Intel NUC6i7KYK

Intel NUC6i7KYK

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du Intel NUC6i7KYK. Les experts notent Intel NUC6i7KYK 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Intel NUC6i7KYK et d'autres Mini PC Intel.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Intel NUC6i7KYK ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Intel NUC6i7KYK ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Intel NUC6i7KYK

Les Numeriques

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

10/10

Intel NUC Skull Canyon : un mini-PC qui sert aussi à jouer

L'Intel NUC Skull Canyon est un mini-PC haut de gamme qui prétend assurer en jeu malgré l'absence d'une carte graphique dédiée. Alors, peut-il vraiment faire face à des parties endiablées ? Réponse dans ce test... Tout en longueur, le design du NUC Skull Canyon rompt avec la tradition des mini-PC cubique. Il reste cependant relativement fin (216 x 116 x 23 mm) et tient facilement dans une grande main. Le travail de finition et d'assemblage est impeccable. Les matériaux, du plastique dur et du métal, sont solides et le tout respire la qualité. Le design est quant à lui sobre, rehaussé d'une tête de mort pour apporter une pointe d'originalité et un côté "gamer". Ceux qui n'aiment pas ce genre de fantaisie pourront toujours visser la seconde plaque fournie, entièrement noire ; il suffit de retirer puis revisser les 4 vis avec la clé Allen également fournie. Comme bien souvent avec les NUC, le Skull Canyon est vendu sans mémoire vive et sans SSD. Il faudra donc ouvrir le châssis par le dessous pour accéder à la carte mère et rendre le PC opérationnel. L'opération est très simple et nécessite uniquement un petit tournevis cruciforme. Une fois les 4 vis enlevées, nous accédons à deux emplacements pour de la mémoire de type SO-DIMM DDR4 (jusqu'à 32 Go) et deux emplacements pour SSD au format M.2. La connectique est quant à elle très fournie. La façade présente deux ports USB 3 (dont un pour la recharge), une entrée/sortie jack, et d'un lecteur de carte SDXC. L'arrière propose pour sa part deux ports USB 3, un port USB 3.1 Type C/Thunderbolt, une sortie HDMI, une mini-DisplayPort, une port RJ45 et une sortie audio optique. La connectivité sans-fil est assurée par le Bluetooth 4.0, le WiFi 802.11ac et un port infrarouge. Consommation et dissipation Étant donné sa configuration relativement puissante, le NUC Skull Canyon est un mini-PC qui chauffe un peu plus que la moyenne. On reste tout de même dans des températures très acceptables, avec un point chaud relevé à 43,6°C au-dessus du capot et 56,9°C à l'arrière, au niveau de la ventilation. Un léger souffle (pas plus de 42 dB) se dégage lorsque la machine est fortement sollicitée. Il reste donc contenu et peu gênant. La consommation électrique se situe pour sa part dans une bonne moyenne : 15 W sur le bureau de Windows, 67 W dans un jeu (Crysis 3), 16 W lors de la lecture d'une vidéo en Full HD et 1 W en veille. L'Intel NUC Skull Canyon est équipé d'un...

01net

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

6.0/10

Test : Intel NUC6i7KYK, le mini PC pour gamer occasionnel

Les processeurs d'Intel sont majoritairement présents dans toutes les machines de jeu du marché, tant de bureau que portable. Fier de cet état de fait, le fondeur n'a cependant pas envie de laisser passer l'occasion de proposer, lui aussi, un PC taillé pour le jeu 3D, utilisant toutes ses solutions maisons et surtout logé dans un boîtier très plat. Aussitôt dit, aussitôt fait, voici le NUC6i7KYK. Contrairement aux autres mini PC de la gamme Intel, ce NUC6i7KYK n'opte pas pour un boîtier presque carré et un peu haut. Lui, s'étire tout en longueur (21,1 x 11,6 cm) et relativement fin (2,8 cm). Et il se pare de noir : la finition du plastique fait même penser à de la fibre de carbone. En clair, ce petit NUC trouve parfaitement sa place sur le bureau, faute de pouvoir être placé sous ce dernier, ce qui est préférable pour l'accès à sa connectique. Le tour du propriétaire se fait relativement rapidement. Les flancs et une partie de l'arrière sont ajourés pour faciliter la transition d'air et l'expulsion des calories par le système de ventilation. En face avant se trouvent, le bouton d'allumage, deux prises USB 3.0, un lecteur de carte SD, un récepteur infrarouge et une prise casque combinant entrée micro et sortie stéréo. A l'arrière, deux sorties vidéo sont à disposition (HDMI 2.0 et miniDisplay Port), deux autres prises USB 3.0, un port USB Type-C (compatible Thunderbolt 3), une sortie audio optique et une prise Ethernet (10/1000) pour une connexion internet filaire. Celle-ci est complétée par un module Wi-Fi n/ac compatible Bluetooth 4.2. Pour nos tests, Intel nous a envoyé une version barebone (et commercialisée) de son NUC. Comprenez par là qu'à l'intérieur du boîtier se trouve la carte mère, le processeur Intel Core i7-6770HQ et la carte Wi-Fi. C'est à l'utilisateur de rajouter de la mémoire de type DDR4 et un à deux SSD au format M.2 (PCI-E 1x) pour que ce petit bolide soit pleinement fonctionnel. Ainsi, nos résultats de tests sont à prendre avec des pincettes car réalisés avec 8 Go de DDR4 de marque Corsair (Vengeance 2666 MHz – GMSX8GX4M2A2666C18) et un SSD M.2 de 500 Go de marque Crucial (MX200 500GB CT500MX200SSD6). Le minimum pour une petite machine de jeu qui se respecte ! Précisons, enfin, que la partie graphique est assurée par le contrôleur intégré au processeur Intel, un modèle Iris Pro Graphics 580. Ce dernier est bien plus puissant que les traditionnelles parties graphiques "Intel HD...

Tomshardware

Ajouté le : 06/2016

Lire la suite...

Intel NUC Skull Canyon : le petit PC qui voulait jouer comme les grands

Le voilà enfin dans nos mains ! Excusez notre enthousiasme, mais depuis qu'Intel a montré son NUC Skull Canyon au CeBit, nous étions très impatients de le tester. Pourquoi ? Mais parce que ce mini PC a tout pour plaire - sur le papier. Il est extrêmement compact, mais embarque un gros processeur quadricoeur Skylake. Cette puce est en outre dotée du GPU Iris Pro 580, le plus gros processeur graphique d'Intel - que nous n'avons pas encore eu l'occasion de tester. Double NUC Le NUC Intel Skull Canyon est livré dans une jolie boîte noire à grands caractères dorés. On sent l'ambition luxueuse d'Intel. À l'intérieur, on trouve simplement le NUC, son alimentation, un petit kit de visserie, une plaque frontale de rechange et une plaque pour montage sur un support VESA. Le NUC Intel SKull Canyon, aussi appelé NUC6i7KYK, mesure 211 mm x 116 mm x 28 mm. À quelques millimètres près, il occupe donc autant de place que deux NUC traditionnels posés côte à côte. Tous les ports modernes Il possède une connectique bien fournie et moderne : lecteur de cartes SD (SDXC), quatre ports USB type A, une sortie audio jack 3,5 mm, un port Ethernet Gigabit, une sortie HDMI 2.0, une sortie mini DisplayPort 1.2 et un port Thunderbolt 3/USB C/DisplayPort 1.2. Petit détail qui peut être important, il y a aussi un récepteur infrarouge en façade. Intel vend son Skull Canyon dans plusieurs versions, toutes équipées ou nues. Dans ce dernier cas, c'est à l'utilisateur d'ajouter un SSD (au format M.2) et la mémoire vive (DDR4). L'installation est très facile : il suffit de dévisser les quatre vis retenant le fond pour découvrir la carte mère, qui regroupe tous les composants. Elle possède deux slots SO-DIMM et deux ports M.2 PCIe 4x/SATA. Elle compte aussi un chipset WiFi/Bluetooth Intel 8260 soudé, compatible WiFi ac (2x2) et BT 4.2. La version que nous avons reçu en test était munie de 16 Go de DDR4 2133 et d'un SSD Intel SATA de 1 To. Ce démontage permet de mettre au jour le système de refroidissement choisi par Intel. Il est composé d'un radiateur assez simple, sans caloducs ni chambre à vapeur, refroidi par un ventilateur radial de 40 mm. Un système un peu trop simple, comme nous allons le découvrir.