Steelseries Rival 310

Steelseries Rival 310

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Steelseries Rival 310. Les experts notent Steelseries Rival 310 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Steelseries Rival 310 et d'autres Souris Steelseries.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Steelseries Rival 310 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Steelseries Rival 310 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Steelseries Rival 310

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

8.0/10

SteelSeries Rival 310 : confort et précision, sans superflu

Déclinaison pour droitiers de la Sensei 310, la Rival 310 ne se distingue de sa sœur ambidextre que par sa forme. Elle adopte ainsi un design similaire à celui des Rival 300, mais modernise ses contours et surtout son électronique, en se dotant d'un capteur optique encore plus évolué. Si la Sensei 310 est déjà plutôt agréable à manipuler pour un droitier, la Rival 310 s'avère encore plus convaincante en raison de son design spécifiquement pensé pour accueillir une main droite. Elle est ainsi légèrement inclinée vers la droite et soutient mieux la paume grâce à sa forme un peu plus bombée, pour un plus grand confort d'utilisation. Ses dimensions sont plus généreuses que celles de la Sensei 310 : 127,6 x 70 x 42 mm (l'arrière étant — comme sur la Sensei — plus large que l'avant : 57,2 mm à l'avant, 62 mm au milieu). On peut ainsi y poser entièrement la main ou la tenir en griffe pour un peu plus de nervosité, quand la Sensei 310 invite plus à une prise du bout des doigts. Les grandes mains y seront en tout cas à leur aise. De gauche à droite et de haut en bas : souris seule ; prise en paume (palm grip); prise en griffe (claw grip); prise du bout des doigts (finger tip). Encore plus légère que la Sensei 310 avec ses 92 g environ (SteelSeries annonce 88,3 g sans câble, mais nous mesurons un peu plus malgré un placement du câble en dehors du plateau de la balance), la Rival 310 est très facile à manipuler. Ses tranches antidérapantes améliorent qui plus est la préhension et permettent de soulever aisément la souris. SteelSeries précise que ces dernières sont revêtues de "silicone pur" qui offrirait "une prise en main extrêmement durable". Au-delà des évidents arguments marketing et même si nous ne pouvons vérifier cette affirmation en seulement quelques semaines d'utilisation, il est vrai que ce revêtement paraît résistant et néanmoins souple et agréable au toucher. Espérons donc qu'il résistera bien à l'usure, d'autant que SteelSeries vise cette fois clairement l'eSport avec ses nouvelles souris, synonyme d'utilisation intensive. Les tranches sont agréables au toucher et bien antidérapantes. C'est d'ailleurs sans doute pour cela également que le plastique de la coque, à l'aspect mat, offre un toucher semi-rugueux. Il paraît ainsi robuste et permet de limiter la sueur et les traces de doigts qui vont avec. Si les plastiques doux sont assurément plus agréables sous les doigts, celui utilisé sur...