Aorus X9

Aorus X9

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Aorus X9. Les experts notent Aorus X9 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Aorus X9 et d'autres Ordinateur portable Aorus.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Aorus X9 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Aorus X9 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Aorus X9

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

6.0/10

Aorus X9 : la puissance de 2 cartes graphiques dans un portable

Le X9 est le nouveau PC portable très haut de gamme d'Aorus, une marque qui s'est toujours attachée à concevoir des produits puissants et peu encombrants à la fois. Avec ce modèle, le fabricant taïwanais repousse les limites et fait rentrer deux cartes graphiques Nvidia GeForce GTX 1070 dans un châssis de 3 cm d'épaisseur. Puissant, le produit l'est indéniablement, mais il peine malgré tout à convaincre. Aorus a toujours mis l'accent sur le ratio "puissance/finesse" de ses PC portables et continue sur cette lancée avec le X9, dont le châssis ne fait pas plus de 3 cm d'épaisseur. Une belle prouesse, qu'accompagne un design très travaillé... et plus encore lorsque l'on allume la machine. Un festival de couleurs et de néons devant, derrière et au-dessus envahit alors la pièce. Ce nouveau modèle haut de gamme donne dans le RVB à foison, et pas uniquement sur le clavier, à la différence de la plupart des notebooks "gaming". Ici, vous y avez droit au niveau des ventilateurs à l'arrière, juste sous l'écran, sur le bouton d'allumage et sur la tranche avant. Un rétroéclairage omniprésent qu'il est bien entendu possible de modifier — et de désactiver — via le logiciel Aorus Fusion préinstallé. Au-delà de cette surabondance RVB, ce PC portable pour joueur présente une très bonne qualité de construction. Le châssis profite d'un revêtement mat très agréable au toucher, mais en revanche assez salissant, notamment sur le capot. L'écran est solidement attaché grâce à deux charnières, mais bascule assez peu vers l'arrière. La zone de saisie est très large et confortable. Aorus fait ici le choix d'un clavier mécanique très réussi et bien intégré. La course est longue, la frappe est précise et l'on n'est pas loin de ce que propose un "vrai" clavier de PC fixe. Une vaste zone à l'avant permet de poser confortablement ses poignets et facilite l'accès au touchpad. Lui aussi très bien intégré, il glisse impeccablement et s'avère très précis. Dans le cadre d'un usage vidéoludique, on aura cependant intérêt à le remplacer rapidement par une souris. L'Aorus X9 est très bien pourvu en connectique, répartie sur les deux tranches latérales (seule la prise d'alimentation est à l'arrière). On profite ainsi de trois ports USB 3, un port USB 3.1 Type-C, un port Thunderbolt 3, une sortie HDMI 3, un mini DisplayPort 1.3, un lecteur de carte SD, un port Ethernet et deux entrées/sorties mini-jack 3,5 mm. Signalons que...

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

6.0/10

Aorus X9 : un PC portable à double carte graphique pour jouer en 4K

Le X9 est le nouveau PC portable très haut de gamme d'Aorus, une marque qui s'est toujours attachée à concevoir des produits puissants et peu encombrants à la fois. Avec ce modèle, le fabricant taïwanais repousse les limites et fait rentrer deux cartes graphiques Nvidia GeForce GTX 1070 dans un châssis de 3 cm d'épaisseur. Puissant, le produit l'est indéniablement, mais il peine malgré tout à convaincre. Aorus a toujours mis l'accent sur le ratio "puissance/finesse" de ses PC portables et continue sur cette lancée avec le X9, dont le châssis ne fait pas plus de 3 cm d'épaisseur. Une belle prouesse, qu'accompagne un design très travaillé... et plus encore lorsque l'on allume la machine. Un festival de couleurs et de néons devant, derrière et au-dessus envahit alors la pièce. Ce nouveau modèle haut de gamme donne dans le RVB à foison, et pas uniquement sur le clavier, à la différence de la plupart des notebooks "gaming". Ici, vous y avez droit au niveau des ventilateurs à l'arrière, juste sous l'écran, sur le bouton d'allumage et sur la tranche avant. Un rétroéclairage omniprésent qu'il est bien entendu possible de modifier — et de désactiver — via le logiciel Aorus Fusion préinstallé. Au-delà de cette surabondance RVB, ce PC portable pour joueur présente une très bonne qualité de construction. Le châssis profite d'un revêtement mat très agréable au toucher, mais en revanche assez salissant, notamment sur le capot. L'écran est solidement attaché grâce à deux charnières, mais bascule assez peu vers l'arrière. La zone de saisie est très large et confortable. Aorus fait ici le choix d'un clavier mécanique très réussi et bien intégré. La course est longue, la frappe est précise et l'on n'est pas loin de ce que propose un "vrai" clavier de PC fixe. Une vaste zone à l'avant permet de poser confortablement ses poignets et facilite l'accès au touchpad. Lui aussi très bien intégré, il glisse impeccablement et s'avère très précis. Dans le cadre d'un usage vidéoludique, on aura cependant intérêt à le remplacer rapidement par une souris. L'Aorus X9 est très bien pourvu en connectique, répartie sur les deux tranches latérales (seule la prise d'alimentation est à l'arrière). On profite ainsi de trois ports USB 3, un port USB 3.1 Type-C, un port Thunderbolt 3, une sortie HDMI 3, un mini DisplayPort 1.3, un lecteur de carte SD, un port Ethernet et deux entrées/sorties mini-jack 3,5 mm. Signalons que...