Razer Blade Stealth

Razer Blade Stealth

3 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.5/10
33

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 3 tests du Razer Blade Stealth. Les experts notent Razer Blade Stealth 7.5/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Razer Blade Stealth et d'autres Ordinateur portable Razer.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Razer Blade Stealth ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Razer Blade Stealth ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Razer Blade Stealth

CNET France

Ajouté le : 12/2016

Lire la suite...

8.5/10

Test Razer Blade Stealth

L'une des surprises inattendues de ce début d'année fut le Blade Stealth de Razer, un ordinateur portable haut de gamme 12,5 pouces qui a marqué un tournant majeur pour ce constructeur. En effet, au lieu d'un pc dédié au jeu, nous avions là un pur ultraportable. Il n'offrait pas les performances graphiques des autres PC de chez Razer, mais on retrouvait le clavier rétroéclairé Chroma spécifique à la marque qui propose un jeu de lumière inédit. Pour un prix de base de 1100 euros, on avait un portable bien conçu et bien fini. Moins d'un an plus tard, Razer propose donc une petite évolution de ce modèle avec un nouveau processeur Core i7 de septième génération et une autonomie en hausse. Mais entretemps, la concurrence s'est affûtée avec l'excellent MacBook 12 pouces et des ultraportables Windows tels que le ZenBook 3 d'Asus. Caractéristiques musclées Mais Razer reste imbattable pour le rapport qualité/prix en matière d'ultraportables. Le Stealth à 1100 euros coûte le même prix que le MacBook Air 13 pouces mais sa configuration est nettement au-dessus, avec notamment une puce Core i7 et un écran tactile 2560 x 1440 pixels. Les autres machines à ce niveau de prix n'ont pas d'écran tactile ni une telle résolution et le processeur ne va pas au-delà du Core i5.Nous avons testé le Stealth avec 16 Go de mémoire vive et 256 Go de SSD, une configuration à 1400 euros mais avec le même écran. C'est un modèle intéressant pour ceux qui craignent de manquer de stockage, ce qui n'est pas une évidence à l'heure des services cloud. Il existe aussi une version à 1600 euros avec 512 Go de SSD. Sachez enfin que le Stealth existe avec un écran Ultra HD (3840 x 2160 pixels) à partir de 1800 euros. Mais nos tests du modèle de début d'année avaient mis en évidence l'impact très important de cet affichage sur l'autonomie, ce qui est le cas des autres ultraportable 4K. D'un point de vue esthétique, il n'y pas de différence entre les deux modèles de Stealth, avec la même finition noir mat et un châssis en aluminium. Le style minimaliste n'est pas sans rappeler celui d'un MacBook Pro, avec un grand pavé tactile et un bouton d'alimentation centré au-dessus des touches de fonctions du clavier. Si le design du Stealth est globalement séduisant, le poids n'est pas à son avantage : 1,3 kg, soit autant qu'un MacBook Air 13 pouces et bien plus qu'un ZenBook 3 (910 gr).L'écran 2560 x 1440 est lumineux et net mais il est encadré d'une...

01net

Ajouté le : 12/2016

Lire la suite...

6.0/10

Test : Razer Blade Stealth, un premier essai presque transformé 

Ca y est ! Les PC portables Razer sont enfin arrivés en France et le premier d'entre eux, le Blade Stealth a fait un arrêt par le Labo. Annoncé à partir de 1099 euros, c'est le PC le moins gamer de la marque aux trois serpents. En effet, il n'embarque pas de carte graphique 3D dédiée, ce qui le destine aux usages classiques, en mobilité. Difficile de résister au Blade Stealth. Le premier ultraportable 12,5 pouces de Razer, la célèbre marque de périphériques pour joueurs, vient grossir les rangs des machines nomades disponibles en cette fin d'année 2016. Et il fait clairement partie des références qui jouent la carte du design, de la finesse et de la puissance pour séduire. Et sans pour autant faire trop grimper l'addition. En effet, la version que nous avons reçue pour test est vendue 1400 euros, un prix sensiblement similaire à celui des appareils concurrents, à caractéristiques équivalentes. Attardons-nous tout d'abord sur le design et les finitions du boîtier en aluminium brossé noir. Ses lignes épurées, définies et légèrement arrondies rappellent clairement celles des MacBook 13 pouces d'Apple. Et il suffit de prendre la machine en main pour en apprécier la qualité de fabrication. Pas de craquement, ni d'impression de fragilité : c'est du costaud. Un petit passage sous la toise et sur la balance et on découvre que le Stealth est aussi léger (1,3 kg) que peu épais (1,31 cm au plus haut). Certains le trouveront toutefois un peu « impersonnel » ou tout au moins dépourvu de petites touches d'originalité. Et non, l'énorme logo qui orne le dos de l'écran ne peut pas vraiment être qualifié "d'original". C'est même - allons-y franchement - une faute de goût selon nous. Heureusement, son rétroéclairage peut être désactivé depuis le logiciel Razer Synapse installé sur la machine. Autre reproche à faire au boîtier : son don inné pour conserver les traces de doigts lors de fréquentes manipulations. A peine l'écran est-il déployé que le clavier à touches rétroéclairées se dévoile. Ce dernier occupe bien l'espace sur le plateau de sorte que tout tombe naturellement sous les doigts. Niveau confort de frappe, cela reste à notre goût mais il faut tout de même préciser que les sensations de frappe sont très différentes des claviers usuels. Ainsi, une petite période d'adaptation est-elle nécessaire pour pouvoir saisir du texte au kilomètre. Précisons enfin que l'ensemble du rétro-éclairage est...

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2016

Lire la suite...

8.0/10

Razer Blade Stealth (2016), l'ultraportable conjugué au presque parfait

Les portables Razer Blade sont enfin officiellement disponibles en France, avec clavier azerty. C'est notamment le cas du dernier Blade Stealth, ultraportable de 12,5” dénué de carte graphique dédiée, mais équipé d'un processeur Intel Kaby Lake et séduisant à plus d'un titre. En termes de design, l'inspiration de Razer pour ses Blade est incontestablement à chercher du côté du châssis unibody en aluminium des Macbook. Et justement, comme ces derniers, le petit Stealth bénéficie de finitions haut de gamme, très soignées. L'assemblage est impeccable, tandis que la sobriété de l'ensemble n'est cassée que par la présence du logo aux trois serpents de la marque, rétroéclairé en vert sur le capot. Si nous avons déjà vu des portables 12,5” plus petits, le Stealth adopte néanmoins une finesse appréciable de seulement 13,1 mm et assure une excellente transportabilité en n'excédant pas 1,3 kg sur la balance. Si l'aluminium anodisé de couleur noire permet d'accentuer la présentation luxueuse de la machine, cela a hélas l'effet pervers de la rendre assez salissante. Autre bémol, nous aurions aimé que les bords de l'écran soient plus fins. Le prix à payer, sans doute, pour optimiser l'intégration d'un clavier confortable et des deux petites bandes réservées aux haut-parleurs. Du côté des organes de saisie, justement, Razer propose un clavier chiclet rétroéclairé en couleurs (RGB), plutôt agréable à la frappe malgré la faible course des touches. Pour personnaliser ses effets lumineux ou éventuellement programmer des raccourcis, il suffit d'utiliser les excellents pilotes Razer Synapse préinstallés (nécessitent la création d'un compte en ligne). Le touchpad est de bonne taille malgré le petit format de cet ultraportable. Précis et réactif, il est cliquable, très intuitif à utiliser et n'a aucune difficulté à interpréter les diverses “gestures” supportées par Windows 10. En termes de connectique, signalons que le Blade Stealth se recharge par l'intermédiaire de son port USB 3.1 Type-C qui supporte le protocole Thunderbolt 3.0. Le portable propose sinon deux ports USB 3.0 (un de chaque côté), ainsi qu'un port mini-jack 3,5 mm à quatre pôles sur la tranche gauche et une sortie HDMI 2.0 sur la tranche droite. Le grand absent est le port pour cartes SD, dommage. Compte tenu de l'absence de GPU dédié, du positionnement premium du Blade Stealth et de son châssis en aluminium, nous espérions un...