Sony MDR-1ABT

Sony MDR-1ABT

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Sony MDR-1ABT. Les experts notent Sony MDR-1ABT 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Sony MDR-1ABT et d'autres Casque Sony.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Sony MDR-1ABT ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Sony MDR-1ABT ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Sony MDR-1ABT

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2015

Lire la suite...

8.0/10

Casque nomade Sony MDR-1ABT, un surdoué du confort

Le MDR-1ABT est tout simplement une version sans-fil du MDR-1A, l'un des modèles les plus confortables de notre comparatif des casques nomades. Tout simplement ? Pas forcément, car qui dit sans-fil dit transmission de données en Bluetooth, codecs et commandes sur le casque. Saura-t-il traverser sans encombre tous ces tests ? Coussinets et arceau généreusement rembourrés, mécanique en plastique de bonne qualité, articulation des oreillettes en pince... pas de doute, le 1ABT fait bel et bien partie de la famille des MDR-1A. En effet, esthétiquement, il diffère très peu de son homologue filaire. En ce qui concerne le port du casque, le confort est exactement le même, à savoir exquis. Les coussinets charnus englobent nos oreilles et les épousent de manière très agréable et uniforme. L'arceau est quant à lui si généreusement rembourré qu'il ne se fait pas sentir, même au bout de plusieurs heures d'écoute. Cet arceau, justement, convient aux plus petites têtes comme aux plus grands crânes. Le poids légèrement supérieur à la première version, justifié par le module Bluetooth à bord, ne se fait pas sentir (300 g contre 225 g). En effet, l'arceau reste très proche du crâne et offre une excellente répartition des points de pression. On ne peut pas activer le Bluetooth si le casque est déjà allumé. Il faut alors l'éteindre en appuyant une fois sur le bouton Power, puis rappuyer dessus de manière très prolongée. C'est alors seulement que le MDR-1ABT se met en mode appairage. On retrouve sous cette même oreillette l'entrée analogique pour utiliser le casque en filaire en cas de panne de batterie, et le micro pour le kit mains-libres — fonction anecdotique du MDR-1ABT tant notre voix est peu intelligible. Une fois le casque appairé, on a droit à une petite jauge du niveau de la batterie sur le smartphone, fort pratique. L'autonomie est excellente : à la louche, on a mesuré plus d'une vingtaine d'heures (environ 25h). Le casque est utilisable en passif si d'aventure on venait à manquer de cette autonomie gargantuesque — mais on déplore l'absence de télécommande sur le câble. Il fonctionne même pendant la recharge. Les commandes tactiles, invisibles, se trouvent sur l'oreillette droite. Il faut un double tapotement pour le play/pause et prendre un appel/raccrocher. Pour augmenter/diminuer le volume, il faut attraper le coup de main : commencez au centre puis montez vers le haut/bas, et maintenez le doigt appuyé...