Toshiba Satellite C55-C-1F0

Toshiba Satellite C55-C-1F0

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

6.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Toshiba Satellite C55-C-1F0. Les experts notent Toshiba Satellite C55-C-1F0 6/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Toshiba Satellite C55-C-1F0 et d'autres Ordinateur portable Toshiba.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Toshiba Satellite C55-C-1F0 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Toshiba Satellite C55-C-1F0 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Toshiba Satellite C55-C-1F0

Les Numeriques

Ajouté le : 11/2015

Lire la suite...

4.0/10

Toshiba Satellite C55-C-1F0, un portable milieu de gamme qui déçoit

Toshiba étend sa gamme Satellite, avec ce nouveau PC portable proposé à un prix intéressant. Hélas, la qualité de son écran et des performances inégales ne lui permettent pas vraiment de briller. Ce PC portable Satellite de Toshiba est, à première vue, une véritable machine d'entrée-milieu de gamme. Son tarif est en effet fixé à moins de 500 € et on profite donc d'une configuration et d'un design éloignés d'un produit premium : châssis en plastique, processeur Intel Core i3, carte graphique GeForce 920M de chez Nvidia, ou encore absence de SSD, au profit d'un disque dur de 1 To. Mais la qualité de l'expérience utilisateur est-elle tout de même satisfaisante ? « Le plastique, c'est chic » pourrait-on dire en voyant pour la première fois le Toshiba Satellite C55-C-1F0. La conception de la machine est en effet en parfaite cohérence avec son positionnement tarifaire et vous ne trouverez pas la moindre trace d'aluminium ou d'un quelconque matériau noble sur son châssis. Ne faisons cependant pas preuve de mauvaise foi, puisque l'ensemble est étonnamment agréable à l'œil. L'effet « brossé » sur le capot et autour du clavier y est sans doute pour beaucoup, mais pas seulement : les bords autour de l'écran sont plutôt discrets, le plastique ne craque pas et l'ergonomie générale est bonne. On profite en effet d'un clavier chiclet équipé d'un pavé numérique très confortable — mais sans rétroéclairage —, ainsi que d'un touchpad certes un peu petit, mais profitant d'une glisse rapide et précise. En y regardant de plus près, cependant, on découvre quelques défauts. La charnière de l'écran ne semble pas être d'une solidité à toute épreuve, tandis qu'une fois l'ordinateur fermé, le jeu entre la dalle et le corps de l'appareil est assez présent. On constate aussi des arêtes très tranchantes à l'avant et sur les côtés, qui ne sont pas très agréables sous la paume. Côté connectique, rien à signaler, on reste dans du standard pour cette gamme de machines : 2 ports USB 3, 1 port USB 2, une sortie HDMI, un port Ethernet, un lecteur de carte SD et une entrée/sortie Jack pour un casque et/ou micro. Le niveau de chauffe reste quant à lui assez bas, avec un point chaud constaté à 45,3 degrés.

01net

Ajouté le : 09/2015

Lire la suite...

8.0/10

Toshiba Satellite C55-C-1F0

Le Toshiba Satellite C55-C-1F0 est l'un des PC portables 15,6 pouces présents dans le catalogue de la rentrée du constructeur nippon. Il répond d'ailleurs au nouveau cahier des charges que s'est imposé la marque : un boîtier plus élégant, de bons composants et un prix contenu. Affiché sur l'étiquette, ce dernier s'élève à 470 euros environ. L'appareil est en vente à la Fnac, chez Materiel.net, Pixmania ou encore Ubaldi. Voyons ce que Toshiba propose pour ce tarif ! Qui a dit que les PC d'entrée de gamme sont généralement laids ? A priori, quelqu'un qui n'avait pas posé les yeux sur le C55 de Toshiba. Son boîtier tout en plastique est de bonne facture, bien qu'il manque de rigidité à notre goût. La couleur blanche lui va à ravir, la matière est tantôt texturée façon métal brossé sur le capot et sur le plateau du clavier tantôt parsemée de petits trous, comme sur le dessous de l'engin. Chose amusante, en démontant la machine, nous nous sommes rendu compte que le boîtier est de fabrication Samsung. Car si ces constructeurs sont concurrents sur le stockage, ils s'unissent visiblement dans la conception de produits, une histoire qui se répète invariablement dans le monde de la high-tech. Coincé entre les mâchoires de notre pied à coulisse, le Satellite C55-C-1F0 accuse une épaisseur de 2,4 cm. Notre balance affiche de son côté 2,15 kg. Cette relative légèreté s'explique par l'absence d'écran tactile et donc de vitre en verre pour la protéger. De prime abord, son gabarit ne le destine pas à la mobilité, mais il peut néanmoins se ranger dans un sac à dos et s'improviser voyageur le temps d'un périple. Surtout que, bonne surprise, il est très endurant ! Si les batteries des machines 15,6 pouces ne sont pas toujours de bonnes factures sur les références à petit prix, il semble que Toshiba ait réussi un tour de force sur le C55. En effet, la batterie embarquée dans ce Satellite offre à la machine presque 7 heures de lecture vidéo continue et 6 h 20 en utilisation polyvalente. Mais, à y regarder de plus près nos résultats de test, on note tout d'abord que la luminosité moyenne de la dalle TN n'atteint même pas les 190 cd/m2.