Poss Nomad+

Poss Nomad+

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

4.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Poss Nomad+. Les experts notent Poss Nomad+ 4/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Poss Nomad+ et d'autres Enceinte lecteur audio Poss.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Poss Nomad+ ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Poss Nomad+ ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Poss Nomad+

Les Numeriques

Ajouté le : 03/2019

Lire la suite...

4.0/10

Enceinte Poss Nomad+ : une version allongée de sa cadette

Des deux enceintes portables lancées par Carrefour sous la marque Poss, nous testons aujourd'hui la plus volumineuse, qui n'en reste pas moins tout à fait portable. Baptisée Nomad+, l'aînée se définit en quatre mots-clés : "hookable" ("accrochable"), résistante, portable et appairable. Entre les deux sœurs, il n'y a pas que le nom qui soit semblable : avec sa forme cylindrique allongée, sa grille en tissu maillé, ses glyphes en plastique doré et son sigle aquatile, la Nomad+ ressemble comme deux gouttes d'eau à sa cadette. Avec ses 375 g, ses quelque 12 cm de hauteur, ses angles adoucis et son tissu antidérapant, la Nomad+ s'avère tout aussi aisée à prendre en main. Ici, la lanière latérale se déplie et fait office de (petite) anse d'attache en s'arrimant du côté opposé de l'enceinte grâce à un bouton-pressoir. On retrouve à l'arrière le bouton principal permettant d'allumer/éteindre l'enceinte, d'activer l'appairage Bluetooth (appui prolongé) et de mettre la musique en pause/lecture (bouton principal), ainsi que les deux flèches pour ajuster le volume d'écoute — corrélé à celui du lecteur. Point de navigation entre les pistes possible, donc. Les boutons dédiés, faits d'un plastique immaculé assez grossier, produisent les "clics" — ou plutôt les "CLACS" — les plus bruyants qu'il nous ait été donné d'entendre, tous produits audio confondus. En contrebas, certification IPX5 oblige, une trappe de caoutchouc protège la connectique, où la vénérable entrée analogique en mini-jack côtoie le port micro-USB pour la recharge. Au sommet de l'enceinte, deux anneaux entrelacés signalent la commande d'association entre deux enceintes — ici étonnamment extrêmement douce et silencieuse — pour un rendu stéréophonique. L'appairage Bluetooth (multipoint, deux appareils) est fluide, l'enceinte, outre la limitation des commandes et leur activation particulièrement bruyante, très simple d'utilisation. Toute action, de l'appairage réussi à la mise en pause d'un morceau est ponctuée par une virgule sonore. Le volume de ces indications percussives — conçues spécialement par (ou pour) le pionnier des hypermarchés — est hélas décorrélé du niveau d'écoute : l'utilisateur peut donc écouter à niveau très bas, et se faire marteler les oreilles à chaque mise en pause. Dans le même ordre d'idée, il est impossible d'allumer ou d'éteindre l'enceinte discrètement. Malgré la promesse de 16 heures...