Sandisk Extreme 510

Sandisk Extreme 510

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Sandisk Extreme 510. Les experts notent Sandisk Extreme 510 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sandisk Extreme 510 et d'autres Disque dur SSD Sandisk.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sandisk Extreme 510 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sandisk Extreme 510 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sandisk Extreme 510

Les Numeriques

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

6.0/10

Sandisk Extreme 510 480 Go : il résiste aux jets d'eau et à la poussière

Après un premier essai en demi-teinte, Sandisk fait évoluer sa gamme de SSD externes avec la série Extreme 510. Cette nouvelle édition qui reprend les courbes et les débits théoriques de son prédécesseur s'ajoute une certification IP55. La série Extreme 510 reprend le petit boîtier de la série Extreme 500. Ce carré de 7,6 cm de côté tient donc dans la main et ne dépasse pas 1,1 cm d'épaisseur. Son poids de 44 grammes, sans son câble, se situe dans la moyenne des SSD portables. La coque est toujours faite de plastique et on retrouve le contour en caoutchouc qui permet d'amortir les chocs en cas de chute. Une dragonne peut être fixée sur l'unique bord métallique, celui-ci présentant une encoche prévue à cet effet. Un revêtement en caoutchouc est présent sous le boîtier, ce qui lui évite de trop glisser. L'ensemble est par ailleurs certifié IP55, ce qui lui confère une protection contre les poussières et les jets d'eau. Il ne peut toutefois pas être immergé. Fonctionnant toujours en USB 3.0 — ou USB 3.1 Gen.1 si vous préférez — l'Extreme 510 utilise une connectique micro-USB 3.0. Son port USB est recouvert d'un cache en caoutchouc, qui reste relié au boîtier une fois mis en position ouverte. Un câble adéquat qui débouche sur un connecteur de type A est fourni. Celui-ci mesure une quinzaine de centimètres et nous regrettons une fois de plus qu'aucun système de transport ne soit proposé. Il serait, par exemple, assez pratique de pouvoir le fixer sur le boîtier d'une manière ou d'une autre. Une fois démonté, le boîtier laisse tout d'abord apparaître un fin film de cuivre, sans doute destiné à dissiper la chaleur. On retrouve pour le reste le même type de construction que sur la version précédente, à savoir un SSD SATA relié à un pont USB 3.0 ASMedia dont nous n'avons pas réussi à lire la référence exacte. L'ensemble des circuits électroniques est recouvert d'un revêtement transparent permettant d'éviter tout problème en cas d'utilisation en milieu humide. Le PCB du SSD SATA est relié à un pont USB. Les deux cartes sont recouvertes d'un film de protection. Concernant le SSD en lui-même, il s'agit ni plus ni moins d'un PCB de SSD Sandisk X400 512 Go, soit le même que celui que l'on trouve dans la série WD Blue. On retrouve ainsi un contrôleur Marvell 88SS1074 et que 4 puces de mémoire NAND TLC Sandisk gravées en 15 nm. Une puce de 512 Mo de mémoire cache accompagne l'ensemble qui est...