B&O Play Beoplay P2

B&O Play Beoplay P2

4 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.2/10
44

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 4 tests du B&O Play Beoplay P2. Les experts notent B&O Play Beoplay P2 7.2/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du B&O Play Beoplay P2 et d'autres Enceinte lecteur audio B&O.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de B&O Play Beoplay P2 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec B&O Play Beoplay P2 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test B&O Play Beoplay P2

CNET France

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

7.8/10

Test de l'enceinte B&O Play Beoplay P2

La Beoplay P2 est l'enceinte Bluetooth portable d'entrée de gamme de la marque (169 euros). C'est aussi l'un des modèles les plus petits et performants de sa catégorie. Son design nous rappelle un peu celui de la Deck X de Motorola et Sol Republic ou celui d'Esquire 2 d'Harman Kardon. Comme cette dernière, la P2 offre aussi un mode mains-libres relativement correct. Mais l'enceinte B&O se distingue aussi par l'absence de boutons physiques en dehors de celui dédié à l'alimentation. Le contrôle du volume et de la lecture se fait pas des tapotements et des secousses que l'on peut paramétrer via l'application Beoplay. L'enceinte se recharge via une prise USB-C, comme la Beoplay A1. La P2 est plus fine et légère que sa grande sœur mais le constructeur assure que les basses sont aussi performantes. Un avis que nous ne partageons pas complètement. S'il est vrai que les basses sont impressionnantes au vu de la taille, elle n'a pas le coffre d'une enceinte Bluetooth plus grande. Cela dit, la P2 a plutôt bien géré les morceaux riches en graves que nous lui avons soumis sans créer de distorsion. Comme la majorité de ce type d'enceintes portables, c'est dans les médiums que la P2 se montre la plus à son aise. Elle excelle avec les morceaux acoustiques et les titres impliquant peu d'instruments en simultané. Le volume est assez puissant mais c'est dans la fourchette des 50-80% que le son est le meilleur. L'autonomie annoncée est de 10 heures, ce qui est plutôt bon pour une enceinte de cette taille. La fiche techniqueDimensions : 140x80x28 mmPoids : 275 grBluetooth 4.2Batterie lithium-ion 2.200 mAhÉtanche aux éclaboussures Haut-parleurs graves et aigus 2x15WMicrophone intégré pour les appels mains-libresCharge par USB-C (câble inclus)Disponible en noir, grès et bleu royal ConclusionNous avons beaucoup apprécié le design de la P2 et le son qu'elle délivre au vu de ses dimensions. Mais nous la trouvons chère. La SoundLink Micro de Bose (120 euros) est plus abordable et tout aussi performante. Là, on paie aussi pour la marque et le design B&O. Cela dit, si le prix ne vous arrête pas, vous aurez une mini enceinte Bluetooth originale avec un son étonnant pour sa taille.

CNET France

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

7.8/10

Test de l'enceinte B&O Play Beoplay P2

La Beoplay P2 est l'enceinte Bluetooth portable d'entrée de gamme de la marque (169 euros). C'est aussi l'un des modèles les plus petits et performants de sa catégorie. Son design nous rappelle un peu celui de la Deck X de Motorola et Sol Republic ou celui d'Esquire 2 d'Harman Kardon. Comme cette dernière, la P2 offre aussi un mode mains-libres relativement correct. Mais l'enceinte B&O se distingue aussi par l'absence de boutons physiques en dehors de celui dédié à l'alimentation. Le contrôle du volume et de la lecture se fait pas des tapotements et des secousses que l'on peut paramétrer via l'application Beoplay. L'enceinte se recharge via une prise USB-C, comme la Beoplay A1. La P2 est plus fine et légère que sa grande sœur mais le constructeur assure que les basses sont aussi performantes. Un avis que nous ne partageons pas complètement. S'il est vrai que les basses sont impressionnantes au vu de la taille, elle n'a pas le coffre d'une enceinte Bluetooth plus grande. Cela dit, la P2 a plutôt bien géré les morceaux riches en graves que nous lui avons soumis sans créer de distorsion. Comme la majorité de ce type d'enceintes portables, c'est dans les médiums que la P2 se montre la plus à son aise. Elle excelle avec les morceaux acoustiques et les titres impliquant peu d'instruments en simultané. Le volume est assez puissant mais c'est dans la fourchette des 50-80% que le son est le meilleur. L'autonomie annoncée est de 10 heures, ce qui est plutôt bon pour une enceinte de cette taille. La fiche techniqueDimensions : 140x80x28 mmPoids : 275 grBluetooth 4.2Batterie lithium-ion 2.200 mAhÉtanche aux éclaboussures Haut-parleurs graves et aigus 2x15WMicrophone intégré pour les appels mains-libresCharge par USB-C (câble inclus)Disponible en noir, grès et bleu royal ConclusionNous avons beaucoup apprécié le design de la P2 et le son qu'elle délivre au vu de ses dimensions. Mais nous la trouvons chère. La SoundLink Micro de Bose (120 euros) est plus abordable et tout aussi performante. Là, on paie aussi pour la marque et le design B&O. Cela dit, si le prix ne vous arrête pas, vous aurez une mini enceinte Bluetooth originale avec un son étonnant pour sa taille.

Tom's Guide

Ajouté le : 06/2017

Lire la suite...

7.0/10

[Test] BeoPlay P2 : faut-il craquer pour l'enceinte Bluetooth de B&O ?

>>> Comparatif : quelle est la meilleure enceinte Bluetooth portable ? À l'instar des deux précédentes enceintes Bluetooth de B&O Play, les BeoPlay A1 et A2, la BeoPlay P2 propose un design qui met largement en avant sa grille. Il s'agit, comme la A1, d'une enceinte particulièrement compacte qui se pose directement sur une table avec les haut-parleurs orientés vers le haut. Cependant, le format de la P2 se veut plus petit encore, avec un poids de 275 grammes, contre 600 pour la A1, et une forme qui n'est pas ronde, mais ovale, comme une pilule. Un gabarit qui rend l'enceinte particulièrement pratique pour la promener partout avec soi et la ranger dans un sac à main, une besace ou même une grande poche de pantalon. En termes de fonctions et de contrôles, c'est là que la P2 peut dérouter. L'enceinte n'arbore qu'une seule et unique prise USB-C pour la recharger. Elle ne propose ainsi pas d'entrée audio filaire et ne pourra donc pas passer de musique venue d'un baladeur MP3 ou d'un PC sans Bluetooth ou se connecter en Wi-Fi multiroom avec un Chromecast Audio par exemple. Au niveau des boutons, là aussi c'est la bérézina. La BeoPlay P2 ne propose aucune touche apparente en façade et il faut la retourner pour voir, à la base de son socle, un unique bouton qui va servir à l'allumer et à la rendre détectable en Bluetooth par un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Dans l'ensemble, le design de la BeoPlay P2 inspire clairement confiance. On aurait aimé quelques touches supplémentaires pour les contrôles ainsi qu'une prise jack 3,5 mm, mais leur absence rend le design de l'enceinte particulièrement épuré avec sa grille métallique et son châssis en plastique caoutchouteux. Bien évidemment, l'absence de boutons de contrôle sur la BeoPlay P2 ne signifie pas pour autant qu'il est impossible de contrôler sa musique. Une fois l'enceinte allumée, il suffit d'appuyer deux secondes sur la touche de mise sous tension de l'enceinte pour qu'un voyant, blanc normalement, clignote en bleu. Dès lors, il suffit de choisir l'enceinte dans les menus de votre appareil pour l'appairer. Par ailleurs, la BeoPlay P2 propose plusieurs façons d'interagir avec elle afin de contrôler sa musique. Ainsi, par défaut, en appuyant deux fois sur la grille, la musique va se mettre en pause. Il suffit d'appuyer à nouveau deux fois dessus pour qu'elle se relance ; il en va de même pour répondre à un appel. En la secouant à l'horizontale, on pourra alors...

Les Numeriques

Ajouté le : 06/2017

Lire la suite...

6.0/10

B&O Play Beoplay P2 : la grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf

La P2 est la première enceinte ultra-portable de B&O Play. Conçue comme une enceinte Bluetooth "personnelle" à emporter partout avec soi, elle se fait aussi remarquer par son ergonomie un peu particulière, qui se dispense presque totalement de boutons physiques. Une bonne idée, pensez-vous... Pas de révolution esthétique chez B&O Play : le look de la P2 est toujours signé par la designer danoise Cecilie Manz, à qui l'on doit déjà l'apparence de toutes les autres enceintes portables de la marque. On retrouve donc ici l'association de formes courbes et de textures mates dont était déjà constitué le corps de la Beoplay A1, par exemple. Ce design est plutôt élégant et réussi, mais on regrette malheureusement des finitions pas tout à fait irréprochables : le plastique caoutchouteux recouvrant le pourtour de l'enceinte montre une certaine tendance à accrocher les traces de doigts, tandis que la couche d'anodisation très fine de la grille en aluminium se laisse écailler un peu trop facilement. C'est dommage, surtout pour une enceinte par ailleurs résistante aux éclaboussures et à la poussière. Compatible Bluetooth 4.2, la P2 semble au premier regard être totalement dépourvue de connectique audio filaire... ce qui n'est pas totalement vrai, puisque son port USB-C peut être utilisé non seulement pour la recharge de l'enceinte, mais également pour la connecter à un PC comme périphérique audio externe. Ce dernier mode d'utilisation fonctionne en plug & play aussi bien sous Windows que MacOS, sans avoir besoin d'installer manuellement un pilote. Un très bon point, qui ne fait toutefois pas totalement oublier l'absence d'entrée analogique. Revenons au Bluetooth. Il est possible de connecter simultanément deux sources à la P2, l'une ou l'autre de celles-ci étant capable de s'échanger la priorité sur le flux diffusé en fonction de l'usage qui en est fait. L'enceinte dispose d'un micro permettant l'usage en kit mains-libres, mais celui-ci propose hélas une prise de voix assez médiocre ; la captation a certes le mérite de se faire à 360°, mais elle s'accompagne d'une réduction de bruit trop agressive qui dénature fortement les timbres vocaux et qui peut aussi mettre singulièrement à mal l'intelligibilité de la parole. Seul accessoire fourni dans la boîte de l'enceinte : un câble USB-A vers USB-C de 50 cm. Vient le moment d'évoquer les contrôles de l'enceinte, et c'est ici que la P2 s'effondre complètement. Au nom...