 To ne mesure que 0,7 cm d'épaisseur, ce qui lui permet d'être installé dans les ordinateurs ultraportables. Pour les notebooks classiques, Crucial livre un cache en plastique qui augmente son épaisseur, garantissant ainsi un bon maintien dans un emplacement de 0,95 cm de profondeur. En revanche, le constructeur ne livre aucun accessoire pour une installation dans une machine de bureau, par exemple un berceau 3,5 pouces. Pas de logiciel non plus dans la boîte, mais un code d'activation pour utiliser le logiciel de clonage True Image HD, à télécharger. Très bien conçu, ce programme de clonage pour Windows permet de transférer facilement l'intégralité de votre ancien disque sur le SSD. Crucial propose également en téléchargement le programme Crucial Storage Executive pour vérifier le fonctionnement du SSD et mettre à jour son microprogramme (firmware).En vitesse de pointe, le SSD de Crucial obtient des scores conformes à ce qu'annonce le constructeur : 533 Mo/s en lecture et 517 Mo/s en écriture. Les débits baissent avec le test CrystalDiskMark pour le transfert de gros fichiers dans des conditions réelles, par exemple des vidéos haute définition. Nous mesurons des vitesses de 507 Mo/s en écriture, mais seulement 404 Mo/s en lecture. Ces scores sont satisfaisants mais nous avons été surpris que la vitesse de lecture soit inférieure à celle d'écriture, alors que c'est le contraire pour la majorité des SSD. Crucial n'as pas été en mesure de nous fournir des explications sur cet écart. Le MX300 obtient également de bons résultats pour les transferts de petits fichiers (326 Mo/s en lecture et 298 Mo/s en écriture) et se révèle parfaitement adapté à une utilisation multitâche en gérant un très grand nombre d'entrées/sorties par seconde.

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2016

Lire la suite...

6.0/10

Crucial MX300 525 Go : il vise le bon rapport qualité/prix

La série MX300 de Crucial a d'abord accueilli un unique modèle de 750 Go en édition limitée avant de se voir étoffée d'autres capacités. La version de 525 Go ici testée reprend les ingrédients de la version de 750 Go avec l'utilisation de mémoire NAND 3D TLC et un contrôleur Marvell, de manière à proposer un SSD bon marché. La série MX300 repose sur le châssis métallique classique de la marque. Cela lui confère un poids modéré de seulement 44 grammes ; un poids plume que l'on peut également mettre au bénéfice de l'utilisation d'un PCB court, type demi-longueur. Il s'agit du SSD de plus de 480 Go le plus léger que nous ayons testé à ce jour. Deux types de mémoire sont utilisés et différents condensateurs sont présents. Le petit PCB est assez chargé en composants mais se contente de quatre puces de mémoire NAND 3D. Les cellules ne sont donc pas uniquement placées sur une grille plane, mais sont empilées sur 32 couches. Cela permet de gagner en densité, et ce, même si la finesse de gravure est plus élevée — mais non spécifiée — que sur les puces dites "2D". Les mémoires 3D permettent également de limiter les pertes d'efficacité induites par l'utilisation de procédés de gravure toujours plus fins. En clair, les puces mémoire 3D permettent de réduire les coûts de fabrication tout en limitant les effets néfastes des petites finesses de gravures. Trois de ces puces proposent 144 Go d'espace de stockage via l'empilement de 3 dies à l'intérieur de chacune de ces puces. La quatrième se contente pour sa part de 2 dies pour un espace de stockage de 96 Go. Physiquement, il y a donc 528 Go d'espace de stockage, Crucial réservant 3 Go à l'overprovisionning. Il s'agit par ailleurs de mémoire TLC, capable de stocker trois bits de données par cellule. Là aussi, l'utilisation de mémoire TLC plutôt que MLC permet de réduire les coûts de production. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins par rapport à la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC.

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2016

Lire la suite...

6.0/10

Crucial MX300 1 To : haute capacité et prix soigné

La série MX300 de Crucial a d'abord accueilli un unique modèle de 750 Go en édition limitée avant de se voir étoffée d'autres capacités. La version de 1050 Go conserve évidemment la mémoire NAND 3D TLC en provenance d'IMFT, de manière à vendre un SSD à un prix compétitif. Le châssis métallique ne diffère pas, comme toujours chez Crucial, mais on observe un poids légèrement inférieur à celui de la version de 750 Go (51 grammes contre 55 grammes). C'est surprenant, puisque les plus grandes capacités ont tendance à voir leur poids grimper du fait de l'ajout de puces mémoire. En ouvrant le SSD, on comprend néanmoins rapidement que les quelques grammes gagnés sont à mettre sur le compte du PCB, raccourci sur la version 1050 Go. Pour le reste, on retrouve 8 puces de mémoire NAND 3D. Les cellules ne sont donc pas uniquement placées sur une grille plane, mais sont empilées sur 32 couches. Cela permet de gagner en densité, et ce, même si la finesse de gravure est plus élevée — mais non spécifiée — que sur les puces dites "2D". Les mémoires 3D permettent également de limiter les pertes d'efficacité induites par l'utilisation de procédés de gravure toujours plus fins. En clair, les puces mémoire 3D permettent de réduire les coûts de fabrication tout en limitant les effets néfastes des petites finesses de gravures. Sur la version de 750 Go, chaque puce intègre deux dies de 48 Go pour 96 Go d'espace de stockage total. Dans le cas présent, on trouve deux groupes différents. Ainsi, deux puces sont équipées de deux dies de 48 Go tandis que les six autres accumulent trois dies de 48 Go et offrent donc 144 Go d'espace de stockage. Physiquement, on se trouve donc face à 1056 Go d'espace de stockage physique, 6 Go étant réservés à l'overprovisioning. Il s'agit par ailleurs de mémoire TLC, capable de stocker trois bits de données par cellule. Là aussi, l'utilisation de mémoire TLC plutôt que MLC permet de réduire les coûts de production. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins que pour la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. Cette version de 1050 Go renferme deux références de mémoire différente ainsi qu'un plus grand étage de condensateurs.

CNET France

Ajouté le : 08/2016

Lire la suite...

8.0/10

Test Crucial MX300

Si notre essai du SSD à mémoire flash 3D Samsung 850 Evo vous a intéressé, alors vous serez heureux d'apprendre qu'il existe un nouveau modèle dans cette catégorie : le MX300 de Crucial.Si vous vous représentez chaque cellule de mémoire comme étant une personne, la mémoire flash 3D est à la 2D ce que les gratte-ciels sont aux maisons individuelles. Les premiers peuvent accueillir beaucoup plus de monde sur une même surface.Cependant, il y a une différence entre le 850 Evo et le MX300. Pour commencer, ce dernier n'est disponible qu'en 275, 525, 750 Go et 1 To alors que le SSD Samsung commence à 120 Go et va jusqu'à 4 To. Par ailleurs, il manque deux fonctionnalités que propose le 850 Evo : la possibilité de définir une quantité d'espace de stockage qui sera réservée pour améliorer l'efficacité du SSD et d'utiliser la mémoire de l'ordinateur comme cache. Ainsi, bien qu'il se soit montré plus rapide que nombre de SSD d'entrée de gamme et bien plus performant que n'importe quel disque dur, le MX300 demeure tout de même moins rapide que le 850 Evo. Signalons à son avantage que le MX300 est moins cher : 76 euros pour la version 275 Go, 141 euros pour 525 Go, 207 euros pour 750 Go et 284 euros pour 1 To. Et il est assez probable que ces prix baissent au fil des mois. Le Samsung 850 Evo en version 120 Go coûte 70 euros, 90 euros pour le 250 Go, 150 euros pour le 500 Go et 300 euros pour le 1 To. SSD, tests de copie de données Samsung SSD 850 Evo 182.78 214.45 205.63 Samsung SSD 750 Evo 180 246.45 203.67 Crucial MX300 178.34 245.67 199.32 Toshiba Q300 165.67 355.6 202.7 OCZ ACR 100 163.53 289.39 385.71 OCZ Trion 100 124.19 185.35 352.32 Légende: Comme disque principal (lecture et écriture) Comme disque secondaire (lecture seulement) Comme disque secondaire (écriture seulement) Note: Mesuré en mégabit par seconde. Les barres les plus longues indiquent les meilleures performances. Côté sécurité, le MX300 utilise le chiffrement matériel puissant AES 256-bit, ce qui en fait un outil idéal pour un usage professionnel. Par ailleurs, il affiche une endurance élevée. Selon Crucial, le modèle 750 Go peut supporter l'écriture de l'équivalent de 220 To de données avant que sa fiabilité ne vienne à se dégrader. Cela représente 120 Go par jour pendant 5 ans ce qui est largement au-dessus d'un usage courant qui, dans les cas les plus intenses, n'excèdent pas 10 Go/jour. En revanche, on regrette la garantie de seulement 3 ans...

Les Numeriques

Ajouté le : 07/2016

Lire la suite...

6.0/10

Crucial MX300 750 Go : un SSD pas cher

Crucial rejoint Samsung sur le terrain des SSD à mémoire 3D en proposant le MX300 750 Go. Ce premier équipé de la sorte vise plus le rapport qualité/prix que les performances pures et a donc opté pour de la mémoire TLC. Point de nouveauté sur le châssis de ce nouveau modèle qui reprend trait pour trait le design des précédents SSD de Crucial. On retrouve donc une coque entièrement en métal et un poids modéré (55 g). À l'intérieur, on trouve 8 puces de mémoire dont la particularité est d'être de type 3D. Les cellules ne sont donc pas uniquement placées sur une grille plane, mais sont empilées sur 32 couches. Cela permet de gagner en densité, et ce, même si la finesse de gravure est plus élevée — mais non spécifiée — que sur les puces dites "2D". Les mémoires 3D permettent également de limiter les pertes d'efficacité induites par l'utilisation de procédés de gravure toujours plus fins. En clair, les puces mémoire 3D permettent de réduire les coûts de fabrication tout en limitant les effets néfastes des petites finesses de gravures. Chaque puce intègre deux dies de 48 Go et proposent donc 96 Go d'espace de stockage. Le MX300 750 Go intègre donc physiquement 768 Go d'espace de stockage, mais 18 Go sont réservés à l'overprovisioning. Il s'agit par ailleurs de mémoire TLC, capable de stocker trois bits de données par cellule. Là aussi, l'utilisation de mémoire TLC plutôt que MLC permet de réduire les coûts de production. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins que pour la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC. Du coup, l'accès aux cellules est moins rapide qu'avec les autres technologies et l'endurance en prend pour son grade — le nombre de sollicitations des cellules étant plus élevé pour une même manœuvre. L'endurance reste néanmoins assez importante puisqu'il est question de 220 To, soit un peu plus de 200 Go d'écriture par jour sur 3 ans, la durée de la garantie. On trouve également une puce de 1 Go de mémoire cache ainsi qu'un contrôleur Marvell 88S1074 qui opère sur 4 canaux. Le système Rain de Crucial est évidemment présent. Cette technologie permet, via un bloc de...

GinjFo

Ajouté le : 07/2016

Lire la suite...

8.3/10

Test du SSD Crucial MX300 750 Go

SSD Crucial MX300 750 GoCrucial propose avec l'arrivée de sa gamme de SSD MX300 un passage à de la 3D NAND TLC issue d'un processus de fabrication par IMFT.Pour le moment, un unique modèle est commercialisé, il s'agit d'un MX300 750 Go. Il va se compléter dans l'année avec d'autres versions, toujours en 2,5 pouces offrant des capacités jusqu'à 1050 Go. Il est même prévu du 2 To au quatrième trimestre 2016.Ce MX300 750 Go est annoncé à 210 € et promet sur le papier des débits soutenus. Nous l'avons mis à l'épreuve. Cette nouvelle famille de SSD Crucial MX300 adopte une nouvelle génération de puces mémoires, de la 3D NAND TLC. L’appellation décrit assez bien l’idée derrière cette technologie, celle d’exploiter la verticale pour poursuivre les progrès en matière de disque Flash. Ce procédé permet d’empiler plusieurs couches (32) afin d’augmenter la capacité. Dans le cas du MX300 750 Go, nous avons un total de 8 puces NAND TLC proposant chacune une capacité de 48 Go soit un total de 768 Go et non 750 Go. La différence s’explique par un choix du constructeur au travers de son Firmware de réserver une certaine capacité à L’Over-provisioning. Sans entrer dans les détails, l’over-provisioning incarne un espace réservé afin de maintenir un bon fonctionnement du SSD sur le long terme. Il permet de faire face à des problèmes d’usure tout en participant à la bonne tenue des registres. La mécanique du MX300 750 Go s’appuie sur la présence de 1 Go de LPDDR3, d’un cache Dynamic Write Acceleration (mise en cache SLC) et de l’utilisation d’un contrôleur Marvell 88SS1074 à 4 canaux. Crucial annonce des débits en lecture et écriture séquentielles avec des valeurs respectives de 530 Mo /s et 510 Mo /s contre des scores IOPS de 92K et 83K IOPS dans la manipulation de fichiers 4K (lecture et écriture aléatoire). En matière de sécurité, de fiabilité et d’endurance, ce MX300 dispose d’un chiffrement matériel AES 256 bits compatible eDrive de Microsoft, d’une endurance annoncée à 220 To d’écriture soit 120 Go par jour durant cinq ans, de technologies de protection contre la chaleur excessive et les coupures d’alimentation et d’une prise en charge de la commande TRIM et du SMART. Le MX300 750 Go s’accompagne d’une garantie de trois ans. Il se présente dans un format classique, c’est-à-dire une unité de stockage 2,5 pouces d’une épaisseur de 7 mm. Le bundle comprend un...

Cowcotland

Ajouté le : 07/2016

Lire la suite...

Test SSD Crucial MX300 750 Go

Nous avons encore un nouveau SSD à la Ferme en la personne du Crucial MX300. Un SSD SATA III 2.5 pouces qui exploite de nouvelles puces NAND 3D, de la mémoire Flash qui est de type TLC. On retrouve aussi un contrôleur Marvell 88SS1074 et 512 Mo de mémoire cache. Le tout est donné pour plus de 500 Mo/sec en lecture et en écriture. Avec ce nouveau SSD, Crucial donne encore une fois dans la TLC, mais cette fois, cette dernière est de type 3D, ce qui permettra de gagner en capacité dans le temps. Ce modèle est déjà doté de 750 Go, ce qui n'est pas si mal. Crucial propose une boite aux couleurs de la marque. Dans cette dernière, nous avons une notice, une entretoise à coller pour passer de 7 à 9.5 mm d'épaisseur et une clé pour Acronis True Image. Le SSD de MX300 de Crucial est de taille standard avec ses 100 x 70 x 7 mm. Il accuse seulement 56 gr sur la balance. Ce SSD reprend les codes de la marque. On a du gris et un autocollant bleu en guise de décoration. Le boitier qui protège le PCB est en aluminium et propose les connecteurs SATA III, rien de plus. A l'intérieur du SSD, nous avons un PCB bleu qui accueille 512 Mo de mémoire cache en DDR3, un contrôleur Marvell 88SS1074 et enfin pas moins de 8 puces TLC 3D qui proviennent de chez Micron et qui offre 750 Go de stockage. Cela permet au SSD d'afficher 530 Mo/sec en lecture, 510 Mo/sec en écriture et 92 000 IOPs en lecture 4 Ko et 83 000 IOPs en écriture 4 Ko. En lecture, le SSD propose 397 Mo/sec de moyenne, pour 406 Mo/sec au maximum et 330 Mo/sec au minimum. Comme on le voit, le débit est assez stable et le temps d'accès est très bas, 0.032 ms. En écriture, les débits sont moins stables, on le voit de suite. En effet, et même si la moyenne est de 364 Mo/sec, nous voyons que le SSD oscille entre 287 et 400 Mo/sec. Le temps d'accès reste bon, 0.035 ms. En 0.5 Ko, le SSD est à 12 Mo/sec en lecture et 18 Mo/sec en écriture. En 32 Ko, le SSD délivre 265 Mo/sec en lecture et 310 Mo/sec en écriture. Enfin, au maximum le SSD donne 450 Mo/sec en lecture et en écriture. Sur les débits minimums, le MX300 propose 23 Mo/sec en écriture et 40 Mo/sec en lecture. Ici le SSD est en retrait en lecture par rapport à la concurrence, par contre l'écriture est dans la bonne moyenne. Sur les débits MAX, le SSD propose 535 Mo/sec en lecture et 498 Mo/sec en écriture. En lecture, nous sommes 20 à 30 Mo/sec en dessous de la concurrence alors que l'écriture est d'un bon niveau.