AMD A8-3850

AMD A8-3850

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du AMD A8-3850. Les experts notent AMD A8-3850 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du AMD A8-3850 et d'autres Processeur AMD.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de AMD A8-3850 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec AMD A8-3850 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test AMD A8-3850

Le Comptoir du Hardware

Ajouté le : 09/2011

Lire la suite...

Test AMD A8-3850 & A6-3650

Depuis l'acquisition d'ATi par AMD, le fondeur avait l'ambition de mener à bien son projet Fusion réunissant au sein d'une seule puce un CPU et un GPU. La concrétisation fut laborieuse puisque pas moins de 5 ans se sont écoulés depuis, ce qui a permis à son éternel concurrent de lui souffler la primeur en lançant une puce comportant un CPU et un IGP sur le même die via son architecture Sandy Bridge. Cependant, le GPU intégré par Intel, bien que plus performant que les solutions embarquées dans les cartes mères, s'avère insuffisant pour un joueur même occasionnel et ne trouve son utilité que dans les tâches bureautiques et vidéo. En est-il de même pour ces nouveaux APU ou AMD, profitant de l'expertise d'ATi, a-t'il réussi à proposer avec ses A8-3850 et A6-3650 une solution envisageable pour jouer ? Réponse dans ce dossier. AMD nous a fait parvenir pour mener à bien nos tests un A8-3850 ainsi que son petit frère l'A6-3650. Avant de s'intéresser aux coeurs de ces derniers, voyons un peu l'aspect extérieur. Physiquement c'est du domaine de l'archi-connu puisque les dimensions sont exactement celles d'un CPU AM3, le heat-spreader protégeant le die étant lui aussi identique, seule la sérigraphie présente sur ces derniers permet de les différencier :

HardWare.fr

Ajouté le : 08/2011

Lire la suite...

AMD A8-3850 et A6-3650 : Le pari APU

Après le lancement il y a deux semaines de cela des premières APU A Series mobiles, AMD lance aujourd'hui officiellement la déclinaison dédiée aux processeurs de bureaux. Seuls deux modèles sont lancés dans un premier temps par AMD, les A8-3850 et l'A6-3650 que nous avons testé pour vous. Pour AMD, les APU sont avant tout la concrétisation de la stratégie Fusion qui avait fait suite au rachat du constructeur de cartes graphiques ATI. L'idée centrale de Fusion est de créer des APU, des puces mêlant à la fois un processeur classique x86 (fourni par AMD) et un processeur graphique (de l'héritage ATI). Après le lancement de la plateforme Brazos en début d'année (dédiée aux Netbooks et leurs équivalents desktop), les APU A-Series s'attaquent à un marché à beaucoup plus fort volume, celui de l'entrée de gamme. Les APU A-Series sont également un challenge technique puisqu'il s'agit pour la première fois pour AMD et son allié Global Foundries de puces gravées en 32 nanomètres (32nm-SHP qui cumule Silicon on Insulator, photolitographie à immersion et matériaux diélectriques High-k).

Les Numeriques

Ajouté le : 08/2011

Lire la suite...

8.0/10

Comparatif : les processeurs pour PC

Issu de la stratégie Fusion suite au rachat d'ATI par AMD, les APU AMD A-Series intègrent dans la même puce un processeur classique et une partie graphique. Jusqu'alors réservés aux netbooks et autres nettops, les APU d'AMD attaquent désormais de front l'entrée de gamme des ordinateurs de bureau. Nous avons vérifié si les performances sont suffisamment élevées pour inquiéter les Sandy Bridge d'Intel qui reprennent le même principe. D'un point de vue technique, l'A8-3850 dispose de 4 cœurs cadencés à 2,9 GHz. Il n'y a pas de fonction Turbo ni même de fonction équivalente à l'Intel Hyper-threading. La puce vient se loger sur un socket FM1, différent de l'AM3 utilisé jusqu'alors par les processeurs AMD. Sachant que la partie CPU ne bénéficie que de très peu de nouveautés (cache L2 doublé) par rapport à l'architecture utilisée sur les Athlon II X4 600, il n'est pas étonnant de mesurer des performances pratiquement identiques au X4 635 (2,9 GHz également). Par rapport à l'offre d'Intel, si l'on établit une comparaison limitée aux APU, cela place l'A8-3850 bien au-dessus du Pentium G6950 bien moins cher, mais également bien en-dessous du Core i3 2100.