Apple TV 4K

Apple TV 4K

5 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.2/10
33

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 5 tests du Apple TV 4K. Les experts notent Apple TV 4K 8.2/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Apple TV 4K et d'autres Home cinéma Apple.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Apple TV 4K ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Apple TV 4K ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Apple TV 4K

iGeneration

Ajouté le : 10/2018

Lire la suite...

Test du Dolby Atmos sur l’Apple TV 4K

Avec tvOS 12, l’Apple TV 4K gagne la prise en charge de Dolby Atmos, la toute dernière évolution des systèmes de reproduction sonore développés par Dolby. Non seulement le catalogue de l’iTunes Store est à l’avenant, mais les anciens achats peuvent être mis à jour (sous conditions) vers les versions Atmos. Bref, il fallait que nous testions cette nouveauté… sauf que nous n’avons pas le matériel. Nous nous sommes donc rendus à la boutique Son-Vidéo.com de Lyon, qui nous a prêté son espace Focal l’espace d’un après-midi, avec une installation Dolby Atmos complète. Testons donc le Dolby Atmos sur l’Apple TV 4K avec tvOS 12. Pour comprendre le Dolby Atmos, il faut remonter aux années 1970. Après une décennie de développement, les systèmes de réduction de bruit de fond conçus par Dolby ont trouvé place dans les studios d’enregistrement (Dolby A/SR) et les lecteurs de cassettes (Dolby B/C/S). La société californienne s’intéresse au marché du cinéma — après tout, Ray Dolby a fait ses premières armes chez Ampex, où le magnétoscope a été inventé. Non content d’avoir réduit le bruit de fond des bandes magnétiques, Dolby veut maintenant élargir le spectre sonore. Le système Dolby Stereo encode quatre canaux sur deux pistes analogiques : les voies gauche et droite traditionnelles et une voie centrale autour de l’écran, et une voie surround derrière le spectateur. Un petit décodeur est nécessaire à la restitution du signal — la « redevance Dolby » est née. Dolby, cinquante ans d’innovation… soutenue par un solide modèle économique. Image Dolby. Au début des années 1980, Dolby Stereo est suivi par Dolby Surround et Dolby Pro Logic, adaptés à l’usage domestique. Au début des années 1990, Dolby Digital Stereo ajoute une deuxième voie surround et surtout un canal réservé aux basses, pour former le fameux 5.1. Au début des années 2010 enfin, Dolby Surround 7.1 ajoute deux voies supplémentaires sur les côtés, et permet de localiser plus précisément les sons d’ambiance. Vous l’aurez compris : de proche en proche, il s’agit d’envelopper le spectateur dans une bulle sonore, de lui donner l’impression d’être « dans » le film. Dolby Atmos est la conclusion logique… pour le moment. Jusqu’à 128 pistes contenant des métadonnées de spatialisation peuvent être assignées aux haut-parleurs, sous la forme traditionnelle de voies coordonnées ou sous la forme...

CNET France

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.5/10

Test de l'Apple TV 4K

Depuis 2015 et l'ajout d'un kiosque d'application et d'une télécommande tactile intuitive, l'Apple TV a gagné en maturité. Si le marché Français alimenté par les box opérateurs limitait encore l'attrait de la box TV d'Apple, cette 5e génération entend bien s'appuyer sur la 4K HDR et sa config musclée pour séduire. Si ce ne sera probablement pas encore suffisant pour remplacer une box opérateur, la proposition de valeur est très sexy chez Apple qui a soigné la forme en attendant que le fond (les contenus natifs) s'étoffe un peu plus encore. L'Apple TV 4K est plus que jamais une solution pertinente (bien que coûteuse) pour animer un second écran.Nourrir sa TV 4K Si vous venez tout juste d'investir dans un nouveau téléviseur 4K UHD (allez voir notre sélection des meilleures TV 4K si ce n'est pas encore le cas) il est fort probable que vous vous mettiez en quête de contenus en Ultra HD compatible HDR voire de Dolby Vision. Et rapidement vous constatez qu'il y en peu et que l'essentiel se passe en streaming. Si vous entendez bénéficier d'un choix plus conséquent et d'une interface de recherche simple et conviviale, l'acquisition d'un boitier de streaming s'impose. Et c'est précisément dans ce cas que le nouveau boitier Apple TV 4K entre en scène. Il offre la meilleure qualité vidéo en streaming du moment servi par une interface très soignée. Les nouveautés de tvOS Avant d'entrer dans le détail de la version 4K, sachez que cette 5e génération, comme la version 2015 (4e génération) bénéficient des nouveautés de tvOS 11 à savoir : -Compatibilité AirPlay 2 pour la diffusion audio multiroom -Possibilité de connecter des écouteurs AirPods -Activation automatique du mode Dark Mode (fond écran noir) en fonction de l'heure -Synchronisation des pages d'accueil entre plusieurs Apple TV -Accès aux programmes de sport en direct avec contrôle vocal via Siri -La future enceinte connectée HomePod sera compatible avec les Apple TV (4 et 5e génération)Une bague fait la différence La télécommande l'Apple TV est un modèle de design et d'ergonomie. Sa zone tactile pour naviguer dans les menus et les vidéos est intuitive et le contact qu'offre sa finition se montre très agréable au toucher. Seul bémol, il arrivait que l'on confonde le haut et le bas lorsqu'on la saisissait à l'aveugle. Pour y remédier, Apple a ajouté une bague blanche légèrement affleurante autour du bouton menu qui évite ainsi toute confusion. Notez...

Les Numeriques

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.0/10

Apple TV 4K : coup d'envoi pour l'Ultra HD 4K et la HDR

Apple ne pouvait pas passer éternellement à côté de l'ultra haute définition. Avec un peu de retard sur la concurrence, la firme lance donc enfin l'Apple TV 4K, son premier boîtier multimédia capable de jouer du contenu Ultra HD. Et histoire de proposer une offre complète, la société a également pris soin de fournir son catalogue iTunes d'un vaste choix de contenu 4K/UHD et HDR. Avec des dimensions identiques à celles de son prédécesseur (10 x 10 x 3,5 cm), l'Apple TV 4K est un boîtier très compact. Question design, on ne peut pas dire qu'Apple ait pris un quelconque risque : son nouveau boîtier est identique au précédent — qui reste par ailleurs au catalogue. Le nouveau venu est néanmoins affublé d'un système de refroidissement actif : un ventilateur de type turbine se charge d'expulser l'air chaud par le dessous. Nous n'avons néanmoins jamais entendu tourner ce ventilateur qui doit plutôt servir de garde fou lors des canicules où lorsque le boîtier est logé dans un meuble fermé. La connectique limitée à sa plus simple expression. La télécommande embarque un micro et se charge via son port Lightning. Les différents connecteurs sont situés à l'arrière du boîtier. Sont proposés une sortie HDMI 2.0a, un port Ethernet et une fiche d'alimentation. Le bloc d'alimentation est à nouveau intégré au sein même de l'Apple TV. Pas besoin de bloc secteur externe encombrant et inesthétique. En cas de panne de l'alimentation en revanche, il est nécessaire de faire passer le boîtier en atelier. Par rapport à l'Apple TV de 2015 (4e génération), le modèle 4K perd son port USB-C, un connecteur uniquement utilisé pour réinitialiser l'appareil via un ordinateur. Côté communication, on note tout d'abord le passage du 100 Mb/s au gigabit en Ethernet. Le support du Wi-Fi AC MiMo est réitéré, mais nous n'en connaîtrons pas plus sur le débit supporté. Un module Bluetooth 5.0 est également intégré tout comme un récepteur infrarouge. Ce dernier point est intéressant puisqu'il permet d'utiliser une télécommande universelle pour piloter l'appareil. Dans le même registre, le HDMI CEC est géré, ce qui permet d'allumer et contrôler l'appareil depuis la télécommande du téléviseur — qui doit être lui aussi CEC — ou, inversement, d'allumer le téléviseur avec la télécommande Apple. Le dos de la télécommande est en aluminium. Sous le boîtier, on remarque les orifices de ventilation. La télécommande est...

iGeneration

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

Test de l'Apple TV 4K

Du temps de Steve Jobs, l'Apple TV était considéré comme un « hobby », mot fameux qui a longtemps collé à la peau du boîtier, et qui autorisait le constructeur à expérimenter différents modèles. D'abord simple extension reliant un téléviseur à la bibliothèque iTunes du Mac, l'appareil a basculé dans le monde merveilleux du streaming, puis corps et âme dans celui des apps. Cliquer pour agrandirL'Apple TV de 4e génération, lancée fin 2015, apportait enfin une boutique d'applications sur le modèle de l'iPhone ainsi qu'une télécommande pensée pour les usages tactiles. Un duo séduisant sur le papier, mais qui n'était pas dénué de défauts pour autant. L'Apple TV 4K dévoilée à l'occasion du special event de rentrée a le mérite d'en corriger quelques-uns. Mais la médaille a de nouveaux revers… L'Apple TV 4K ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur, qui avait sérieusement gagné en hauteur par rapport aux modèles de deuxième et troisième génération. Depuis le temps on s'y est fait, et le format est suffisamment compact pour ne pas prendre de place à côté de la télé. Il faut y regarder à deux fois pour repérer les différences entre les deux générations. En dessous tout d'abord, on note la présence d'évents qui étaient notoirement absents sur les boîtiers précédents. On sait depuis le démontage d'iFixit que l'Apple TV 4K contient un gros ventilateur, qui fait partie d'un système de refroidissement indispensable lors du traitement des gros fichiers 4K. Cliquer pour agrandirL'arrière de l'appareil présente un port en moins : il s'agit de l'USB-C qui n'avait qu'une fonction diagnostic, utile pour déterminer un éventuel problème technique, mais aussi pour restaurer le boîtier avec iTunes ou encore réaliser des captures écran et des enregistrements vidéo. Une partie de ces fonctions est désormais prise en charge par Xcode et une connexion Wi-Fi. Autre changement invisible mais bien pratique, l'Apple TV 4K intègre un port Ethernet Gigabit, du mieux donc par rapport à l'Ethernet 10/100 des précédents modèles. C'est un apport bienvenu pour transporter les lourds fichiers 4K. Le Bluetooth 5.0 est aussi de la partie, avec sa portée quadruplée par rapport au Bluetooth 4.2, et pratiquement deux fois plus véloce. Surtout, ses capacités mesh permettent de créer des réseaux maillés. Ce sera sans aucun doute utile pour tout ce qui est domotique, l'Apple TV jouant aussi le rôle de...

01net

Ajouté le : 09/2017

Lire la suite...

8.0/10

Test : Apple TV 4K, l’Ultra HD est là, mais le futur de la télé… toujours pas

Fin 2015, Apple partait à l'assaut d'une tâche démesurée, réinventer la télévision. Pour y arriver, la firme de Cupertino livrait une quatrième génération de son Apple TV, animée par une puce A8, contrôlée par une mini télécommande tactile minimaliste dopée à Siri et pleine du potentiel d'un App Store. Les plus enthousiastes y voyaient la promesse d'heures de jeux, de centaines d'appli diverses et variées portées par tvOS, un système d'exploitation nouveau et ambitieux. Le kiosque de téléchargements était surtout une brèche intéressante dans le monde très fermé du boîtier d'Apple. Les autres ne juraient que par la Shield TV et n'avaient pas forcément tort, pour ce qui est de l'ouverture sur le monde… Presque deux ans plus tard, Apple sort une nouvelle itération de son boîtier multimédia, qui prolonge cette voie tracée en franchissant (enfin) le seuil de l'Ultra HD 4K. Il était temps, diront ceux qui ont adopté le Chromecast Ultra, lors de sa sortie en novembre dernier. Pire, la plupart des télévisions 4K embarquent désormais des accès à certains services présents sur l'Apple TV, la rendant dispensable sauf à ce que le service fourni soit exceptionnel. Est-ce le cas ? Commençons par un tour rapide du propriétaire. Si le boîtier compact et sobre demeure inchangé, on voit apparaître à sa base un ventilateur. Pourquoi ? Simplement parce qu'Apple a pris la peine de remplacer l'Apple A8, de la dernière génération, par une Apple A10X Fusion. L'A10X n'a fait ses premiers pas qu'en juin dernier et il est fort possible que la présence du ventilateur prouve qu'Apple lui en demande plus encore que sur les iPad Pro. N'ayant pas à disposition d'outils de bench pour l'Apple TV, nous nous référons à des tests réalisés sur d'autres plates-formes embarquant ces deux puces. Il est donc évident, d'une part, qu'il est nécessaire de prendre les résultats avec toutes les pincettes nécessaires, deux, qu'ils ne sont là que pour donner une idée du gain potentiel. Apple A8 - A10X Fusion, une différence de potentiel... Infogram Selon toute vraisemblance, avec cette mise à jour, l'Apple TV devient l'un des plus puissants boîtiers multimédias du marché, au côté de la Shield TV, de Nvidia. De la puissance pour afficher de la 4K (en vidéo) ou même éventuellement des jeux 4K, nous assurait-on. On demande à voir. Aux développeurs de décider s'ils veulent le faire, nous laissait entendre un représentant de la...