Nvidia GeForce GTX 1650

Nvidia GeForce GTX 1650

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du Nvidia GeForce GTX 1650. Les experts notent Nvidia GeForce GTX 1650 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Nvidia GeForce GTX 1650 et d'autres Carte graphique Nvidia.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Nvidia GeForce GTX 1650 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Nvidia GeForce GTX 1650 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Nvidia GeForce GTX 1650

Tomshardware

Ajouté le : 05/2019

Lire la suite...

Test : modifier une GeForce GTX 1650 avec un dissipateur passif, ça donne quoi ?

Intro : choix de la carte, config de test C'est LE projet de modding que nous ne pouvions pas laisser passer ! Les lecteurs fidèles de Tom's Hardware se souviennent probablement de nos essais plus ou moins fructueux pour refroidir des cartes d'entrée ou milieu de gamme sans l'aide d'aucun ventilateur. On avait déjà tenté notre chance sur la génération Pascal, présentant une bonne efficacité énergétique, avec une GeForce GTX 1050 Ti. Lire notre test de la GTX 1650 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570 Nous remettons le couvert pour la génération Turing, avec pour cobaye une GeForce GTX 1650, plus précisément le modèle Gaming X de MSI. La plus grande difficulté de ce projet, c'est de trouver un refroidisseur compatible et de le monter correctement. La gestion des températures est, elle, du ressort du système de Boost de Nvidia, qui adapte la fréquence en fonction de la température, avec un arrêt d'urgence automatique en cas de problème. Système Intel Core i7-8700K @5 GHz MSI Z370 Gaming Pro Carbon AC 2x 8GB KFA2 HoF DDR4 4000 1x 1 To Toshiba OCZ RD400 2x 960 Go Toshiba OCZ TR150 Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W Windows 10 Pro à jour Refroidissement Alphacool Eisblock XPX 5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé) Thermal Grizzly Kryonaut Moniteur Eizo EV3237-BKBoîtier Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé) Mesures électriques Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d'alimentation Mesure directe au niveau de l'alimentation 2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire 4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu) 4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz) 1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoireImagerie thermique Caméra infrarouge Optris PI640 Logiciel PI ConnectMesures sonores Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration) Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones) Creative X7 Logiciel Smaart v.7 Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA) Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

Tomshardware

Ajouté le : 05/2019

Lire la suite...

Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Turing attaque l'entrée de gamme Après avoir comblé toutes les gammes supérieures, NVIDIA aborde cette fois l'entrée de gamme avec la GeForce GTX 1650, sur GPU Turing TU117-300. Un lancement qui se fera en deux fois chez nous, car NVIDIA a décidé de ne fournir les pilotes officiels de la carte qu'au moment de son lancement. Voici donc la première partie de notre test, avec des pilotes intermédiaires, qui nous on permis de mesurer le comportement thermique et énergétique de la MSI GTX 1650 Gaming X. Les performances en jeu arriveront dans un second temps, et nous mettrons alors à jour ce test. Notez que les GTX 1650 sont annoncées disponibles à partir de 159 euros. Nous avons désormais publié les résultats de performances et donc notre conclusion finale sur la GeForce GTX 1650. Nous avons confectionné notre pilote non officiel à partir d'un pilote Game Ready actuel et d'un pilote d'évaluation. Pas de quoi tester la carte en jeu, mais largement de quoi montrer sa consommation, ses fréquences et ses températures. Notez que le schéma de l'architecture du GPU est aussi reconstitué par nos soins, en fonction de notre compréhension de sa configuration, avec l'aide de certains programmes d'analyse comme GPU-Z. Le GPU de la GTX 1650 regroupe 14 SM (Streaming Multiprocessors), chacun avec 64 coeurs CUDA, pour un total de 896 coeurs CUDA. Le schéma est celui d'un TU116-300 (GTX 1660) coupé aux bons endroits pour retrouver les caractéristiques du GPU. En résulte la possibilité pour ce GPU de regrouper au maximum 16 SM, avec 1024 coeurs CUDA, et c'est bien le cas pour la GTX 1650 destinée aux ordinateurs portables gaming, qui augmente le nombre de coeurs CUDA pour compenser ses fréquences inférieures. Il est aussi possible qu'une GTX 1650 Ti pour PC de bureau débarque par la suite avec 1024 coeurs CUDA, et des fréquences supérieures… Voici un premier aperçu des performances brutes de la carte, dans le second test, la 1650 semble handicapée par ses 4 Go de VRAM. Pour sa carte Gaming X, MSI pousse comme à son habitude les limites de consommations pour grappiller des performances. La carte passe de 75 W à 85 W, et pourra même monter à 100 W. Nous pensons ici avoir décrypté toutes les informations sur la GTX 1650. Notez que la version mobile sera équipée de plus de coeurs CUDA, à une fréquence inférieure (en fonction de son TDP de 35 ou 50 W, décidé par le fabricant du portable). Cartes Nvidia GeForce GTX 1060 Nvidia...

Les Numeriques

Ajouté le : 05/2019

Lire la suite...

6.0/10

Nvidia GeForce GTX 1650, appétit de moineau pour carte graphique à petit prix

Avec la GeForce GTX 1650, Nvidia entend appâter les joueurs n'ayant pas envie ou pas la possibilité de dépenser plusieurs centaines d'euros pour s'adonner à leur loisir préféré. Lancé à 159 €, ce modèle est soumis à une rude concurrence. Avec un tarif de départ de 159 €, la GeForce GTX 1650 vise les joueurs équipés de moniteurs Full HD dont le portefeuille n'est pas extensible ou qui n'ont cure de mettre toutes les options graphiques à leur maximum dans les jeux. Pour arriver à obtenir une balance performances/tarification contenue, Nvidia a toutefois dû limiter certaines choses. Comme ses grandes sœurs — les GeForce GTX 1660 Ti et GeForce GTX 1660 —, la GeForce GTX 1650 bénéficie d'une puce graphique de génération Turing. D'un strict point de vue architectural, c'est donc le même moteur qui alimente cette petite carte graphique que celui qui est sous le capot des coûteuses GeForce RTX 20. Cela permet d'observer un gain assez net de performance à fréquence et nombre d'unités de calcul équivalentes par rapport aux GeForce GTX 10 "Pascal". En revanche, point d'unités de calcul spécifiques à l'accélération matérielle du rendu raytracing ou des calculs de type IA. Une grande partie des GeForce GTX 1650 seront au format court, comme, ici, la PNY GeForce GTX 1650 XLR8. La puce graphique n'est pas une version castrée de la puce TU116 des GTX 1660/Ti. En effet, le GPU TU117 a été développé spécifiquement pour l'occasion, et celui-ci ne comporte que 4,7 milliards de transistors étalés sur une surface de 200 mm². La puce TU116 susmentionnée embarque pour sa part 6,6 milliards de transistors (284 mm²) tandis que les GeForce RTX 2080 Ti et leur GPU TU102 affolent les compteurs avec pas moins de 18,6 milliards de transistors répartis sur 754 mm². Ces ordres de grandeur permettent de mieux comprendre pourquoi la GeForce GTX 1650 est moins coûteuse à produire et pourquoi ses caractéristiques techniques sont plutôt modestes. En effet, le nombre d'unités de calcul se limite à 896 unités pour 32 unités de rendu et 56 unités dédiées aux textures. Le tout fonctionne à une fréquence de base de 1 485 MHz pour une fréquence GPU Boost moyenne de 1 665 MHz. La carte se limite par ailleurs à 4 Go de mémoire graphique GDDR5. Cadencée à 2 000 MHz, elle se contente d'un bus de 128 bits. En résulte une bande passante de 128 Go/s seulement, contre 192 Go/s sur la GeForce GTX 1660 ou encore 224 Go/s sur la Radeon...