Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III

Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III

4 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

9.3/10
33

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 4 tests du Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III. Les experts notent Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III 9.3/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III et d'autres Appareil photo numérique Sony.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sony Cyber-Shot DSC-RX10 III

01net

Ajouté le : 11/2016

Lire la suite...

8.0/10

Test : Sony Cyber-shot RX10 Mark III, un bridge expert qui frappe fort

Avec le RX10 premier du nom, Sony avait inventé le concept de bridge expert, un type d'appareil rare – Panasonic et Sony sont les seuls à en proposer – qui conjugue les attributs des compacts experts (grands capteurs, optiques haut de gamme, modes manuels) à ceux des bridges (prise en main confortable, zoom puissant). Mais si Sony a été le premier à tirer, c'est Panasonic qui a récolté les lauriers avec son FZ1000, un boîtier plus équilibré, autant voire plus performant et moins cher. Avec son RX10 Mark III, Sony a décidé de jouer la carte du haut de gamme en poussant le prix encore plus haut (1800 € contre 1200 € "seulement" pour le tout nouveau FZ2000 actuellement en cours de test) afin de proposer la meilleure qualité d'image possible. Un bon pari ? Massif et plutôt lourd pour un bridge - 1095 g - le RX10 Mark III profite d'une belle qualité de construction. Si son poids est conséquent, il est incroyablement inférieur à ce que représenterait un équivalent reflex puisqu'il embarque une optique équivalente à un 24-600 mm f/2.4-4 - en reflex, on cela doit faire pas loin de 10 kg ! L'écran n'est orientable que verticalement, mais cette position a l'avantage de ne pas gêner l'accès aux prises en vidéo (lire plus loin) et si le viseur mériterait d'être un peu plus large, la dalle de visée est lumineuse et très lisible (ça change). Les commandes sont globalement bien placées dès lors qu'on s'y est fait – le bouton vidéo est très rapproché du viseur mais il tombe bien sous le pouce. La molette d'exposition est suffisamment résistante pour ne pas tourner toute seule dans un sac, ce qui est bien, mais elle est malheureusement un peu petite. De nos jours, A l'heure où tous les capteurs d'image sont bons, la vraie différence se fait sur l'optique. Ce RX10 Mark III en est la preuve parfaite : plutôt que de jouer la course à la puissance absolue, le zoom x24 de ce bridge haut de gamme offre des performances exceptionnelles. Ouvrant à f/2.4 en grand angle et f/4 en bout de zoom (on est à f/3.5 dès 56 mm), cette optique offre un excellent piqué d'image dès la pleine ouverture. Les quelques défauts optiques sont impeccablement corrigés en Jpeg dans le boîtier et facile à retravailler en RAW si nécessaire (lire plus loin). Sony nous sort ici l'une de ses meilleures optiques, d'autant plus que la puissance de zoom est triplée par rapport au premier RX10 ! Visionnez et téléchargez les images en haute...

Clubic

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

10/10

Test Sony RX10 III : le meilleur bridge de tous les temps

A ceux qui croyaient le bridge mort et enterré, Sony apporte la preuve qu'ils se trompaient. Comment ? Avec le RX10 III, la troisième génération de son bridge haut de gamme, encore plus ambitieuse que les deux précédentes. Capteur 1 pouce et zoom 24-600 mm lumineux font assurément bon ménage. Certes, il n'y a guère plus que Canon, Nikon, et surtout Panasonic et Sony à faire vivre aujourd'hui le filon du bridge. A l'image de l'ensemble du marché de la photo, c'est vers le haut de gamme que les constructeurs se tournent. Puisqu'ils vendent moins qu'avant, il faut bien être plus cher pour équilibrer l'équation. Ça déplait inévitablement au porte-monnaie, mais de bien beaux appareils voient ainsi le jour (voir notre guide d'achat d'appareils photo). Comme le FZ1000 de Panasonic, le G3 X de Canon ou ce RX10 III, qui veut s'imposer comme le meilleur bridge de tous les temps. A 1 600 euros, c'est en tout cas assurément le plus cher. On se rappelle du R1 avec capteur APS-C sorti en 2005 à 1 000 euros, et on sourit... Le RX10 III reprend l'essentiel du RX10 de deuxième génération, dont le capteur CMOS 20 mégapixels de 1 pouce, mais change un élément central et majeur : l'optique. Oui, c'est généralement un coup l'objectif, un coup le capteur. Et là, c'est l'objectif (ce qui laisse à penser que le RX10 IV aura le même zoom mais un nouveau capteur, mais bon, passons...). La version précédente avait un zoom 24-200 mm avec ouverture constante à F2,8, Sony opère ici une bascule significative sur une plage de focales trois fois plus vaste de 24-600 mm. L'optique reste bien lumineuse puisqu'elle ouvre à F:2,4 au grand-angle (c'est donc mieux que précédemment), puis F:2,8 jusqu'à 34 mm et elle se rétrécit à F:4 dès 100 mm et reste ainsi jusqu'à 600 mm. Autrement dit, on est « perdant » entre 35 et 200 mm en ouverture maximum par rapport au F2,8 constant, d'un « diaph' » au pire. Un compromis plus qu'acceptable pour récupérer un zoom trois fois plus ample. En toute logique, le boîtier a pris un certain embonpoint : 238 g et 2,5 cm de profondeur en plus. Sony a intelligemment profité de l'allongement du fût pour passer sur trois bagues métalliques (au lieu de deux) : diaphragme, zoom électronique et mise au point. Et également pour ajouter un bouton de verrouillage de la mise au point. Le zoom électronique peut être paramétré de trois façons : en mode « vite » et « incrément », où il jouera plus ou moins le...

Les Numeriques

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

10/10

Sony RX10 Mark III : le bridge pour ceux qui veulent tout faire

Troisième bridge à capteur de type 1" de Sony, le RX10 Mark III continue, comme le RX10 II, à ne pas s'adresser à toutes les bourses. Lancé à 1600 €, il dévie clairement de l'image grand public dont sont auréolés les bridges. Mais ne vous fiez ni au terme "bridge" ni à ce tarif musclé : avec un zoom 25x extrêmement performant, une réactivité remarquable, la vidéo 4K et une ergonomie presque parfaite, ce bridge s'adresse aux photographes experts et professionnels en quête de polyvalence et de qualité, aussi bien en photo qu'en vidéo. Fidèle à la logique de gamme de Sony, le RX10 Mark III ne remplace ni le RX10 Mark II ni le RX10. Non. Son truc, c'est la cohabitation, chaque modèle ayant pour mission d'apporter un petit (voire un gros) quelque chose en plus par rapport à son frère presque jumeau. Autant le RX10 II nous avait laissés sur notre faim avec l'ajout d'une vidéo Full HD au ralenti et 4K qu'il faisait cher payer, autant le RX10 III nous séduit d'emblée bien plus. Exit le Zeiss Vario-Sonnar T* 24-200mm f/2,8 8x de ses deux frères, le RX10 III en impose avec son Zeiss Vario-Sonnar T* 24-600 mm f/2,4-4 25 x. Plus gros, plus ample, il vient sur le papier se frotter aux Canon PowerShot G3 X et Panasonic Lumix FZ1000. Mais dans les faits, ses véritables cibles sont les reflex associés à de gros zooms tant il brille par l'excellence de ses prestations. Un véritable monstre de l'image auquel peu de missions et peu de boîtiers résistent ; de quoi faire passer les 1600 € demandés lors de son lancement pour une facture somme toute presque raisonnable. À gauche le Sony RX10, à droite le Sony RX10 III. Les Sony RX10 et RX10 II sortaient du même moule, le RX10 III, par contre, voit un peu plus grand. C'est qu'il faut en ménager de la place pour caser ce Zeiss Vario-Sonnar T* 24-600 mm f/2,4-4 ! Véritable pièce maîtresse du boîtier, il peut, au premier abord, paraître monstrueusement énorme pour un bridge. Mais nous disions la même chose du RX10, puis du FZ1000, puis du RX10 II. En remettant les choses dans leur contexte, nous ne pouvons que féliciter Sony d'avoir intelligemment profité de la place supplémentaire disponible. Ainsi, en plus de la très agréable bague de diaphragme ("décrantable") désormais graduée de f/2,4 à f/16, en plus de la large bague de zoom dont la longueur de la course (et donc la vitesse de zooming) s'adapte automatiquement à la vitesse de rotation que...

FocusNumérique

Ajouté le : 03/2016

Lire la suite...

Test - Sony RX10 Mark III : présentation et caractéristiques

La 3e itération de la série RX10 déboule avec un nouveau zoom optique 24-600 mm f/2,4-4 impressionnant et une fiche technique quasi identique au RX10 Mark II. La plateforme technique du nouveau RX10 Mark III reprend celle, déjà intéressante, du RX10 II avec un capteur 1" Exmor RS (rétroéclairé et collé - stacked) de 20 Mpx. Ce capteur intègre donc un circuit électronique qui permet un traitement encore plus rapide des informations et d'embarquer de la mémoire.  Vous retrouverez donc sur le RX10 III  les fonctionnalités qui ont fait le succès du compact à long zoom à savoir : - photo en 20 Mpx jusqu'à 12 800 ISO - la capacité de filmer en UHD (3 840 x 2 160 px) sans regroupement de pixels pour limiter les effets d'aliasing. L'enregistrement HDTV 1080 à 100 Mbps. - les modes experts en vidéo (focus peaking, zébras, profils S-Log / S-Gamut, HDMI non compressée, time code, double enregistrement...;) - le mode rafale à 14 ips (sans autofocus) - l'obturation électronique au 1/32 000 s - autofocus rapide - mode HFR (High Frame Rate) jusqu'à 1 000 ips en 1 136 x 384 px  Vous trouverez quelques innovations comme les 3 bagues sur l'objectif pour l'ouverture (avec ou sans clic), le zoom et la mise au point. Un bouton sur l'optique permettra également de conserver la distance de mise au point et sera personnalisable. La nouveauté réside donc dans l'optique, un zoom équivalent à un 24-600 mm (en 24x36) ouvert à f/2,4-4 ! Une véritable prouesse technologique qui permet au RX10 III de supplanter la concurrence au niveau de la plage focale et de la luminosité. Sony répond donc de manière intéressante à Canon et Panasonic. Le zoom 25x présente une formule optique qui comprend pas moins de 8 éléments en verre ED (Extra low Dispersion), un élément Super ED et deux lentilles asphériques. La distance minimale de mise au point est de 72 cm à 600 mm avec un grandissement de 0,49x. Les ingénieurs ont également travaillé sur la stabilisation optique et Sony indique un gain de l'ordre de 4,5 IL. Des informations qu'il faudra vérifier lors de nos tests.  Le RX10 III sera disponible au mois d'avril au tarif conseillé de 1 600 euros. Sony propose un boîtier qui se place frontalement aux principaux concurrents sur le segment capteur 1" et long zoom. Ce zoom 24-600 mm f/2,4-4 est impressionnant, mais il faudra bien sûr confirmer les arguments marketing (piqué, stabilisation...) de la marque lors des tests. Il n'en reste pas moins...

Prix

Marchand Information Prix
PriceMinister Sony Cyber-shot DSC-RX10 III - Appareil photo numérique - compact - 20.1 MP - 4K / 30 pi/s - 25x zoom optique - Carl Zeiss - Wi-Fi, NFC - noir 1562 €
Amazon MarketPlace Sony Cyber-SHOT DSC-RX10 III Appareils Photo Numériques 21 Mpix Zoom Optique 25 x 1569 €