TP-Link TL-PA9020P

TP-Link TL-PA9020P

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du TP-Link TL-PA9020P. Les experts notent TP-Link TL-PA9020P 10/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du TP-Link TL-PA9020P et d'autres CPL TP-Link.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de TP-Link TL-PA9020P ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec TP-Link TL-PA9020P ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test TP-Link TL-PA9020P

Les Numeriques

Ajouté le : 09/2016

Lire la suite...

10/10

TP-Link TL-PA9020P : CPL puissance 2000 Mb/s

Second adaptateur CPL à base de chipset Broadcom BCM60500 à passer entre nos mains, le TP-Link TL-PA9020 y va fort en annonçant un débit théorique de 2 Gb/s que nous allons nous empresser de vérifier. Tout comme le D-Link DHP-701AV, le TL-PA9020 embarque donc une puce communicante signée Broadcom. Plus véloce que son homologue Qualcomm QCA7500 (1,2 Gb/s), elle permet d'afficher des débits théoriques plus élevés, bien que fonctionnant également sur la norme HomePlug AV2. Le constructeur parle ainsi d'un débit théorique de 2 Gb/s, soit 100 Mb/s de plus que sur la version française du bloc D-Link et 800 Mb/s de plus que sur les blocs utilisant une puce Qualcomm. Pour profiter de tels débits — bruts on le rappelle — il est toutefois nécessaire de pouvoir utiliser la fonction MiMo et donc de disposer de trois câbles électriques sur chaque prise de courant. À l'inverse du bloc D-Link, il n'est pas question ici d'un boîtier compact. Très épais, il est également assez long du fait de la présence d'une prise électrique femelle. Cette prise est pratique puisqu'elle permet de relier le bloc directement sur une prise électrique murale. En revanche, la présence d'une seule prise de terre oblige à relier le bloc corps vers le bas, ce qui peut être gênant dans certains cas de figure. Le dégagement calorifique est modéré, quoique plus élevé que sur les modèles à base de puce Qualcomm. Au passage, on remarquera que la prise femelle est de Type F. Il s'agit d'une prise européenne qui fonctionne tout à fait avec les fiches de Type E des appareils électriques vendus en France. TP-Link commercialise toutefois le TP-Link TL-PA9025, équipé pour sa part d'une prise électrique femelle de Type E. Il s'agit de l'unique différence entre ces modèles. Les débits pratiques sont, dans tous les cas de figure, plus élevés que sur les meilleurs blocs HomePlug AV2 à 1,2 Gb/s. En revanche, ils sont en moyenne moins élevés que sur le modèle D-Link. Nous avons ainsi mesuré une moyenne de 248 Mb/s avec un pic à 380 Mb/s et un minimum à 209 Mb/s. La consommation électrique est dans la moyenne avec 4,6 watts par bloc lors des échanges de données. En veille, la valeur ne change que peu et passe à 4,3 watts. Lors d'une inactivité prolongée, l'adaptateur passe en veille profonde et ne prend plus que 0,3 watt.

Les Numeriques

Ajouté le : 04/2016

Lire la suite...

10/10

TP-Link TL-PA9020P : CPL puissance 2000 Mb/s

Second adaptateur CPL à base de chipset Broadcom BCM60500 à passer entre nos mains, le TP-Link TL-PA9020 y va fort en annonçant un débit théorique de 2 Gb/s que nous allons nous empresser de vérifier. Tout comme le D-Link DHP-701AV, le TL-PA9020 embarque donc une puce communicante signée Broadcom. Plus véloce que son homologue Qualcomm QCA7500 (1,2 Gb/s), elle permet d'afficher des débits théoriques plus élevés, bien que fonctionnant également sur la norme HomePlug AV2. Le constructeur parle ainsi d'un débit théorique de 2 Gb/s, soit 100 Mb/s de plus que sur la version française du bloc D-Link et 800 Mb/s de plus que sur les blocs utilisant une puce Qualcomm. Pour profiter de tels débits —  bruts on le rappelle — il est toutefois nécessaire de pouvoir utiliser la fonction MiMo et donc de disposer de trois câbles électriques sur chaque prise de courant. À l'inverse du bloc D-Link, il n'est pas question ici d'un boîtier compact. Très épais, il est également assez long du fait de la présence d'une prise électrique femelle. Cette prise est pratique puisqu'elle permet de relier le bloc directement sur une prise électrique murale. En revanche, la présence d'une seule prise de terre oblige à relier le bloc corps vers le bas, ce qui peut être gênant dans certains cas de figure. Le dégagement calorifique est modéré, quoique plus élevé que sur les modèles à base de puce Qualcomm. Au passage, on remarquera que la prise femelle est de Type F. Il s'agit d'une prise européenne qui fonctionne tout à fait avec les fiches de Type E des appareils électriques vendus en France. TP-Link commercialise toutefois le TP-Link TL-PA9025, équipé pour sa part d'une prise électrique femelle de Type E. Il s'agit de l'unique différence entre ces modèles.   Les débits pratiques sont, dans tous les cas de figure, plus élevés que sur les meilleurs blocs HomePlug AV2 à 1,2 Gb/s. En revanche, ils sont en moyenne moins élevés que sur le modèle D-Link. Nous avons ainsi mesuré une moyenne de 248 Mb/s avec un pic à 380 Mb/s et un minimum à 209 Mb/s.   La consommation électrique est dans la moyenne avec 4,6 watts par bloc lors des échanges de données. En veille, la valeur ne change que peu et passe à 4,3 watts. Lors d'une inactivité prolongée, l'adaptateur passe en veille profonde et ne prend plus que 0,3 watt.