Fujifilm Instax Share SP-3

Fujifilm Instax Share SP-3

1 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

10/10
11

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 1 tests du Fujifilm Instax Share SP-3. Les experts notent Fujifilm Instax Share SP-3 10/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Fujifilm Instax Share SP-3 et d'autres Imprimante Fujifilm.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Fujifilm Instax Share SP-3 ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Fujifilm Instax Share SP-3 ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Fujifilm Instax Share SP-3

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

10/10

Fujifilm Instax Share SP-3 : l'imprimante photo portable néo-rétro

L'Instax Share SP-3 est la nouvelle imprimante photo portable de Fujifilm. Si elle n'apporte pas d'améliorations techniques flagrantes par rapport à l'Instax Share SP-2, elle adopte toutefois le format de films argentiques Instax Square, ce qui est une très bonne idée. Vendue 199 €, elle fera à n'en pas douter de l'œil aux adeptes des clichés rétro-nostalgiques en vogue avec l'instantané. Après l'Instax Square SQ10, premier appareil compatible avec le film Instax Square, il est assez logique de voir Fujifilm introduire dans sa gamme d'imprimantes photo portables un modèle qui prenne en charge ce format. Par nature, cette SP-3 est donc plus volumineuse que sa petite soeur la SP-2, et adopte un nouveau design plus travaillé et plus moderne, cassant définitivement avec les formes arrondies de la SP-1. Le design de l'Instax Share SP-3 est beaucoup plus anguleux. Disponible en blanc ou en noir, l'Instax Share SP-3 multiplie les arêtes et présente une qualité de fabrication globale rassurante, ce qui n'est pas anodin pour un produit amené à être souvent transporté. La SP-3, comme la SP-2, utilise une batterie rechargeable qui a le bon goût d'être amovible. Elle se recharge à l'aide d'un port micro-USB (comptez 3 heures pour une charge complète) et peut sortir jusqu'à 160 clichés sur une charge. C'est plus que ses concurrentes qui fonctionnent en ZINK (telles que la HP Sprocket), et beaucoup plus que celles qui fonctionnent en sublimation thermique (au hasard, la Kodak Photo Printer Mini). De quoi vraiment envisager de partir en week-end avec la SP-3 sans avoir à penser à la charger. L'autonomie fournie par la batterie amovible est très bonne, mais on peut aussi imprimer pendant la charge en USB. La prise en main de l'imprimante est d'une facilité déconcertante. En ouvrant son capot principal on découvre le compartiment à cartouche, muni d'un détrompeur et d'un indicateur visuel afin d'éviter toute erreur de manipulation. De part et d'autre de l'encoche par laquelle sortent les clichés, on trouve les deux seuls boutons présents sur le produit, pour allumer l'imprimante et relancer la dernière impression. Au-dessus de l'encoche, on trouve plusieurs témoins lumineux, le premier indiquant le niveau de charge de la batterie, les autres le nombre de vues restantes dans la cartouche (les recharges proposent chacune 10 vues). Le bouton "Reprint" est toujours là pour faire un double d'une photo. Si l'on trouve si peu de commandes...