Acer Predator G6

Acer Predator G6

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

1

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Acer Predator G6. Les experts notent Acer Predator G6 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Acer Predator G6 et d'autres Ordinateur Acer.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Acer Predator G6 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Acer Predator G6 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Acer Predator G6

CNET France

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

8.0/10

Test Acer Predator G6

« Une vraie machine de guerre. Prenez du galon et combattez en première ligne du gaming intergalactique ». La rhétorique marketing d'Acer pour vanter son pc de bureau dédié au jeu et à la réalité virtuelle ne fait pas dans la demie mesure. Mais au-delà du discours, on a une configuration qui est vraiment taillée pour ces applications exigeantes : un processeur Intel Core i7 6700K, une carte graphique GeForce GTX 980 de Nvidia (attention, la nouvelle GeForce 1080 arrive !), 16 Go de mémoire vive, un disque dur de 1 To, 128 Go de SSD pour 1.900 euros. En France, on trouve également une configuration un peu moins musclée (Core i5-6600K, 8 Go de RAM, 1 To+8Go de SSD) à 1.499 euros. Toute cette puissance est enveloppée dans un boitier au design qu'on dirait inspiré par une machine de guerre du futur. Derrière la façade avant se cachent quelques options : un lecteur/graveur de DVD et une baie pour un disque dur amovible. On trouve également un bras rétractable qui sert de porte-casque. Sur la partie supérieure du boitier, un bouton « turbo » active un logiciel d'overclocking du processeur. On y a vu quelques différences sur certains de nos tests mais franchement, la puce Core i7 est déjà bien assez véloce pour la plupart des applications. L'accès aux entrailles de la bête n'est pas aussi aisé que sur d'autres PC de jeu. Il y a des verrous un peu difficiles à trouver et il faut aussi utiliser un tournevis. Il n'y a pas non plus de panneau transparent ou ajouré pour voir ce qu'il se passe à l'intérieur. En même temps cela n'est pas vraiment grave étant donné que la disposition intérieure des composants et le câblage ne sont pas particulièrement soignés. Il faut aussi savoir que la majorité des pc de jeu possèdent un deuxième slot PCIe pour pouvoir ajouter une autre carte graphique, mais ce n'est pas le cas sur le Predator G6. Lors de tests sur des jeux vidéo et des applications, le G6 s'est comporté comme attendu, à savoir qu'il s'est placé largement devant des machines offrant la configuration minimale pour la réalité virtuelle (Core i5 et Nvidia GeForce 970) mais derrière des modèles plus onéreux dotés d'une GeForce 980Ti. Nous l'avons utilisé pour tester notre nouveau casque Oculus Rift CV1 et il a très bien fonctionné.

01net

Ajouté le : 01/2016

Lire la suite...

8.0/10

Acer Predator G6-710 (DT.B1DEF.009)

Dévoilé à l'IFA 2015 puis représenté à la Paris Games Week 2015 quelques semaines plus tard, le Predator G6 est la nouvelle arme de destruction massive pour gamer d'Acer. Et pas question de PC portable ici, non, on parle bien d'un PC de bureau, cette catégorie dont on dit qu'elle est moribonde. Extérieurement, le boîtier de cette machine en impose, un point commun à toutes les déclinaisons qui se trouvent actuellement en vente. Nous avons mis la main sur l'une des versions les plus chères, vendue 2200 euros, et disponible sur Materiel.net. Tel un combattant dans son armure, le Predator G6 a fier allure. Son boîtier fait penser à un exosquelette presque entièrement noir, avec quelques pointes de rouge (gaming oblige), et ne passe pas inaperçu aussi bien sous le bureau que sur ce dernier.Un rapide coup d'œil tant à l'avant qu'à l'arrière de l'animal donne un très bon aperçu de la connectique fournie, tout à fait standard (USB 2 et 3, sortie son stéréo, Wi-Fi ac, etc.). Dès qu'on regarde de plus près, de petites spécificités font leur apparition. Premier élément voyant du contenant, le gros bouton Turbo serti sur le front du boîtier. D'une pression sur ce dernier, certains des composants (déjà bien puissants) qui se trouvent à l'intérieur du boîtier subissent immédiatement une petite cure de vitamines accélérée et voient leur fréquence de fonctionnement augmenter. Autre corollaire d'une action sur le bouton Turbo, quelques parties du boîtier s'illuminent de rouge.Second élément, le rack pour disque dur. Il se dissimule juste en dessous du graveur DVD et attend impatiemment des unités de stockage au format 3,5 pouces. Doublement pratique, il évite d'ouvrir le boîtier pour ajouter un peu d'espace disque mais, aussi, autorise la connexion à chaud. Il est donc inutile de redémarrer la machine pour que Windows 10 voie le nouveau venu.Troisième élément qui plaira beaucoup aux gamers : le porte-casque audio. C'est un gros morceau de plastique assez épais qui sort du boîtier dès qu'on appuie sur sa tête. Pour ceux qui posent la machine sur le bureau, pas de risque d'arrachement ou de coup d'aspirateur malencontreux. En revanche, pour ceux qui placent la tour au sol, prudence ! Toujours concernant le casque audio, il est bon de rappeler que des prises audio sont présentes tant en façade qu'à l'arrière de la machine. Toutes sont contrôlées par une carte son Sound Blaster Cinema 2, proposant une suite...