Sony WF-1000X

Sony WF-1000X

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Sony WF-1000X. Les experts notent Sony WF-1000X 7/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sony WF-1000X et d'autres Ecouteur Sony.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sony WF-1000X ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sony WF-1000X ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sony WF-1000X

01net

Ajouté le : 11/2017

Lire la suite...

6.0/10

Test : Sony WF-1000X, la référence audio des écouteurs True Wireless

Est-ce la Rolls des écouteurs entièrement sans fil dits True Wireless? C'est en tout cas l'impression qu'ont laissé au dernier IFA de Berlin ces WF-1000X. Tout simplement car ce sont les seuls du genre à proposer une réduction active du bruit, comme sur le casque haut de gamme QC 35 II de Bose ou comme sur l'excellent WH-1000XM2... de Sony justement ! De la Rolls, les WF-1000X en ont en tout cas les attributs esthétiques. Le chrome est certes apposé sur du plastique, mais il n'empêche que l'aspect rutilant des écouteurs ne passe pas inaperçu. Et comme ils sont livrés avec trois paires d'embouts en silicone et trois autres en mousse, il est très facile de trouver ceux qui correspondent le mieux à ses oreilles. Une étape importante puisque les écouteurs sont dispensés de tout fil et qu'il est donc plus risqué de les perdre que d'égarer un dispositif filaire classique. Précisons cependant que, bien en place dans les conduits auditifs et sécurisés par des ergots en plastique souple, les WF-1000X restent parfaitement en place A aucun moment nous n'avons redouté qu'ils tombent de nos oreilles. Les écouteurs sont livrés avec un boîtier qui fait à la fois office d'étui mais aussi de chargeur lorsqu'on ne les utilise pas. Une caractéristique désormais classique que l'on retrouve chez tous les concurrents, à commencer par les AirPods d'Apple ou les AntiPods de Divacore. L'autonomie de ces derniers dépasse d'ailleurs largement celle des modèles de Sony qui n'ont tenu, selon nos tests, que 2 h 19 d'affilée avec la réduction de bruit activée. Sans, on monte à peine à 2 h 43. On est donc loin de la promesse de Sony de 3 heures par charge et de 9 heures en utilisant la fonction de recharge de l'étui de chargement. On atteint ici un peu moins de 7 heures en tout. Les témoins de charge et de connexions sont, quant à eux, directement intégrés aux écouteurs : l'oreillette vire au rouge lorsqu'elle est en charge, au bleu lorsqu'elle se connecte au Bluetooth. Cette première déception concernant l'autonomie est accentuée par une autre qui porte sur la réduction de bruit active. Si cette fonction est plus qu'alléchante sur le papier, elle est tout simplement inefficace à l'usage. Impossible d'entendre une quelconque différence selon que la fonctionnalité est activée ou pas. On se contentera tout simplement de l'isolation passive, déjà bien efficace, offerte par les embouts intra-auriculaires. Il est d'autant plus regrettable...

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2017

Lire la suite...

8.0/10

Sony WF-1000X : un MDR-1000X en intra-auriculaire ?

La famille des 1000X a vu le jour il y a un an, avec l'arrivée en grande pompe de l'ex-excellent MDR-1000X à l'IFA 2016. En 2017, Sony lui offre non seulement un successeur, mais égaye également la famille d'un tour de cou sans fil et d'une paire d'intra-auriculaires wirefree. Ce sont ces premiers intra-auriculaires entièrement sans fil à réduction de bruit active au monde qui passent aujourd'hui sur notre banc de test. Comme tous bons wirefree qui se respectent, les WF-1000X s'accompagnent de leur écrin de recharge. L'ensemble, compact et très léger (70 g environ avec le boîtier, chaque intra pesant 6,8 g), se laisse facilement glisser dans une poche. La charnière en revanche, mal assurée, soulève à nouveau la question de la pérennité d'un membre de la famille 1000X. Nous ne manquerons pas de la surveiller au long de ces prochains mois et d'infirmer/confirmer nos craintes ici même. Le boîtier étant dépourvu d'indicateur de charge, il communique avec l'utilisateur grâce à des leds intégrées aux oreillettes. À l'arrière se trouve un port micro-USB afin de recharger ledit boîtier et les intra-auriculaires : pour une recharge complète, comptez environ 2 heures. Les intra-auriculaires eux-mêmes offrent un peu moins de 3 heures d'écoute musicale, et nous avons mesuré 7 heures uniquement en nous coupant du monde extérieur grâce à la réduction de bruit active. À chaque connexion, une invite vocale indique le niveau de batterie — "Battery level: high!/medium.../low". Lorsque la batterie est déchargée, les WF-1000X se fendent d'un simple "Recharge headset" suivi de l'extinction immédiate des oreillettes, sans aucune autre forme de préavis. La réduction de bruit s'active grâce au bouton que l'on trouve sous l'oreillette gauche, passant en revue les différentes attitudes que proposent les WF-1000X vis-à-vis de l'environnement sonore : réduction de bruit, isolation passive naturellement procurée par les matériaux ("Off") et "Ambient Sound" — ou "Transparent Mode", comme d'autres l'appellent —, mode permettant d'écouter ce qui se passe autour de soi. Ce bouton assure également la mise sous/hors tension des WF-1000X et l'activation de l'appairage Bluetooth (diverses durées d'appuis prolongés). La liaison sans fil n'est pas toujours très stable, notamment du côté droit : les déconnexions, d'une seconde tout au plus, peuvent survenir fréquemment. Pour régler le problème, rendez-vous ci-dessous, dans le...