D-Link DHP-701 AV

D-Link DHP-701 AV

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du D-Link DHP-701 AV. Les experts notent D-Link DHP-701 AV 10/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du D-Link DHP-701 AV et d'autres CPL D-Link.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de D-Link DHP-701 AV ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec D-Link DHP-701 AV ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test D-Link DHP-701 AV

Les Numeriques

Ajouté le : 03/2016

Lire la suite...

10/10

D-Link DHP-701AV : plus de 430 Mb/s en pointe

Bien plus compact que les autres boîtiers du segment, le D-Link CPL HomePlug AV2 DHP-701AV est un CPL qui étonne à plus d'un titre. Car en plus d'être petit, il propose un débit théorique bien plus élevé. Jusqu'à aujourd'hui, les blocs HomePlug AV2 des équipementiers réseau utilisaient tous une puce Qualcomm QCA7500 qui résultait en une taille assez importante du bloc CPL. D-Link s'est pour sa part orienté vers la solution HPAV2 de Broadcom, à savoir la puce BCM60500. Celle-ci permet visiblement de réduire la hauteur du DHP-701. Il conserve néanmoins une certaine épaisseur, que l'on mettra sur le dos du dégagement thermique de la puce en question. L'échauffement semble assez important et un radiateur est en contact direct avec le chipset pour éviter toute surchauffe. À l'usage, le boîtier est un peu plus chaud que les modèles à base de puce Qualcomm, mais rien d'inquiétant toutefois. Pour les modèles équipés d'une puce Qualcomm, il est systématiquement fait mention d'un débit théorique de 1,2 Gb/s au niveau de la couche physique (couche 1 du modèle OSI). Ici, c'est un peu plus flou. Outre l'appellation DHP-701AV, ce boîtier est également appelé Powerline AV2 2000. Le site américain de la société parle ainsi d'un débit théorique maximal de 2 Gb/s. Le site français met pour sa part en avant un débit de 1,9 Gb/s tandis qu'un tour sur le site de Broadcom nous indique 1,5 Gb/s au maximum en mode MiMo. Interrogé sur ce point, le constructeur nous a confié que ses tests internes mettaient un évidence un débit de synchronisation plus élevé que celui annoncé par Broadcom. Évidemment, ces chiffres ne changeront rien au débit réel que nous allons mesurer plus loin dans cet article.   Concernant le design du bloc en lui-même, il s'agit d'un adaptateur classique, dénué de prise électrique femelle. C'est moins pratique, puisque cela nécessite de condamner une prise électrique murale ou, au pire, un emplacement sur une multiprise. En revanche, deux prises de terre étant présentes, il est possible de le brancher corps vers le haut ou vers le bas. Une seule prise réseau est disponible et fonctionne en Gigabit Ethernet. Le débit réel ne dépassera donc pas les 1 Gb/s (voire 900 Mb/s), ce qui ne pose pas de problème tant les différentes couches et la qualité du réseau électrique abaissent le débit réel. Les débits s'envolent bel et bien par rapport à ceux des modèles à 1,2 Gb/s puisque nous...