Razer Blade 2016

Razer Blade 2016

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

8.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Razer Blade 2016. Les experts notent Razer Blade 2016 8/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Razer Blade 2016 et d'autres Ordinateur portable Razer.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Razer Blade 2016 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Razer Blade 2016 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Razer Blade 2016

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2016

Lire la suite...

8.0/10

Razer Blade (2016) : entre puissance et mobilité

La version 2016 du Razer Blade, officiellement commercialisée en France avec un clavier Azerty — enfin ! —, a l'ambition de s'imposer comme le portable 14" le plus polyvalent. Taillé pour le jeu, il intègre même une GeForce GTX 1060. Promesses tenues ? Comme nous l'expliquions dans notre test de la version Stealth (12,5") du Blade, c'est clairement du côté des Macbook que Razer a regardé au moment de concevoir ses portables. Ce Blade de 14" en reprend les codes, avec des matériaux de qualité, un assemblage sans aucun défaut et un design sobre qui gagne en caractère, notamment avec le logo vert rétroéclairé sur le capot et le clavier RGB. Le châssis en aluminium anodisé noir affiche des mensurations plus que correctes pour un portable de 14" (34,5 x 23,5 x 1,8 cm). Pour comparaison, c'est seulement 3 mm d'épaisseur de plus que celle du dernier Macbook Pro 13", alors qu'il s'agit ici d'une machine gamer pourvue d'une grosse carte graphique dédiée au jeu. Le poids est, lui aussi, plutôt mesuré (moins de 2 kg). Par contre, même constat que sur le Blade Stealth, le Blade 14 est assez salissant. Du côté des périphériques de saisie, la taille du châssis aurait pu permettre à Razer de peaufiner son clavier. Ce n'est pas le cas et l'on retrouve à l'identique celui du Blade Stealth. Ce n'est toutefois pas très grave, sachant que celui-ci est agréable, pour jouer comme pour taper du texte, et ce, malgré la course limitée des touches. Tout est évidemment paramétrable en passant par les pilotes Synapse, du rétroéclairage aux raccourcis. Le pavé tactile est pour sa part un peu différent. Il n'est pas cliquable en tant que tel, et deux petits boutons sont présents juste dessous pour gérer les clics gauche et droit. C'est efficace, mais pour tout dire, nous aurions préféré retrouver le touchpad cliquable du Stealth en plus grand. Comme attendu, la connectique du Blade 14 est légèrement plus généreuse que celle du Blade Stealth, ce qui est logique compte tenu de son format. Il se recharge par l'intermédiaire d'un connecteur d'alimentation traditionnel et pas par l'USB Type-C, pourtant présent et toujours compatible Thunderbolt 3.0. Ce connecteur est placé sur la tranche droite, aux côtés d'un port USB 3.0 et d'une sortie HDMI 2.0. Sur la tranche gauche, on trouve deux ports USB 3.0 et le Jack 3,5 mm à quatre points. Cette connectique est polyvalente, mais on est loin de retrouver la richesse des machines gamers ;...

CNET France

Ajouté le : 10/2016

Lire la suite...

8.0/10

Test Razer Blade 2016

La version 2016 du Razer Blade est une évolution du modèle de l'année dernière qui reprend la philosophie de la marque : créer des configurations haut de gamme dédiées au jeu vidéo tout en soignant le design. Le Blade 2016 est doté d'un écran 14 pouces et il hérite de la carte graphique Nvidia GeForce GTX 970m déjà présente sur le modèle 2015. En revanche, il bénéficie de la dernière génération (la sixième) du processeur Intel Core i7-6700HQ. Aux États-Unis, la configuration de base débute à 2.000 dollars soit environ 1.770 euros au cours actuel. Ce nouveau Blade n'est pas encore disponible en Europe. Razer propose en option un boitier externe, le Razer Core, dans lequel on peut installer une carte graphique de PC de bureau (une GeForce GTX 980m par exemple) et qui se connecte au Blade via un port Thunderbolt au format USB-C. Le boitier coute 499 dollars seul ou 399 dollars s'il est acheté en même temps qu'un pc portable de la marque. C'est une dépense supplémentaire non négligeable, sans compter la carte graphique additionnelle. Mais cela permet d'utiliser ce portable avec des casques de réalité virtuelles tels que l'Oculus Rift ou le Vive d'HTC. Signalons que le Razer Core fonctionne aussi avec le portable 13 pouces Blade Stealth qui ne dispose pas d'une carte graphique dédiée mais coute nettement moins cher (999 dollars) et peut afficher en Ultra HD. Le Blade est assez fin et transportable pour un usage nomade au quotidien tout en étant assez puissant pour les jeux, le montage vidéo ou d'autres tâches exigeantes. Le design n'est pas des plus enthousiasmant mais il a le mérite de la sobriété avec une finition noir mat qui contraste avec le look criard des PC de jeu. On peut donc l'emmener au bureau sans craindre de se faire remarquer. Un clavier pour la frimeTout comme le Blade Stealth, le clavier du Razer Blade offre un système de rétroéclairage personnalisable. Grâce à l'application Chroma, on peut programmer différentes couleurs pour certaines zones du clavier, notamment les incontournables ZQSD (WASD sur les claviers qwerty). Il existe une série de thèmes préinstallés mais l'on peut aussi réaliser un réglage totalement personnalisé. Par un exemple, le mode « spectrum cycling » change les couleurs en fondu enchainé à un rythme suffisamment lent pour que cela ne vienne pas gêner. Le thème « Reactive » fait perdurer la couleur d'une touche que l'on vient de frapper puis l'estompe...