LG 55EG960V

LG 55EG960V

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

9.7/10
33

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du LG 55EG960V. Les experts notent LG 55EG960V 9.7/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du LG 55EG960V et d'autres TV LCD LG.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de LG 55EG960V ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec LG 55EG960V ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test LG 55EG960V

Ere Numérique

Ajouté le : 11/2015

Lire la suite...

9.0/10

Test LG 55EG960V , Un téléviseur OLED UHD 4K au top !

Pour LG la technologie OLED est le futur des téléviseurs, le constructeur est un des rares à proposer des modèles grand-public. Le 55EG960V améliore la luminosité, le redimensionnement des images et le temps de réactivité de son prédécesseur, le 65EC970. Ce téléviseur se situe dans le haut de gamme, il avoisine les 5 000 euros, il est incurvé et sa dalle offre une résolution Ultra HD 4K. Enfin, il donne accès à la Smart TV et accessoirement à la 3D en version passive. L'occasion pour nous de le passer au banc de tests. Le 55EG960V est d'une extrême finesse, l'épaisseur est de 6 mm, ses bords sont fins et le cadre est en métal. Deux pieds, également en métal, assurent la stabilité de l'écran. L'ensemble est aérien et priorité est donnée à l'image. L'arrière du téléviseur est entièrement blanc, une note esthétique qui signe l'aspect haut de gamme de ce modèle. Le LG est livré avec une télécommande magic remote et deux paires de lunettes 3D passives. Sa connectique ne comporte que trois HDMI, la moyenne est de quatre, les autres connecteurs habituels sont au rendez-vous avec notamment trois USB. Le problème avec l'OLED c'est que son image reste gravée au fond des rétines et qu'il est bien difficile de revenir à du LCD. La qualité des noirs, le naturel des couleurs et ce piqué inédit de l'image provoquent le fameux effet waouh ! En mode cinéma, les signaux UHD 4K ont une présence incroyable avec des plans bien détachés, de l'intensité sur les noirs et des blancs uniformes. C'est en relief ! Il reste quelques points à améliorer comme la gestion des gris, une meilleure compensation des mouvements et un traitement anti-reflets sur la dalle brillante. LG a amélioré également l'upscalling, le redimensionnement sur des signaux Full HD et SD est plus fins et moins brutal dans son traitement. Si l'image est très bien traitée, l'audio reste le point faible de ce téléviseur avec une restitution trop tournée vers les médiums et sans graves. Le LG 55EG960V est livré avec une télécommande magic remote, elle est équipée d'un pointeur et d'un gyroscope.

01net

Ajouté le : 07/2015

Lire la suite...

10/10

LG 55EG960V

Cette nouvelle génération de téléviseurs OLED LG affiche désormais une définition 4K Ultra-HD, toujours avec un design incurvé ultrafin de premier ordre. Attention, c'est du très haut de gamme : 5000 euros pour ce modèle 55 pouces. Nous avons souhaité vérifier si le prix en valait la chandelle. Côté design, LG reste sur une forme très similaire à celle de ses précédents téléviseurs OLED. La dalle est toujours extrêmement fine (jusqu'à 6 mm), mais le pied change de forme et l'arrière de l'écran est cette fois-ci entièrement blanc. Cette couleur blanche nous laisse sceptique sur sa faculté à résister au temps, mais ce n'est qu'un détail, et surtout une histoire de goût. En mode « Cinéma », difficile de faire mieux que ce téléviseur OLED en termes de rendu d'image. C'est simple : les noirs sont parfaits (sans aucun clouding évidemment), les gris sont très bien maîtrisés, et les couleurs très fidèles. On pourra même se payer le luxe de régler les couleurs sur une gamme étendus pour obtenir des rouges et des verts encore plus vifs, sans nuire à la fidélité globale du rendu (les gris sont même meilleurs). Que dire de plus ? Ah si, une chose : la technologie OLED donne une incroyable consistance à l'image, les couleurs sont presque palpables, c'est sans commune comparaison avec un affichage LCD classique, et même plasma. Le moteur de mise à l'échelle de LG fonctionne plutôt bien, sans être trop agressif. On aurait toutefois aimé qu'il le soit un peu plus avec des sources Full HD. La gestion des mouvements est de bonne facture, surtout car elle est entièrement réglable. Il est possible de bien fluidifier les mouvements, au prix de quelques artefacts lorsque le réglage est trop fort (au-delà de 6). Il n'y pas d'insertion d'image noire pour la netteté des mouvements rapides, ce qui est dommage puisque la rapidité extrême de l'OLED serait totalement adaptée à ce type d'astuce. Un second réglage permet toutefois de bien améliorer la netteté des mouvements, mais il est efficace uniquement avec des sources à 60 images par seconde.Le logo de Chrome vu sur l'ancien téléviseur OLED LG 55EA980V en Full HD, et le même en définition Ultra-HD sur le LG 55EC960V.Pour les joueurs malheureusement, le téléviseur ne propose pas de réglages en mode jeu, et son retard d'affichage reste trop élevé (63 ms, et 120 ms dans les autres modes). C'est plutôt dommage, car la rapidité de l'OLED permet tout de même...

Les Numeriques

Ajouté le : 06/2015

Lire la suite...

10/10

LG 55EG960V : Oled UHD, le retour

Après un 65EC970V convaincant, bien que perfectible, LG continue de pousser l'Oled sur le marché avec une nouvelle série de téléviseurs pour 2015. Plats ou incurvés, les modèles de cette année se déclinent uniquement en Ultra HD. La marque coréenne ouvre le bal avec le 55EG960V. Peu de surprises, ce dernier s'avère assez similaire à son prédécesseur, avec néanmoins quelques améliorations. Alors que sur le 65EC970V, la dalle arborait un gros sous-pixel blanc, un bleu un poil plus modeste et un rouge et vert plus petits et plus fins. Cette fois on reprend à peu près même structure, mais avec un sous-pixel rouge de la taille du bleu. Le vert reste pour sa part en retrait par rapport au reste. Il est fort probable que ce soit ce changement qui permette au 55EG960V d'offrir une luminosité plus élevée que son prédécesseur. On ne le répétera jamais assez, retrouver un écran Oled, c'est forcément le regarder de tous les côtés, tenter de mettre en défaut ses angles de vision et la profondeur de ses noirs, mais c'est peine perdue tant la technologie est supérieure au LCD dans ce domaine. En effet, elle offre des angles de vision avec moins de 10 % de variation lorsque l'on regarde l'écran à 45° sur les côtés, tout comme feu le plasma. Cependant, une fois de plus, LG persiste et signe une dalle brillante avec un revêtement propre à capter la moindre source de lumière en reflet. En conséquence, il faudra parfaitement étudier le placement de son téléviseur et ne pas hésiter à baisser la lumière chez soi lorsque l'on veut regarder un programme. Ne serait-il pas temps de passer à des solutions avec traitement antireflet ? Une fois de plus, notre sonde détecte un noir à 0. On profite donc d'un taux de contraste suffisamment élevé pour que nous le qualifiions de quasi infini. Le rendu en film est saisissant et l'immersion totale. Contrairement au LCD, on ne distingue aucun halo autour des objets lumineux et le rendu est aussi bon que la lumière soit allumée ou éteinte dans la pièce — abstraction faite des éventuels reflets sur la dalle. Si dans l'absolu, le Delta E est mesuré à un bon 2,3, proposant donc un rendu des couleurs fidèle pour bien profiter de ses films, il faut bien avouer que nous aurions aimé un résultat aussi bon qu'avec le 55EC830V, qui s'offre un score encore plus fidèle avec un Delta E à 1,3. La correction gamma du téléviseur a le séant entre deux chaises. En effet, elle démarre à 2,2,...