Steelseries Rival 500

Steelseries Rival 500

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Steelseries Rival 500. Les experts notent Steelseries Rival 500 10/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Steelseries Rival 500 et d'autres Souris Steelseries.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Steelseries Rival 500 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Steelseries Rival 500 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Steelseries Rival 500

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2016

Lire la suite...

10/10

SteelSeries Rival 500 : une souris dédiée aux Moba et MMO

SteelSeries complète sa série de souris Rival avec une nouvelle venue pensée cette fois pour les MMO et Moba. Imposante, la Rival 500 mise sur ses nombreux boutons (15 au total) et son système de notifications par vibrations pour se démarquer de la concurrence, sans empiéter sur les plates-bandes des autres souris Rival. Un gabarit imposant Souvent généreuses en boutons, les souris dédiées aux MMO sont généralement assez imposantes. La Rival 500 n'échappe pas à la règle avec sa longueur de 119 mm, sa largeur de 78 mm et sa hauteur de 43 mm. Un gabarit qui la rapproche de celui de ses concurrentes directes, comme la Corsair Scimitar (120 x 77 x 49 cm) et surtout les Razer Naga (Chroma ou Hex V2 : 119 x 75 x 43 mm). Une fois en main, la Rival paraît pourtant un peu plus imposante que ces deux dernières, probablement en raison de sa masse relativement élevée. En effet, avec 130 g (câble exclu), elle s'avère nettement plus lourde que les souris Razer Naga (105 g), tout est restant plus légère que la Scimitar (147 g). On reste cependant bien en deçà de la géante ROG Spatha d'Asus (137 x 89 x 45 mm) qui peut néanmoins justifier en partie ses 175 g par la présence d'une batterie (fonctionnement sans-fil). La Rival 500 est pour sa part bel et bien filaire et son câble de 2 mètres non tressé et assez fin est là pour en attester. La liaison du câble sur la souris paraît néanmoins solide et l'on ne craint donc pas trop quant à sa longévité. C'est d'ailleurs le sentiment qui prédomine après examen de la qualité de fabrication, puisque les matériaux paraissent robustes, avec des plastiques bien assemblés et suffisamment rigides. La coque adopte un revêtement au toucher doux, agréable sous les doigts, tandis que les boutons principaux profitent d'un toucher un peu plus typé "gomme", plus antidérapant — mais aussi plus salissant. Avec une telle largeur, la 500 offre sans grande surprise une prise en main plutôt orientée vers le confort et adaptée à une utilisation en claw grip, voire en palm grip si l'on n'a pas de trop longues mains, ou au contraire en finger tip si l'on n'est pas trop rebuté par la largeur et la masse de la souris. L'inclinaison prononcée du corps de la souris vers la droite permet par ailleurs une position de la main plus naturelle et les doigts trouvent facilement leur place. Pour améliorer l'adhérence, la tranche droite est recouverte d'élastomère avec de petits picots donnant du relief à...

Tomshardware

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

Test : SteelSeries Rival 500, la souris MMO quasi-parfaite

Après presque un mois d'utilisation, aussi bien pour jouer que pour travailler, autant le dire tout de suite : cette souris SteelSeries Rival 500 nous a enchantés. Consœur de la Rival 700, cette fois conçue pour les MOBA et les MMORPG, elle offre 15 boutons programmables pour utiliser tous les sorts de son personnage de la plus simple des manières. Et mieux encore : contrairement aux autres souris MMO du marché, elle offre de la place pour poser le pouce ! Examen en détail... La Rival 500 fait plutôt partie des souris de grande taille, mais elle est beaucoup plus petite que la Asus ROG Spatha par exemple. Et surtout plus légère ! Elle ne fait que 130 grammes pour sa taille, ce qui est une petite prouesse. Sa forme assure une excellente prise en main, les grandes mains pourront même la prendre du bout des doigts. La partie droite de la souris offre un grip antidérapant très agréable. Les matériaux de la souris sont très bien choisis pour la main, agréable au toucher, sans effet de transpiration. Un bon point. Les boutons droits et gauches offrent une sensation très agréable de clic sur le switch de SteelSeries. Mais il y aura surtout trois boutons supplémentaires pour ajouter des fonctions. Ces derniers ne gênent pas du tout les deux boutons principaux, et semblent bien solides. Leur clic est plus dur, pour éviter les erreurs. La molette est caoutchoutée, et ses mouvements sont crantés de manière bien souple, c'est juste parfait pour être agréable et précis à la fois. Notez qu'elle offre en plus un bon clic bien solide, et peut s'actionner vers la gauche et la droite. Derrière, le bouton de choix de sensibilité du capteur optique ne permet de basculer qu'entre deux réglages de DPI (ou CPI chez SteelSeries). Sous la souris, la dominante de plastique est un peu trop présente selon nous, mais rien de bien grave. La glisse est assurée par trois gros patins en téflon qui font très bien leur boulot, d'autant plus que la souris est plutôt légère, donc très facile à déplacer. La partie la plus importante ! Image 7 sur 17 La face gauche de la Rival 500 regroupe effectivement tout son intérêt : elle regroupe six boutons en cercle autour d'une petite place pour le pouce. Vous n'en comptez que 5 ? Sachez qu'un sixième bouton est caché dans la partie centrale en revêtement grip.