Apple MacBook Pro 15 2017

Apple MacBook Pro 15 2017

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Apple MacBook Pro 15 2017. Les experts notent Apple MacBook Pro 15 2017 10/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Apple MacBook Pro 15 2017 et d'autres Ordinateur portable Apple.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Apple MacBook Pro 15 2017 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Apple MacBook Pro 15 2017 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Apple MacBook Pro 15 2017

Les Numeriques

Ajouté le : 07/2017

Lire la suite...

10/10

MacBook Pro 15 2017 : toujours aussi séduisant

À peine 8 mois après le premier modèle, Apple met à jour son MacBook Pro 15. Une nouvelle version qui ne change rien à l'extérieur, mais qui se dote d'un processeur et d'une carte graphique plus récents, et forcément un peu plus puissants. Note : ce MacBook Pro 15 version 2017 partage de nombreux éléments avec le modèle de l'année dernière. En conséquence, la partie "construction" reprend en partie le texte du précédent test. Même chose pour les parties "Audio", "Écran" et "Mobilité/Autonomie". C'est — presque — une nouvelle ère pour les MacBook Pro, qui ont connu en 2016 une refonte partielle de leur design. Ce modèle 15 pouces n'échappe pas à la règle et l'on se retrouve face à un ordinateur plus compact et léger que les précédentes générations, mais qui ne sacrifie en rien la qualité de fabrication. Le châssis est ainsi toujours de type "unibody", intégralement en aluminium et la construction ainsi que le niveau de finitions sont à nouveau irréprochables. Le tout respire la solidité et les matériaux nobles. Les plus gros changements interviennent lorsque l'on ouvre le notebook. On découvre alors un clavier aux touches très plates, hérité du MacBook, avec un toucher amélioré (mécanisme papillon de deuxième génération), un touchpad XXL à la diagonale de 18,5 cm (!), ainsi que cette fameuse "Touch Bar" qui a fait couler beaucoup d'encre. C'est clairement d'ailleurs ce dernier point qui différencie le plus ce MacBook Pro des versions précédentes. Avant d'y revenir plus en détail, inspectons le clavier qui, comme dit plus haut, nous vient tout droit du MacBook... pour le pire et le meilleur. Il propose ainsi des touches convexes, très légèrement enfoncées au milieu, ainsi qu'une course très courte. Apple a légèrement retravaillé le mécanisme afin qu'il soit légèrement plus souple que sur le MacBook. Les premiers instants en sa compagnie restent déroutants, tant la frappe manque de retour. Cependant, après un petit temps d'adaptation, on finit par s'y faire et même trouver son utilisation agréable. Malgré tout, on ne peut s'empêcher de regretter l'ancien clavier du MacBook Pro, certes plus "volumineux", mais un bon cran au-dessus en termes de confort. Le touchpad est en revanche un petit bijou de praticité et de précision, même si l'on se demande une fois de plus l'intérêt d'une telle surface. Il glisse impeccablement bien, réagit parfaitement, et l'ensemble des mouvements propres...

01net

Ajouté le : 07/2017

Lire la suite...

Test : MacBook Pro 15 pouces 2017, l'ultraportable toujours aussi fin... mais bien plus puissant

On s'habitue à tout. En fin d'année dernière, le nouveau design des MacBook Pro et les choix qu'il impliquait avaient fait beaucoup parler. Merci pour la compacité, mais fallait-il pour autant limiter l'évolutivité des machines dans le temps ? Et que penser de la présence unique de ports USB Type C, qui obligent les utilisateurs à acheter des adaptateurs ou changer les câbles de leurs appareils ? La disparition du lecteur de cartes SD posait également souci, notamment aux photographes professionnels qui aiment consulter leur production rapidement et simplement. Depuis novembre dernier, nous avons pris l'habitude de nous promener avec un adaptateur dans notre sac à dos, avons opté pour des lecteurs de cartes externes et touchons du bois pour que les configurations tiennent le choc sur le long terme, sans besoin de mises à jour et sans panne… On s'est donc adapté aux contraintes, même si elles continuent à exister. Il faut dire que la qualité générale des MacBook Pro aide beaucoup. Apple le sait et renforce donc l'attrait global de la machine avec une mise à jour, qui intègre désormais la dernière génération des processeurs Intel. Celle qu'on attendait. On passera rapidement sur la qualité exceptionnelle de la finition. La firme de Cupertino ne change rien à ses standards. Le boîtier en aluminium est toujours aussi épuré et séduisant à l'œil. L'ascèse technologique par excellence. On ne s'attardera pas davantage sur le clavier et le trackpad qu'on ne peut plus lâcher une fois adoptés. La course ferme et courte des touches donne un réel plaisir à saisir du texte pendant de longues périodes. Le large trackpad qui occupe quasiment la moitié de la partie inférieure du MacBook Pro est très confortable et réactif. Malgré sa présence – et malgré celle de la Touch Bar, qu'on trouve utile sans y voir une révolution – on a de plus en plus souvent tendance à toucher, en vain, l'écran pour fermer une boîte de dialogue ou valider une option. La faute de l'iPad Pro, qui veut être un ordinateur portable mais est surtout une tablette à dalle tactile. L'écran du MacBook Pro est toujours aussi époustouflant. Lumineux, contrasté et affichant un gamut de couleurs très large, il est difficile d'utiliser autre chose une fois qu'on y a goûté. D'autant que, dalle Retina oblige, il est possible de jouer sur la définition affichée pour gagner en espace de travail ou en confort de lecture, si on préfère grossir...