Pioneer SE-CH9T

Pioneer SE-CH9T

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Pioneer SE-CH9T. Les experts notent Pioneer SE-CH9T 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Pioneer SE-CH9T et d'autres Ecouteur Pioneer.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Pioneer SE-CH9T ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Pioneer SE-CH9T ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Pioneer SE-CH9T

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

6.0/10

Intra-auriculaires Pioneer SE-CH9T : un étrange paysage sonore

Pioneer présente ses SE-CH9T comme des intra-auriculaires haut de gamme. Le fabricant japonais promet une restitution sonore de haut vol alliée à un grand confort d'utilisation et met notamment l'accent sur le riche rendu des voix et une spatialisation particulièrement réussie. Qu'en est-il réellement ? Les SE-CH9T se portent en tour d'oreille, comme les intra-auriculaires pros de scène, alias "ear". Ils partagent d'ailleurs avec ces derniers le cordon torsadé, ainsi qu'un connecteur MMCX — d'excellents points pour le câble, qui est donc amovible, très peu prompt à l'enchevêtrement dans les poches ou les sacs, et quasi insensible aux bruits de chocs et de frottements. Si cette manière de porter les intra-auriculaires est d'ordinaire plus sûre, elle se trouve ici mise à mal : le câble a une malicieuse tendance à se faire la malle par l'avant de l'oreille, et la jonction entre la connectique et le châssis peut s'avérer douloureuse pour certaines morphologies, en particulier à l'avant de l'hélix (cartilage extérieur de l'oreille). En revanche, la coque en elle-même s'insère parfaitement dans la conque et ne provoque pas de gêne. De manière générale, les SE-CH9T font montre d'une très bonne conception. La partie extérieure de la coque arbore le logo de la marque ceint d'un fin liseré chromé, tandis que la partie intérieure, accueillant l'embout, est faite d'aluminium et de cuivre. Pioneer fournit une pochette de transport ainsi que trois embouts en silicone monoflanges (taille S, M et L). La télécommande en revanche souffre d'un sérieux défaut pour un produit nomade : équipée d'un microphone pour le kit mains-libres et d'un unique bouton, elle permet certes la mise en pause/lecture des pistes, la navigation entre les pistes (double appui pour passer à la suivante, triple pour la précédente) et la gestion des appels (appui court pour prendre l'appel ou raccrocher, long pour le rejeter)... mais pas le réglage du volume. Les aigus, très en avant, frôlent souvent la sibilance — qu'ils provoquent sur les sources très compressées. Les instruments présents dans cette plage fréquentielle (harpe, orgue, percussions...), même sous-mixés, restent parfaitement intelligibles. Les différentes sonorités sont en revanche quelque peu uniformisées, les SE-CH9T adjoignant aux timbres un côté "granuleux". Courbe de réponse fréquentielle des Pioneer SE-CH9T. Les médiums bénéficient du boost classique entre 1 et 2 kHz...