Pentax K-1

Pentax K-1

4 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.8/10
33

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 4 tests du Pentax K-1. Les experts notent Pentax K-1 8.8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Pentax K-1 et d'autres Appareil photo numérique Pentax.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Pentax K-1 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Pentax K-1 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Pentax K-1

CNET France

Ajouté le : 07/2016

Lire la suite...

8.5/10

Pentax K-1

Le nouveau reflex numérique plein format de Pentax, le K-1, arrive à point nommé. Canon n'a pas encore mis à jour ses 6D et 5D Mark III, idem pour Nikon avec le D750 et le D610. Du coup, ce modèle positionné à un prix agressif pour sa catégorie se pose en option intéressante. Le K-1 propose une foule de fonctionnalités, une qualité photo excellente combinées à une ergonomie très satisfaisante. Cependant, son système de mise au point automatique est l'un des moins sophistiqués et ses performances sont parfois assez lentes. Le K-1 coute 1.999 euros boitier nu. Pentax propose deux modèles d'objectifs adaptés à celui-ci : l'ultra grand angle HD PENTAX-D FA 15-30mm f/2,8 ED SDM WR à 1.699 euros et un zoom plus polyvalent HD PENTAX-D FA 28-105mm f/3,5-5,6 ED DC WR à 599 euros. Nous avons fait nos essais ave le 28-105mm. On peut saluer l'effort de Pentax de proposer un objectif abordable, mais nous devons dire que nous n'avons pas apprécié ce modèle. Il se comporte comme un objectif de kit APS-C. Nous le recommandons pour d'autres appareils photo Pentax, mais nous estimons qu'il ne rend pas justice au K-1. D'excellentes photos mais à son rythmeLa qualité photo du K-1 est globalement excellente. Nous n'avons pas trop apprécié le réglage par défaut de la luminosité qui exacerbe le contraste et la saturation, mais Pentax propose suffisamment d'options pour affiner les paramètres à votre main. Par ailleurs, l'appareil rend des couleurs très fidèles. Cliquez pour agrandir l'image Les jpeg sont propres jusqu'à 1600 ISO et, selon le type d'image, sont exploitables jusqu'à 12.800 ISO. Le point positif est que le traitement de ces jpeg est très bon. Et même si l'on pourrait tirer un plus de détails en raw, les jpeg d'origine satisferont déjà le plus grand nombre. L'appareil conserve bien les couleurs à mesure que la sensibilité augmente. Mais on note la présence de pixels chauds sur les fichiers raw de photos sombres. Toutefois, la résolution élevée et la plage dynamique offrent une importante marge de manœuvre. Mais les photos au-delà de 51.200 ISO ne sont pas vraiment exploitables. Nous n'avons pas constaté beaucoup de moiré dans les clichés, mais il y en a un peu sur les vidéos dont la qualité est par ailleurs correcte. Le K-1 se montre assez rapide face à la concurrence. Et lorsque ce n'est pas le cas, c'est généralement lié à la lenteur de l'objectif et/ou au traitement des fichiers. Nous avons également...

01net

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

10/10

Ricoh Pentax K-1

C'est un euphémisme de dire que le Pentax K-1 était un boîtier attendu : véritable arlésienne de la photo, le premier reflex numérique à capteur plein format estampillé Pentax s'était perdu dans les limbes à la suite de différents rachats de la marque – par Hoya d'abord, par Ricoh ensuite. Finalement réorganisée, les filiales photo de Ricoh ont finalement accouché de ce K-1. Un gros monstre de 36 Mpix qui a pour lui, outre cette super définition d'image, un prix canon et une liste de fonctionnalités longue comme le bras. Suffisamment pour être pertinent face à Canon et Nikon ? Très (très) loin derrière Canon et Nikon en termes de parts de marché, Pentax conserve une base de fidèles. Il faut dire que la marque a proposé des boîtiers dotés de nombreuses qualités. Mais s'il est un domaine dans laquelle elle dispose d'une aura, il s'agit bien de la solidité. Cette réputation n'est en rien usurpée. En effet, même les boîtiers d'entrée de gamme font l'objet de renforcements uniquement disponibles chez les modèles pros de la concurrence. Fleuron de la flotte Pentax, le K-1 ne nous a pas déçus : il est conçu comme un tank. Pensant 1,01 kg boîtier nu et 1,47 kg avec le 28-105 mm, le K-1 est un reflex lourd, même dans la catégorie des modèles riches en pixels. Ce poids élevé fait écho à sa forme, massive et anguleuse, bien représentée par ce grip, très prononcé. Outre une conception focalisée autour de la résistance du boîtier, cet aspect massif est aussi la résultante de l'importante distance de tirage (45,5 mm). Taillé dans le roc, le K-1 est plus adapté aux paluches des Orcs qu'à celles des Hobbits, d'autant plus que les optiques de qualité pour reflex plein format sont lourdes, tel le 15-30 mm* f/2.8 stabilisé qui affiche 1,04 kg sur la balance – soit plus de deux kilogrammes à emporter en balade. Cette remarque s'applique à tous les reflex plein format, mais il vaut mieux être prévenu : votre dos va vous haïr, surtout si vous êtes amateur de gros zooms ! (* : cette optique n'est pas conçue par Ricoh/Pentax mais s'avère être Tamron 15-30 mm rebadgé dont vous pouvez lire notre test) Ce qui surprend un peu sur le K-1 est la profusion de boutons. Aux antipodes d'un Leica M-D qui a fait le choix de se passer d'écran LCD, le K-1 est un vaisseau spatial affublé de boutons, molettes, prises et autres commandes. Son ergonomie peut être déroutante, particulièrement pour les habitués de Canon et...

Les Numeriques

Ajouté le : 05/2016

Lire la suite...

8.0/10

Pentax K-1, le reflex 24 x 36 qui valait le coup d'attendre

Annoncé lors du dernier Salon de la Photo et très attendu dans l'univers du reflex à capteur 24 x 36, le K-1 présente des caractéristiques relativement classiques. Pas de prise de risque ni d'originalité (hormis son écran orientable), mais une allure massive et robuste pour un appareil qui se veut surtout fiable. Le reflex équipé d'un capteur CMOS de 36,4 Mpx couplé au processeur Prime IV, d'une plage ISO qui s'élève jusqu'à 204 800 ISO, d'une stabilisation 5 axes, du Wi-Fi, du GPS et d'un mode vidéo classique Full HD, fait face aux Nikon D750, Canon EOS 6D et Sony Alpha 7 II. Pas de demi-mesure pour ce K-1. Très imposant, massif et lourd (environ 1,7 kg tout de même avec le 24-70 mm), il est plus large que la plupart de ses concurrents. Ses formes anguleuses sont à l'image de la marque qui semble préférer les lignes droites (comme avec son K-3 II) plutôt qu'un design lisse et arrondi. Une identité visuelle et personnelle qui permet de bien distinguer le constructeur. La poignée bien creusée permet une bonne accroche, mais s'avère un peu trop large pour les plus petites mains. Pas de doute, le K-1 est bien là et on le voit.   Les larges mensurations du K-1 révèlent de très nombreuses fonctions, molettes et autres touches de réglages. Comparé à ceux de la plupart de ses concurrents, l'écran de contrôle (rétroéclairé au besoin) des réglages situé sur le capot de l'appareil semble ridicule. Il se contente d'afficher les réglages principaux tels que la sensibilité, l'ouverture, la vitesse, le niveau de charge et la présence de la carte mémoire. Cela nous semble suffisant, mais peut toutefois gêner les utilisateurs habitués à voir apparaître plus d'informations. Pour cela, il faut basculer vers l'écran.     Sur le capot, Pas moins de 4 molettes sont présentes. À gauche, la classique molette de mode, crantée et verrouillable, comprend 5 modes personnalisables en plus des modes PASM. Au-dessus du petit écran, une molette permet d'accéder à divers raccourcis (Wi-Fi, Bracketing, ISO, correction d'exposition, HDR, etc.). À côté, une troisième molette permet d'activer, de naviguer et d'affiner les réglages des précédents modes. En dessous, une autre fonction permet de permuter directement du mode photo au mode vidéo. On retrouve à nouveau deux touches de raccourci dédiées aux ISO et à la correction d'exposition et les deux molettes classiques qui permettent de modifier l'ouverture et/ou la...

FocusNumérique

Ajouté le : 02/2016

Lire la suite...

Test - Pentax K-1 : présentation et caractéristiques

Il est là. Vraiment là. À moins d'une invasion extraterrestre, le Pentax K-1 devrait être disponible dans toutes les bonnes crèmeries au mois d'avril. Et oui, le K-1 met un terme à plus de 16 années d'attente, et oui, il fonctionne ! Nous avons eu le plaisir de le prendre en main et de faire quelques déclenchements. Dans l'un de ses fantastiques épisodes rétro-photo, Gérard Lionel Colbère nous narrait les débuts de Pentax dans le numérique. Précurseur avec Sony dans le domaine, la marque présentait en 1983 l'un des tout premiers appareils photo numériques : le Nexa. 17 années plus tard, Pentax dévoilait à la photokina 2000 le prototype (déjà) d'un reflex 24x36 numérique, le MZ-D répondant au doux nom de code de "MR-52". À l'époque, c'est Philips qui devait équiper le reflex d'un capteur CCD de 6 Mpx (FTF3020-C, le premier capteur 24x36 en couleur signé Dalsa). Toutefois, et pour des raisons de coûts pharaoniques, le projet fut abandonné en 2001. Un choix qui peut sembler sage a posteriori : en effet, à la même époque, Contax était également sur les rangs et dévoilait un N Digital équipé du même capteur. Kyocera, alors propriétaire de la marque, s'obstina et sortit son reflex en 2002 — sans doute trop tard, sans doute trop cher. Le Contax N Digital fut un échec cuisant et mit un terme à l'activité numérique de Contax. Ce capteur de 6 Mpx n'était sans doute pas étranger à la débâcle, avec notamment un bruit électronique particulièrement tenace au-delà de... 100 ISO. De son côté, Canon produisait la même année un EOS-1Ds équipé d'un capteur 24x36 CMOS de 11 Mpx bien plus performant. Les dés étaient jetés... Depuis ce premier prototype 24x36, Pentax a présenté de nombreux mock-up de reflex plein format. Même histoire avec le moyen format 645, que nous avons attendu plus de 5 ans pour le voir enfin apparaître "réellement" en 2011. Pour certains, l'arrivée du 645D signait la fin de la lignée 24x36 chez Pentax. Le K-1 leur donne aujourd'hui tort. 16 années et quelques reflex plein format plus tard chez ses principaux concurrents (Canon, Nikon et Sony), Pentax doit frapper fort pour imposer un reflex patiemment attendu... ou pas. Et c'est bien sûr tout d'abord sur le capteur que nous nous penchons. Le K-1 embarque donc un capteur CMOS de 36,4 Mpx délivrant des images en 7 360 x 4 912 px sans filtre passe-bas. Un modèle sans doute très proche de celui qui équipe déjà le Nikon D810. Voilà...

Prix

Marchand Information Prix
PriceMinister Pentax K-1 Boîtier Nu 1493.57 €
Amazon Pentax K-1 Reflex Numérique - Boîtier Noir 1679 €
PriceMinister Pentax K-1 Edition Limitée Silver 1983.24 €
LDLC.com Pentax K-1 + HD Pentax-D FA 28-105mm 2089.9 €
PriceMinister Pentax K-1 + 28-105mm f/3.5-5.6 2266 €
Amazon Pentax K1 Reflex Numérique + Objectif 28-105 mm - Noir 2299 €