Sonos One

Sonos One

5 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.5/10
55

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 5 tests du Sonos One. Les experts notent Sonos One 7.5/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sonos One et d'autres Enceinte lecteur audio Sonos.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sonos One ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sonos One ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sonos One

Clubic

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

5.0/10

Test Sonos One : trop en avance ?

Le leader de l'enceinte multiroom Sonos vient de dévoiler sa dernière enceinte baptisée Sonos One. Descendante de la Play:1, cette nouvelle enceinte est présentée comme une petite révolution équipée des dernières technologies... ou plutôt : bientôt équipée. Sonos est à la musique sans fil ce qu'Apple a été au smarpthone : la première marque à y avoir vraiment cru et à avoir ensuite fortement investi avant d'être imitée par la concurrence. Aujourd'hui, parmi les nombreux acteurs, Sonos demeure l'une des marques les plus souvent citées. Afin de rester compétitif et innovant, Sonos a choisi d'intégrer à sa dernière-née les assistants vocaux Amazon Alexa, Google Assistant et Airplay 2. Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pas encore d'actualité en France. Il faudra donc attendre quelques mois avant de voir ce que cette enceinte peut proposer côté interaction vocale. Visuellement, la Sonos One ressemble à s'y méprendre à la Play:1. Hormis la teinte noire ou blanche unies, seul le panneau supérieur permet de différencier les deux enceintes. Sur la One, celui-ci est complètement lisse et équipé de capteurs tactiles permettant de mettre en pause, d'activer le micro, de monter et baisser le volume ou encore de passer une chanson ou revenir en arrière. Les dimensions sont restées inchangées par rapport à la Sonos Play:1 avec une hauteur de 16 cm et des côtés de 11 cm. La Sonos One est également résistante à l'humidité et à la poussière. Un plus pour une l'installation dans une salle de bain ou sur une terrasse. Choisir une enceinte Sonos, c'est accepter un système verrouillé par Sonos et considéré comme limité par certains. Cette impression de bridage commence dès la connectique proposée par l'enceinte : une connexion wifi et une prise rj45. Une prise en charge du Bluetooth, voire l'ajout d'une entrée jack permettant une connexion rapide ou de secours à l'enceinte, aurait été appréciable. Pour utiliser la Sonos One, il est donc indispensable d'être connecté au réseau wifi et d'utiliser l'application fournie par Sonos pour smartphones ou ordinateur de bureau. L'un des avantages de cette méthode par rapport au Bluetooth est de permettre une lecture sans interruption de la musique, même si l'on reçoit un appel ou un SMS. En revanche, il ne sera pas possible de lire de la musique depuis les canaux non pris en charge par l'appli ou encore d'utiliser l'enceinte pour profiter d'un film ou d'une...

CNET France

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

8.7/10

Test : Sonos One

Si depuis leur apparition les enceintes connectées type Alexa (Amazon) ou Home (Google) n'ont cessé de gagner en intelligence, leurs performances audio laissent encore grandement à désirer. Or, écouter de la musique est certainement l'usage de base que la plupart des gens font de ce type d'enceinte.En cela, la Sonos One (229 euros) est la première enceinte connectée à offrir un son excellent pour la musique. Conçue sur la base de la très bonne Sonos Play:1, qui malgré ses 4 ans d'existence est toujours imbattable à son niveau de prix, elle est encore meilleure. On peut l'associer à un système Sonos multiroom existant ou s'en servir de base pour en créer un nouveau. Et l'intégration de l'assistant vocal Alexa d'Amazon (pas encore disponible en France) lui permet de faire tout ce que fait l'enceinte Echo d'Amazon, avec une voix plus naturelle que jamais. Et ce n'est que le début puisque Sonos est la première marque à annoncer la double compatibilité Alexa et Assistant Google (prévue pour 2018) ainsi que la prise en charge du système AirPlay 2 d'Apple qui permettra de contrôler la One avec n'importe quel iPhone ou iPad disposant de Siri. Même si ces fonctionnalités ne sont pas encore disponibles dans l'Hexagone, la One est d'ores et déjà une excellente enceinte. Mais elle est deux fois plus chère qu'une Echo qui est elle-même compatible multiroom (l'Echo n'est pas encore commercialisée en France). On attend également l'arrivée de l'enceinte HomePod d'Apple ainsi que la Home Max de Google et l'Echo Plus d'Amazon qui se poseront en rivales de Sonos. Quoi qu'il en soit, la One offre dès à présent un formidable compromis entre la qualité audio, le prix et la polyvalence. Si vous envisagiez de vous équiper d'une enceinte intelligente mais étiez freiné par la piètre qualité audio, il n'y a plus de raison d'hésiter. Un design familier Les enceintes Sonos existent depuis une quinzaine d'années et nous avons apprécié à peu près tous les modèles. La One est quasiment identique à la Play:1 dont elle conserve les dimensions. La principale évolution du design concerne la façade supérieure totalement plane et qui adopte des boutons sensitifs et des indicateurs lumineux. Sous le voyant central se trouve un bouton qui permet de couper le microphone. La Sonos One est disponible en noir ou en blanc. L'application Sonos intègre plusieurs dizaines de service d'écoute de musique en streaming (41 en France) parmi lesquels...

Les Numeriques

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

8.0/10

Sonos One : une enceinte sans fil pour les contrôler toutes

Lancée à 229 €, la One est la première enceinte à commande vocale intégrée de Sonos, et la première enceinte au monde à annoncer sa compatibilité avec Amazon Alexa, Google Assistant et même AirPlay 2 dans un futur proche. En attendant que les fonctions vocales soient disponibles dans nos contrées, que peut-on attendre d'elle ? La Sonos One s'inspire fortement d'une autre enceinte du fabricant américain : la Play:1. L'inspiration est telle que l'on pourrait presque les confondre lorsqu'elles sont posées côte à côte. Le soin apporté à la conception et aux finitions est toujours aussi à la hauteur sur ce modèle. La One est protégée par un châssis en plastique dense et épais, complété par une grande grille métallique. L'ensemble respire la solidité. La One, au design toujours plus sobre, s'intègre facilement et discrètement. La face supérieure accueille les commandes, ici sous forme d'un panneau tactile donnant la possibilité de contrôler le volume d'écoute, d'arrêter ou reprendre la lecture musicale et de naviguer entre les pistes (en glissant le doigt de gauche à droite et inversement). Un petit bouton est aussi présent pour activer/désactiver le microphone intégré. En ce qui concerne la mise en route et l'utilisation, il n'y a absolument rien à lui reprocher. L'application fournit un tutoriel très complet qui permet même aux plus néophytes de s'y retrouver. Des indications sonores et lumineuses sont là pour guider l'utilisateur. En outre, les commandes sont extrêmement réactives. Malheureusement, il n'y a pas de changement en ce qui concerne la connectique. On doit toujours se contenter de l'unique connexion au réseau via Wi-Fi ou via le port RJ45. Pas de mini-jack 3,5 mm ou même de Bluetooth, ne serait-ce que pour avoir une solution de connexion rapide à disposition. La Sonos One peut être utilisée en couple stéréo et également en tant qu'enceinte surround. Si vous acceptez d'entrer dans le club Sonos, en ayant bien conscience de ses contraintes (système fermé, connectique limitée des enceintes du parc), vous profiterez de l'une des solutions multirooms les plus efficaces du marché. La configuration et la reconfiguration sont simples et rapides, qu'il s'agisse d'ajouter une enceinte, de constituer ou supprimer un groupe, d'attribuer des noms, etc. C'est aussi bien le cas si vous utilisez un ou plusieurs répéteurs Wi-Fi dans votre logement. La stabilité et la réactivité de l'écosystème...

Tom's Guide

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.0/10

[Test] Sonos One : Alexa, mais t’es pas là, mais t’es où? (pas là, pas là)

Il y a quelques jours, Sonos annonçait la sortie de sa dernière enceinte : la Sonos One. Venant compléter la gamme multiroom du constructeur américain, elle incarne la nouvelle entrée de gamme du catalogue. Surprise, la petite enceinte embarque également l'assistant vocal d'Amazon, Alexa. Un incontournable aux Etats-Unis mais indisponible en France. Alors malgré cette absence notable, la Sonos One vaut-elle le détour ? Le design fait partie de l'ADN de Sonos. Depuis plusieurs années la marque américaine a pris l'habitude de présenter des produits aux lignes épurées et au dessin très soigné. La Sonos One ne déroge pas à la règle. Petit cube aux bords arrondis elle est disponible en deux coloris, noir et blanc. Lorsqu'on la prend en main, on ne peut qu'être surpris par son poids relativement important compte tenu de sa taille. Sa grille finement dessinée laisse place, à l'arrière à une entrée Ethernet ainsi qu'au bouton commun à tous les produits Sonos et qui permet leur configuration. Pour le reste les commandes tactiles sont très limitées (mise sous tension, volume, avance et retour rapide et un micro pour qui vous savez), tout passe par l'application. >>> Lire : comparatif : quel est le meilleur système d'audio multiroom ? La première surprise c'est la puissance audio qui tranche avec la petite taille de l'enceinte. Malgré ses allures de système d'appoint, la Sonos One peut réussir à apporter une ambiance sonore appréciable dans une pièce de 30m2. Outre la puissance, il convient de souligner que le son est vraiment bon. Un peu trop porté sur les basses diront les puristes, mais dans la pure tradition de ce qu'a fait Sonos ces dernières années. Concrètement si la Sonos One sonne particulièrement bien sur les morceaux hip hop ou électro elle n'en demeure pas moins qualitative sur du classique ou encore du rock. C'est sans doute la plus grande qualité de la petite dernière de Sonos : avoir trouvé le juste équilibre entre puissance et qualité audio. A quoi peut bien servir une enceinte compatible avec Alexa… sans l'assistant vocal d'Amazon ? A écouter de la musique et… rien de plus. Tout du moins en attendant une arrivée éventuelle d'Alexa en hexagone. Fort heureusement, Sonos ne fait pas payer la non présence d'Alexa outre mesure. En effet, à 229€, la One vient se positionner à un tarif identique à son principal concurrent chez Bose : la SoundTouch 10. La Sonos One peut, bien évidemment, être...

01net

Ajouté le : 10/2017

Lire la suite...

8.0/10

Test : Sonos One, l’enceinte connectée de référence, avec ou sans Google Assistant

Lors de sa conférence de presse le 5 octobre dernier à New York, Sonos avait soufflé le chaud et le froid. On pouvait compter parmi les bonnes nouvelles la commercialisation prochaine de la One, sa compatibilité avec, à la fois, Amazon Alexa et Google Assistant (une première sur le marché!), sa compatibilité AirPlay 2 d'Apple et une mise à jour de l'application promettant une utilisation plus simple des enceintes de la marque. Parmi les mauvaises nouvelles, on apprenait qu'Alexa ne serait disponible qu'aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, tandis que les compatibilités Google Assistant et AirPlay 2 ne seraient assurées qu'en 2018. Il faudra donc attendre encore quelques mois avant de pouvoir commander les enceintes Sonos à la voix ou se servir d'AirPlay 2 pour gérer l'écoute multiroom nativement depuis un appareil Apple. Ne nous reste plus - pour l'instant - qu'à nous rabattre sur le test de l'enceinte elle-même et de sa nouvelle application, sur laquelle il y a beaucoup de choses à dire. Cette nouvelle One arbore un design très proche de celui de la Play:1. Et pourtant « elle n'en partage seulement que deux pièces », nous a assuré Tad Toulis, vice-président de Sonos en charge du design, lors de la conférence de presse new-yorkaise. Le facteur de forme de la Play:1 étant tout à fait satisfaisant, il n'y avait donc, selon lui, aucune raison d'en changer. Il est vrai qu'avec seulement 16 centimètres de hauteur, 11 de côté et 1,85 kg sur la balance, l'appareil peut être placé à peu près n'importe où dans un salon, une cuisine ou même... une salle de bain. Le boîtier, sans être étanche, est, en effet, résistant à l'humidité. Les différences apparaissent surtout sur la partie supérieure de l'enceinte. On y trouve désormais un témoin lumineux d'activation du micro (dont nous ne ferons, pour l'instant, rien en France !). En dessous figurent les trois boutons de contrôle classiques chez Sonos : lecture/pause, volume haut et volume bas. La seconde nouveauté est la possibilité de passer à la chanson suivante en glissant son doigt sur les trois boutons de la gauche vers la droite. En sens inverse, on revient à la chanson précédente. A l'intérieur de l'enceinte, protégés par une grille, on découvre deux haut-parleurs (un tweeter et un mid-woofer) alimentés par deux amplificateurs numériques de classe D, reconnus pour leur bon rendement. C'est la même architecture que celle utilisée dans la Play:1....