Razer Diamondback Chroma 2015

Razer Diamondback Chroma 2015

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Razer Diamondback Chroma 2015. Les experts notent Razer Diamondback Chroma 2015 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Razer Diamondback Chroma 2015 et d'autres Souris Razer.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Razer Diamondback Chroma 2015 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Razer Diamondback Chroma 2015 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Razer Diamondback Chroma 2015

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2015

Lire la suite...

8.0/10

Razer Diamondback Chroma 2015 : la légende modernisée

Sortie fin 2004, la première Diamondback Chameleon a rapidement conquis les joueurs grâce à sa forme particulière et son capteur LED à 1 600 dpi, puissant pour l'époque. 11 ans et deux déclinaisons plus tard — la dernière, la Diamondback 3G, est apparue fin 2007 —, Razer décide de réincarner sa souris légendaire dans la Diamondback Chroma. Munie des dernières technologies du constructeur, dont le récent capteur laser à 16 000 dpi, elle entend bien s'imposer comme la nouvelle reine des souris pour hardcore gamers. Sans compromis Les amoureux de souris fines et légères peuvent se réjouir, la Diamondback Chroma 2015 conserve les proportions de ses aînées, avec une ligne tout en longueur (125 mm) une faible hauteur (30 mm) et une largeur contenue (60 mm). En comparaison, la Mamba paraît beaucoup plus massive (128 x 70 x 43 mm). Cela se traduit également par un poids plume de 89 g, soit tout de même 44 g de moins que la Mamba. Comme toutes les dernières souris du fabricant, la finition de la Diamondback est impeccable. On retrouve d'ailleurs le même plastique mat légèrement rugueux et les inserts latéraux caoutchoutés, agréables au toucher et qui évitent aux doigts de glisser. Le cordon USB tressé est également de la partie et s'avère suffisamment fin et souple pour ne pas déranger pendant les mouvements. La Diamondback Chroma (à gauche) comparée à la Mamba Tournament Edition Chroma (à droite). Caractéristique des Diamondback, les boutons gauche et droit sont encore plus creusés que sur les autres souris de la marque, assurant un bon centrage des doigts. En revanche, ces derniers se retrouvent assez proches l'un de l'autre et cela peut vite devenir gênant si l'on a de gros doigts, en particulier lorsqu'il s'agit de manipuler la molette de la souris — cela oblige à décaler l'autre doigt vers l'extérieur. Rien de rédhibitoire pour autant et cette finesse peut devenir un avantage en jeu, lorsqu'il s'agit d'atteindre le plus vite possible les commandes désirées. Le design acéré de la Diamondback s'avère ainsi excellent pour les jeux rapides et incite à manipuler la souris du bout des doigts, en prise dite "finger tip", voire "claw grip" avec la main un peu plus reposée. En contrepartie, la position s'avère peu confortable sur le long terme, puisque la souris ne soutient pas la paume de la main en raison de sa faible hauteur.