Sony FDR-AXP33

Sony FDR-AXP33

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Sony FDR-AXP33. Les experts notent Sony FDR-AXP33 10/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sony FDR-AXP33 et d'autres Caméscope numérique Sony.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sony FDR-AXP33 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sony FDR-AXP33 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sony FDR-AXP33

Les Numeriques

Ajouté le : 06/2015

Lire la suite...

10/10

Sony FDR-AXP33, la vidéo 4K avec projecteur intégré

Caméscope haut de gamme, l'AXP33 est la nouvelle berline de Sony. Il filme en 4K-UHD (3840x2160 px) sur carte SDXC, avec une optique grand-angle parfaitement stabilisée, et bénéficie en prime d'un vidéoprojecteur de 50 lumens logé dans l'écran. La qualité vidéo croissante des appareils photo et des smartphones a fait oublier combien les caméscopes avaient évolué ces dernières années. Ils n'ont pourtant jamais été aussi performants. L'AXP33 marque cette évolution en intégrant un capteur CMOS Exmor R ultra-sensible en basse lumière, un zoom stabilisé à l'extrême et un bataillon de fonctions, dont le vidéoprojecteur intégré qui a dépassé le statut de simple gadget avec ses 50 lumens. Avec ses 15 cm de long et ses 725 g (batterie incluse), l'AXP33 s'affiche d'emblée comme un poids lourd parmi les caméscopes de paume grand public. Il est toutefois 30 % plus petit que son grand-frère, l'AX100 sorti en 2014, et se manipule d'une seule main posée sur son flanc grainé muni d'une sangle. La coque est en plastique, mais la finition est impeccable. On presse le bouton rouge à portée du pouce pour lancer l'enregistrement et l'on contrôle le zoom progressif avec l'index. Le caméscope s'allume lorsqu'on ouvre l'écran et s'éteint quand on le referme. L'objectif dispose d'un volet de fermeture automatique et d'une bague fluide. Lorsque vous pressez le bouton "Manual" sur le côté, elle permet de faire manuellement la mise au point, de régler l'iris, la vitesse d'obturation (1/25 s - 1/10 000 s) ou l'exposition. L'autofocus, très rapide, intègre une détection des visages et des sourires comme sur les appareils photo. Le contrôle et la lecture des images s'effectuent par l'écran LCD orientable de 7,5 cm particulièrement bien défini (921 600 px). Sa technologie d'affichage WhiteMagic, qui utilise des pixels blancs en plus de pixels RVB (rouges, verts, bleus) pour améliorer la luminosité de l'écran, a déjà fait ses preuves sur les smartphones Xperia du même fabricant. On trouve aussi un viseur OLED (0,6 cm) inclinable et doté d'un réglage dioptrique — un élément devenu rarissime sur les caméscopes, car il faut bien reconnaître que l'écran est le plus sollicité au quotidien pour filmer dans toutes les positions (au-dessus d'une foule, à genoux, en marchant, etc.). La connectique est complète : une entrée micro, une sortie casque 3,5 mm et une sortie HDMI pour brancher le caméscope sur un téléviseur ou un...