Asus ROG Chimera

Asus ROG Chimera

2 tests d’experts - Aucun avis d'internautes

7.0/10
22

S'abonner

0

0

Je le veux

0

Je l'ai

0

Je l'ai eu

0

Nous avons réuni 2 tests du Asus ROG Chimera. Les experts notent Asus ROG Chimera 7/10 et les internautes NAN/10. Retrouvez sur TestMateriel.com les tests, le meilleur prix, les avis des utilisateurs du Asus ROG Chimera et d'autres Ordinateur portable Asus.

  • Ecrire un avis
  • Démarrer une discussion
  • Poser une question
  • Demander de l'aide

Evaluez ce produit sur une note de 10 :

Ecrire une discussion

Vous rencontrez un problème ? Vous souhaitez partager une info ? Vous ne savez pas quel produit choisir ?

Titre (requis)

Décrivez votre message (requis)

Tag : - Général : - Aide : - Bon plan : - Astuce : - Guide : - Question :

Ecrire une question

Vous avez une question à propos de Asus ROG Chimera ?

Titre de votre question (requis)

Décrivez votre question (requis)

Demander de l'aide

Vous avez un problème avec Asus ROG Chimera ?

Titre de votre demande d'aide (requis)

Décrivez votre problème (requis)

Test Asus ROG Chimera

01net

Ajouté le : 02/2018

Lire la suite...

6.0/10

Test : Asus ROG Chimera, le PC portable gamer qui boxe dans la catégorie poids lourds

C'est à l'occasion de l'IFA 2107 qu'Asus officialisait son dernier mastodonte portable dédié au jeu vidéo, le Chimera. Ou plus exactement le ROG G703V. Contrastant furieusement avec le ROG Zephyrus, uen machine de jeu fine et puissante, ce PC portable écran 17,3 pouces n'a pas vocation à être discret. Ni même, à bouger de la maison. Asus annonce que le Chimera c'est plus de 4 kilos de puissance brute au service du jeu vidéo, avec les meilleurs composants du moment. La configuration que nous avons eue en test est annoncée au prix de 3500 euros (G703VI-E5095T) et elle est d'ores-et-déjà disponible en magasin. Voilà longtemps qu'Asus ne nous avait pas gratifié d'un PC portable aussi imposant. Entre le Zephyrus ou encore le G701V, nous nous étions habitué à recevoir des machines bien plus sveltes. Si la puissance est toujours d'actualité, comme nous le verrons plus loin, la finesse et la légèreté sont, elles, un peu passées à la trappe. Faisant référence à une impressionnante bête mythologique (un tiers lion, un tiers serpent, un tiers chèvre), le Chimera accuse une épaisseur de 5,5 cm et pèse... plus de 4,7 kilos ! Poids auquel vient s'ajouter celui de l'adaptateur secteur : 1,46 kilo. Considérant ces différents relevés, ce ordinateur portable à écran 17,3 pouces est clairement une machine sédentaire, un peu conçue comme un PC de bureau. Les sorties vidéo (HDMI et mini DisplayPort) sont, par exemple, déportées à l'arrière, juste à côté de la prise d'alimentation et d'une prise USB 3.0. De quoi raccorder une souris de jeu et un éventuel second écran sans courir de risque de heurter les câbles de la main droite, celle qui repose normalement sur le mulot de combat. Il n'y a rien de plus rageant que de louper un frag parce que la course de la souris a été stoppée net par un fil qui n'avait rien à faire là ! Toujours pour éviter un éventuel accident de mulot, la prise réseau, deux autres prise USB (une 3.0, une Type-C/Thunderbolt 3) et les connecteurs pour un casque analogique se trouvent sur le flanc gauche. Une prise casque qui est épaulée par un DAC (ESS Sabre HiFi) et plusieurs surcouches logicielles permettant d'améliorer ou de spatialiser le son si le coeur vous en dit. Pour clore cet interlude musical, sachez aussi que le Chimera embarque quatre enceintes, deux sous l'écran, deux sous la machine. Le son n'est pas d'une qualité impressionnante, mais la puissance est rendez-vous. Enfin, précisons...

Les Numeriques

Ajouté le : 12/2017

Lire la suite...

8.0/10

Asus ROG Chimera : un PC portable monstre qui va faire du bruit

C'est une véritable bête de guerre qui se fraie un chemin dans nos colonnes aujourd'hui. Le Chimera, le fleuron de la gamme ROG d'Asus, propose l'une des plus grosses configurations du petit monde des laptops gamers pour un tarif dépassant les 2 000 €. Si ce portable fait rêver sur le papier, transforme-t-il l'essai sur le banc de test ? Asus a déjà montré à plusieurs reprises sa capacité à proposer aux joueurs des PC portables de qualité, notamment via sa gamme Republic of Gamers (ROG). Avec le Chimera, le constructeur taïwanais fait la synthèse de son savoir-faire dans une configuration sans concession. Avec un tel PC, Asus ne cherche pas à bousculer le marché. Vendu à un prix d'or, le Chimera ne vise qu'une niche de gamers fortunés et sert surtout à bander les muscles face à la concurrence. Reste à voir si ladite concurrence est reléguée loin derrière, ce que nous allons voir tout de suite... Un monstre, c'est un véritable monstre que nous propose Asus avec son Chimera. Une bête de course, mais également un mastodonte au niveau du design. Le Chimera ne fait pas dans la finesse. Jamais. À aucun moment. Tous les éléments de design de ce PC portable ont été pensés pour évoquer la puissance, un peu à la manière des énormes camions américains. Mélange de plastique et d'aluminium, le châssis du Chimera ne fait pas dans la dentelle et présente des lignes anguleuses très agressives. Des lignes propres aux PC gamers qu'Asus utilise déjà dans sa gamme ROG, agrémentées de leds RGB sur le clavier ainsi que sur le logo du capot. Un capot qui se montre d'ailleurs relativement sobre comparé au reste de la machine. Le clavier chiclet rétroéclairé se montre pour sa part très agréable, sa sensation s'approchant de celle d'un clavier mécanique. C'est aussi l'un des gros points forts du design de ce PC. On notera également une charnière très solide qui ne risque pas de céder quand le temps passera. La connectique gâte l'utilisateur en proposant un panel complet de ports : un port USB Type-C, 4 ports USB 3.0, un DisplayPort, un HDMI, un port jack 3,5 mm ainsi qu'un connecteur Ethernet. Le port propriétaire d'alimentation est pour sa part assez imposant. Une telle machine dégage évidemment de la chaleur. Une chaleur inévitable, mais finalement maîtrisée, car concentrée sur les énormes sorties d'air placées à l'arrière et sur les côtés. Après avoir fait tourner une heure le PC sur le benchmark de Metro...