Divacore Nomad+

Divacore Nomad+

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Divacore Nomad+. Les experts notent Divacore Nomad+ 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Divacore Nomad+ et d'autres Ecouteur Divacore.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Divacore Nomad+ ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Divacore Nomad+ ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Divacore Nomad+

Le Monde Numérique

Ajouté le : 12/2018

Lire la suite...

Divacore Nomad+

La marque française Divacore propose plusieurs accessoires multimédias ergonomiques, pratiques et plutôt performants à des tarifs abordables. Fier du succès des écouteurs Antipods lancés l'an passé, le fabricant revient sur le secteur des écouteurs totalement sans fil avec le modèle Nomad et sa déclinaison Nomad+ prometteurs d'une utilisation des plus libres. Nous avons pu les tester pendant un moment et voici nos impressions. Les écouteurs Divacore Nomad+ nous ont été présentés lors du dernier salon IFA à Berlin début septembre. Aujourd'hui, le fabricant propose une gamme de 3 écouteurs totalement sans fil ou True Wireless : Antipods, Nomad et Nomad+. L'idée si vous n'êtes pas familier avec le True Wireless est de proposer des écouteurs qui sont complètement dépourvus de câbles et qui intègrent des commandes pour contrôler la musique. Ils utilisent le signal Bluetooth (5.0 ici) pour jouer la musique depuis une source connectée. Les écouteurs Divacore Nomad+ sont déclinés en gris ou en noir. Ils sont très petits. Ils mesurent 2,3 x 2,4 x 1,8 cm pour un poids de 5 grammes par écouteur. C'est extrêmement léger et cela permet de tenir dans l'oreille sans risque de chute. On remercie également les adaptateurs en silicone qui jouent à la fois le rôle d'isolant phonique passif et de matière bloquante évitant le glissement. Il y a trois embouts livrés avec les écouteurs de différentes tailles pour s'adapter à tous les creux d'oreilles. Dans la boîte du produit, il y a également un mini câble USB vers micro USB mesurant 5 cm de long. Les écouteurs sont installés dans un boîtier qui fait à la fois office d'étui de rangement, de transport et de recharge. En effet, sitôt qu'on a fini qu'utiliser les écouteurs, on les range naturellement dans cette boîte où ils se rechargent en vue d'une prochaine utilisation. Officiellement, le constructeur annonce une autonomie de 3 à 4 heures avec une seule charge. Le boîtier totalement chargé permet de recharger les écouteurs et donc de les utiliser jusqu'à 180 heures non continue. C'est pratique et cela permet de partir l'esprit tranquille lorsqu'on sait que le boîtier peut s'occuper de recharger les écouteurs sans demander une prise secteur. Le couvercle du boîtier est conçu pour laisser voir une lumière rouge qui indique que les écouteurs se rechargent. Le boîtier fait ainsi office de batterie externe ou chargeur de secours et permet donc de recharger un...

01net

Ajouté le : 10/2018

Lire la suite...

8.0/10

Test : Divacore Nomad+, sont-ils les dignes héritiers des meilleurs écouteurs true wireless de 2017

Divacore a la pression. L'année dernière la marque française avait commercialisé ses tout premiers écouteurs (vraiment) sans fil, les Antipods. Avec un nom en forme de clin d'œil aux AirPods d'Apple, ils avaient réalisé le tour de force de s'emparer de la première place de notre top 10 des écouteurs true wireless, en offrant notamment l'une des meilleures autonomies de ce comparatif : 6 h 19 d'utilisation possible, en continu, entre deux charges. Un an plus tard, Divacore profite de l'IFA de Berlin pour présenter les Nomad et Nomad+. Des écouteurs strictement identiques mais livrés avec deux boîtiers de chargement différents. Avec les Nomad, le premier reste très compact, permettant de les recharger au moins trois fois grâce à sa batterie intégrée de 420 mAh. Avec les Nomad+, le second boîtier s'avère sensiblement plus encombrant et lourd (162 grammes), mais il inclut une puissante batterie de 5 000 mAh. C'est ce dernier kit, d'une valeur de 119 euros, que nous avons testé. Elle peut ainsi recharger les écouteurs… plusieurs dizaines de fois ! Voire servir de « powerbank ». Grâce à son port USB, on peut en effet y brancher un smartphone à court d'énergie. Avec une sortie 5V/2A, il faudra toutefois être patient. Pas de recharge rapide ici, l'esprit est ici plutôt de dépanner que d'offrir une batterie de secours principale. Malgré cette débauche d'énergie à tous les étages, les Nomad+ nous ont déçus quant à leur autonomie. Avec 3 h 09 mesurées par notre labo, ils n'atteignent même pas la moitié de ce que faisaient leurs aînés - grands vainqueurs de notre top 10, rappelons-le, grâce à cette performance alliée à un prix très compétitif. Un choix assumé de la part de Divacore qui nous a affirmé que, d'après leur retour d'expérience, rares étaient les personnes à utiliser un casque audio plus de deux heures d'affilée. Alors certes, l'énorme batterie du boîtier livré avec les nomad+ fait qu'on ne sera jamais vraiment au bord de la panne sèche. Sauf que pendant qu'ils sont dans la boîte, ces écouteurs ne sont par définition pas dans nos oreilles… Dommage car leur qualité sonore est, à l'instar des Antipods, tout à fait acceptable. Evidemment, ils ne se hissent pas au niveau des meilleurs du genre comme les Sony WF-1000X ou les Bose SoundSport Free (vendus bien plus cher !), mais l'ensemble est plutôt bien équilibré à condition de ne pas trop pousser le volume. A un fort niveau, on risque...