Thermalright Macho Direct

Thermalright Macho Direct

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

NAN/10
00

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Thermalright Macho Direct. Les experts notent Thermalright Macho Direct NAN/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Thermalright Macho Direct et d'autres Ventilateur processeur Thermalright.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Thermalright Macho Direct ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Thermalright Macho Direct ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Thermalright Macho Direct

Cowcotland

Ajouté le : 05/2016

Lire la suite...

Ventirad Thermalright Macho Direct

Avec le Macho Direct, Thermalright tente de casser les prix de son modèle phare en faisant quelques ajustements, notamment au niveau des caloducs qui passent désormais au Direct Touch. Une bonne idée ? Changement de look pour la boite, qui fait un peu plus haut de gamme que les modèles précédents. Un comble alors que ce modèle se veut plus entrée de gamme. A l'intérieur, on retrouve un bundle toujours aussi complet avec le fameux tournevis, les différentes parties des kits de fixation, de la pasta en sachet, une notice et quatre griffes pour deux ventilateurs. Et comme toujours, nous sommes sur des sachets thermoscellés qui empêcheront de ranger correctement les vis supplémentaires. Physiquement, ce Macho Direct ressemble à n'importe quel autre Macho, avec néanmoins ses petites particularités. On retrouve ainsi le large trou sur l'arrière des ailettes, qui permettra de passer le tournevis, les ouvertures sur chaque ailette pour augmenter la surface d'échange, et la base excentrée. Une base qui passe au Direct Touch, avec cinq caloducs au lieu de six et une partie du kit de fixation déjà en place. Du plus et du moins pourrait-on dire, toujours avec une finition suffisante qui s'approche du premier modèle. Sauf pour la base. Disons-le de suite, le modèle en vente est théoriquement différent, plus propre. Dans notre cas, le Direct Touch nous ramène aux débuts de la technologie, avec un espace entre chaque caloduc, mais aussi avec la partie en aluminium de la base... Le ventilateur retenu est un TY-147, en noir, qui tourne de 300 à 1300rpm. Une jolie plage PWM, avec en prime un câble proprement gainé. L'installation se fait via les griffes, en ajoutant avant des patins en caoutchouc sur les coins. L'installation de ce nouveau Macho est identique aux anciennes générations, sauf pour la barre transversale qui est désormais déjà en place ; une bonne chose, assurément. On passe donc quatre tiges filetées à travers la backplate, qu'on sécurise ensuite avec des rondelles en plastique. De l'autre côté du PCB, il faut mettre quatre écrous, puis la plaque de fixation avec quatre vis. Ne reste qu'à poser le radiateur et le bloquer avec deux vis. Sur notre carte, la mémoire n'est pas bloquée, que ce soit par le ventilateur ou les griffes. Celles-ci ne posent pas non plus de problème avec le port PCI-E à côté, même si on prendra soin de bien vérifier que rien de touche avant de démarrer.